Pierre de Mirabel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre de Mirabel
ND de Nazareth a Vaison la romaine by JM Rosier (4).JPG
Pierre de Mirabel fait construire le cloître de la cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth de Vaison[réf. nécessaire].
Fonction
Évêque
Biographie
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata
Père

Pierre de Mirabel, abbé de Saint-Florent d’Orange[réf. nécessaire] est vraisemblablement évêque de Vaison de 1010 à 1030[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille[modifier | modifier le code]

Il serait soit fils d’Ismidon de Royans, dit le vieux, et d'Alloy, dame de Royans[2],[3],[4] ; ou fils de Pons II de Mevouillon et frère de Laugier de Nice[1].

Son frère, Féraud est évêque de Gap.

Pierre de Mirabel est un ancien religieux de Saint-Florent d’Orange. Il va d’ailleurs être évêque et abbé de Saint-Florent d'Orange tout le reste de sa vie.[réf. nécessaire]

Depuis le 28 décembre 986, et la reconquête sur les Sarrasins, l’évêque de Vaison a la souveraineté sur la ville. Pierre de Mirabel signe l'acte de la réforme de Ruf d'Avignon. L'évêque de Vaison, est nommé dans une lettre que le pape Benoît VIII adressait, en 1016, aux évêques des provinces de Bourgogne, d'Aquitaine et de Provence, pour les exhorter à protéger et à défendre les religieux et les biens de l'abbaye de Cluny[réf. incomplète][5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie-Pierre Estienne, Châteaux, villages, terroirs en Baronnies Xe-XVe siècle, Publications de l'Université de Provence, 2004, p. 44.
  2. J. Berge, Origines rectifiées de Maisons féodales (1952), J. Berge, Origines rectifiées de Maisons féodales (1952)
  3. Caïs de Pierlas, Le XIe siècle dans les Alpes-Maritimes, Turin, 1885.
  4. Baratier Édouard, Duby Georges, Hildesheimer Ernest, Atlas historique : Provence, Comtat, Orange, Nice, Monaco, A. Colin, Paris, (1969) INIST-CNRS, Cote INIST : S 6285 et H&G, n°120, 217.
  5. Société d'archéologie, d'histoire et de géographie de la Drôme, Bulletin de la Société d'archéologie et de statistique de la Drôme, p. 247 et suivantes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]