Milovan Rajevac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Milovan Rajevac
Image illustrative de l’article Milovan Rajevac
Milovan Rajevac en 2017.
Biographie
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Naissance (65 ans)
Lieu Čajetina (Yougoslavie)
Période pro. 19751986
Poste Défenseur puis entraîneur
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1975-1978Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Borac Čačak 064 0(2)
1978-1979Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Étoile rouge de Belgrade 013 0(0)
1979-1980Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Vojvodina Novi Sad 015 0(0)
1982-1984Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Borac Čačak 025 0(0)
1984-1985Drapeau : Suède Lunds BK 012 0(0)
1985-1986Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Sloboda Užice 003 0(0)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Flag of Serbia and Montenegro (1992–2006).svg Yougoslavie
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1996Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Borac Čačak
2004Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade
2006-2007Drapeau : Serbie Vojvodina Novi Sad
2008Drapeau : Serbie Borac Čačak
2008-2010Drapeau : Ghana Ghana 13v 6n 11d
2010-2011Drapeau : Arabie saoudite Al-Ahly
2011Drapeau : Qatar Qatar 1v 1n 2d
2016Drapeau : Slovénie Rudar Velenje 0v 0n 0d
2016Drapeau : Algérie Algérie 1v 1n 0d
2017-2019Drapeau : Thaïlande Thaïlande 11v 3n 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Milovan Rajevac, né le à Čajetina[1], est un footballeur yougoslave qui évoluait au poste de défenseur reconverti en entraîneur de football serbe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Rajevac évolue durant toute sa carrière en Yougoslavie. Il joue de 1975 à 1978 pour le FK Borac Čačak avant de rejoindre le FK Étoile rouge de Belgrade. Un an plus tard, il s'engage avec le FK Vojvodina Novi Sad[2],[3]. Il retourne au Borac Čačak pour deux ans avant de signer au FK Sloboda Užice en 1985, où il termine sa carrière.

Carrière d'entraîneur et de sélectionneur[modifier | modifier le code]

Il devient ensuite entraîneur de ses anciens clubs : le Borac Čačak en 1996 et en 2008, l'Étoile rouge de Belgrade en 2004 et le Vojvodina Novi Sad de 2006 à 2007.

Nommé sélectionneur de l'équipe du Ghana de football en 2008[4],[5], il réussit à la conduire en finale de la CAN 2010 puis en quart de finale de la Coupe du monde en Afrique du Sud[6].

Le , il s'engage avec le club saoudien d'Al Ahly Djeddah dans lequel il reste seulement un mois, avant de résilier son contrat[7]. Une semaine plus tard, Milovan est nommé sélectionneur du Qatar[8].

Mais son expérience à la tête de la sélection du Qatar prend fin le , quand il est remplacé par l'ancien sélectionneur du Brésil, Sebastiao Lazaroni[9],[10].

Le , il est nommé entraîneur du club slovène de Rudar Velenje[11].

Le , onze jours après avoir rejoint le Rudar, il est finalement nommé sélectionneur de l'Algérie en remplacement de Christian Gourcuff[12],[13]. Ainsi, son contrat est prévu pour s'étaler jusqu'en février 2019[14]. En parallèle, le club slovène en fait son conseiller[15]. Le , il démissionne du poste de sélectionneur d'Algérie après que les cadres de l'équipe aient réclamé son départ à la suite d'un match nul contre le Cameroun (1-1)[16]. Georges Leekens lui succède[17].

Le , il devient sélectionneur de la Thaïlande[18]. Le , il est démis de ses fonctions par la Fédération de Thaïlande de football, après que la Thaïlande se soit faite étriller par l'Inde (défaite 1-4, alors que les deux équipes faisaient jeu égal à la mi-temps) la veille pour son premier match de la Coupe d'Asie des nations de 2019[19], compromettant ainsi fortement ses chances de se qualifier pour les huitièmes de finale. Son adjoint, Sirisak Yodyardthai (en) lui succède[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Milovan Rajevac profile », sur ESPN Soccernet (consulté le 15 février 2010)
  2. (en) Filip Bondy et Michael Lewis, « Ghana coach Milovan Rajevac is concerned about injuries entering World Cup match with United States », sur NY Daily News, (consulté le 2 juillet 2010)
  3. (en) « Mike Rajevac », sur NASL Jerseys (consulté le 27 juin 2016)
  4. (en) « Rajevac named new Ghana coach », sur Ghana Football Association, (consulté le 4 mai 2009)
  5. (en) « Serbian coach for Black Stars », sur BBC News, (consulté le 4 mai 2009)
  6. Hocine K. (trad. Khaled Ben-Aïssa), « Milovan Rajevac : « Je suis heureux de driver les verts » », sur Echourouk Online, (consulté le 3 juillet 2016)
  7. (en) « Ex-Ghana coach Rajevac joins Saudi side », sur Ghana Soccernet, (consulté le 11 septembre 2010)
  8. (en) « Qatar hires Milovan Rajevac as coach », sur ESPN, (consulté le 27 février 2011)
  9. « Lazaroni remplace Rajevac », sur L'Équipe, (consulté le 27 juin 2016)
  10. (en) « Lazaroni replaces Rajevac Qatar coach », sur Doha Stadium Plus Qatar (consulté le 27 juin 2016)
  11. « Rajevac sur le banc de Velenje », sur L'Équipe (consulté le 27 juin 2016)
  12. « Milovan Rajevac nouvel entraîneur des Verts », sur TSA, (consulté le 26 juin 2016)
  13. (en) « Ex Ghana coach Milovan Rajevac gets Algeria job », sur BBC Sport, (consulté le 26 juin 2016)
  14. « Algérie : Rajevac jusqu'en 2019 - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », (consulté le 19 juillet 2016)
  15. Kreo, « Equipe d'Algérie : Coup de théâtre: Rudar Velenje nomme Milovan Rajevac conseiller du club ! », sur http://www.lebuteur.com (consulté le 2 juillet 2016)
  16. « Milovan Rajevac a démissionné de son poste de sélectionneur de l'Algérie », sur eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 12 octobre 2016)
  17. « Georges Leekens nommé sélectionneur de l'Algérie », sur Eurosport, (consulté le 15 octobre 2017)
  18. Rédaction, « Milovan Rajevac nouveau sélectionneur de la Thaïlande », sur L'ÉQUIPE (consulté le 12 octobre 2017)
  19. « Coupe d'Asie des nations : la Thaïlande limoge son sélectionneur, Milovan Rajevac », sur Lequipe.fr, (consulté le 7 janvier 2019)
  20. (th) « ด่วน! ปลด "ราเยวัช" เซ่นพ่ายอินเดียหมดรูป ตั้ง "ศิริศักดิ์" คุมแทนชั่วคราว », sur Manager Online,‎ (consulté le 7 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]