Monastère du Groseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Monastère du Groseau
Malaucène et le monastère du Groseau, gravure du XVIe siècle.
Malaucène et le monastère du Groseau, gravure du XVIe siècle.
Présentation
Culte Catholique romain
Fin des travaux 684
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Ville Malaucène
Coordonnées 44° 10′ 06″ nord, 5° 08′ 36″ est

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Monastère du Groseau

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Monastère du Groseau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Monastère du Groseau

Le monastère du Groseau est un monastère créé vers 684, près de Malaucène dans le département français de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monastère et palais du Groseau
Palais du Groseau au XIVe siècle

Ce monastère mérovingien dédié à saint Victor et saint Pierre, situé près de Malaucène, est fondé par Arédius, évêque de Vaison le 1er février 683[1] ou 684[2] ou 685[3] par le privilège dit de Petronius. En tête des signataires apparaît le métropolitain d’Arles, Wolbertus.

Lors des événements en Provence à la fin des années 730, au cours desquelles le duc Mauronte allié aux Sarrasins se soulève contre Charles Martel, la région est pillée et le monastère détruit, probablement en 739.

En 1059, le monastère est donné par Pierre de Mirabel évêque de Vaison, à l'ordre de Saint-Victor de Marseille. Le monastère est reconstruit au XIe siècle, et au XIVe, le pape Clément V y fait de nombreux séjours. De cette époque on peut encore aujourd'hui admirer deux chapelles vestiges du monastère palais du Groseau de Clément V : la chapelle Notre-Dame-du-Groseau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Duchesne - Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule (2e éd.) - pages 260 et 261 ici.
  2. Jean-Pierre Papon - Histoire générale de Provence - Moutard, 1777 – page 305 ici.
  3. Louis Duchesne - Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule - Tome 1, page 353 ici.