Mon amie la rose (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mon amie la rose

Single de Françoise Hardy
extrait de l'album Mon amie la rose
Face B Je n’attends plus personne (Non aspetto nessuno)
Sortie 1964
Enregistré 1964
Durée 2 min 15 s
Genre Ballade
Format 45 tours
Auteur Cécile Caulier
Compositeur Cécile Caulier et Jacques Lacome
Producteur Jacques Wolfsohn
Label Disques Vogue
Mon amie la rose

Single de Natacha Atlas
extrait de l'album Gedida
Face B Mon amie la rose (radio remix)
Sortie 1999
Enregistré 1999
Durée 4 min 47 s
Genre Electronica, Musiques du monde
Format CD
Auteur Cécile Caulier
Compositeur Cécile Caulier et Jacques Lacome
Producteur Transglobal Underground
Label Mantra Recordings

Mon amie la rose est une chanson de Cécile Caulier, interprétée par Françoise Hardy dans son album Mon amie la rose de 1964. Mise en musique sur un boléro arrangé et déposé par Jacques Lacome d'Estalenx, la composition brode le thème classique « Seule la rose est assez fragile pour exprimer l'éternité »[1] et, en dépit de la pauvreté de ses hexasyllabes, a été comparée à un poème de Pierre de Ronsard.

Mon amie la rose est devenue l'une des chansons les plus connues et les plus populaires du répertoire de Françoise Hardy et figure régulièrement au palmarès de la chanson française.

Destin d'un tube[modifier | modifier le code]

La chanson, écrite dans l'émotion inspirée par la nouvelle de la mort brutale de Sylvia Lopez, est présentée par Cécile Caulier au Petit Conservatoire de la chanson de Mireille. Un an plus tard, Françoise Hardy, devenue soudainement une vedette, propose à l'auteur qui ne trouve pas d'interprète de l'enregistrer[2],[3]. Le single s'est vendu à 75 000 exemplaires en France[4].

Reprise dès 1965 par Janie Jurka et Robert Tardiveau, en 1966 par Diane Denoir et Éliane Thibault, en 1981 en duo par Jacques Dutronc, la ballade a connu de multiples interprétations, dont la version orientalisante de Natacha Atlas qui figure sur l'album Gedida édité en 1999, et celles de Ngọc Lan en vietnamien, de White Hinterland (en) en français.

Elle a été l'occasion d'une série de procès intentés par son auteur, restée méconnue jusqu'à sa mort en 2009 en dépit de la notoriété qu'elle aurait pu attendre d'un tube qui a traversé les décennies.

Interprétations[modifier | modifier le code]

Françoise Hardy[modifier | modifier le code]

Dans les années soixante, les 45 tours 2 titres ne se trouvaient pas en vente chez les disquaires de France ; ils étaient uniquement destinés aux exploitants de bar et de café possédant un juke-box..
  1. Mon amie la rose (paroles de Cécile Caulier, musique de Cécile Caulier et Jacques Lacome), 2 min 15 s.
  2. Je n'attends plus personne (Non aspetto nessuno), (adaptation du texte de Giovanni Meccia par Françoise Hardy, musique d'Enrico Ciacci), 3 min 14 s.

Natacha Atlas[modifier | modifier le code]

  • Mantra Recordings (7243-8-95712-2-6), France, 1999, CD single.
  1. Mon amie la rose (version de l'album Gedida), 4 min 47 s.
  2. Mon amie la rose (radio remix), arrangement d'André Manoukian, 3 min 25 s.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Paul Claudel, Cent phrases pour éventails, 1942.
  2. « Françoise Hardy à propos Mon amie la rose » [vidéo], sur ina.fr, interview de Mireille dans Le Petit Conservatoire de la chanson, ORTF, .
  3. « Françoise Hardy sur la chanson Mon amie la rose » [vidéo], sur ina.fr, interview de Pierre Bouteiller dans D'hier et d'aujourd'hui, ORTF, .
  4. « Top 45 Tours - 1965 », sur Top France (consulté le 30 juin 2018).