Michele Van Gorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michele Van Gorp Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 10 mai 1977 (37 ans)
Warren
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 85 kg (187 lb)
Situation en club
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
1994-1996
1996-1999
Boilermakers de Purdue
Blue Devils de Duke
Draft WNBA
Année 1999
Position 18e
Franchise Liberty de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1999
2000
2001
2002
2003
2004

1999-2000
2000-2001
2000-2001
2002-2003
2003-2004
2008-2009
Liberty de New York
Fire de Portland
Lynx du Minnesota
Lynx
Lynx
Lynx

Panathinaikos
Parme
CJM Bourges
Dynamo Moscou
Ros Casares Valence
Nantes-Rezé
1,0
2,5
1,9
4,5
5,6
2,8[1]

15,5
8,4
8,6
?
9,3
11,1[2],[3]

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Michele Van Gorp, née le 10 mai 1977 à Warren (Michigan), est une joueuse américaine professionnelle de basket-ball.

Formation[modifier | modifier le code]

Après la Chippewa Valley High School à Clinton Township (Michigan), elle rejoint l'Université Purdue. Elle joue deux saison avec Boilermakers, puis est transférée à l'Université Duke. Après une année sans compétition, elle joue avec les Blue Devils aux côtés de Nicole Erickson pour ses années junior et senior. Elle est la plus grande joueuse en taille à avoir joué pour Duke. Elle conduit les Blue Devils à leur première finale NCAA. Elle est introduite au Hall of Fame de Duke en 2002.

WNBA[modifier | modifier le code]

Elle est la première joueuse de Duke sélectionnée à la draft WNBA. Elle est le 18e choix de la draft WNBA 1999, par le Liberty de New York. À l'issue de sa saison rookie, elle est transférée au Fire de Portland, où elle améliore son temps de jeu et ses statistiques. Après une seule saison, elle est envoyée au Lynx du Minnesota, tout comme Lynn Pride. Au Lynx, Van Gorp est reconnue comme l'un des meilleures de la Ligue en défense[4], notamment face à la grande Małgorzata Dydek.

Elle manque l'essentiel de la saison 2004 en raison d'une fracture de fatigue au pied gauche survenu lors d'un entraînement. Malgré une opération, elle n'est pas rétablie pour la saison suivante[5]. Mal soignée, elle intente un procès pour erreur médicale, notamment contre le staff médical du Lynx[6].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Pour ses débuts européens en 1999-2000, elle dispute la Coupe Ronchetti avec le club grec de Panathinaikos, éliminé en seizièmes de finale[7]. En quatre rencontres européennes, elle inscrit en moyenne 15,5 points et 11,3 rebonds[8].

La saison suivante, elle s'engage avec le champion en titre de la Coupe Ronchetti, Parme, mais ne dispute que sept rencontres[9]. Libérée par Parme, elle s'engage avec Bourges, équipe avec laquelle elle remporte l'Euroligue, pour des moyennes de 8,6 points et rebonds[10]. Elle cite cette victoire en Euroligue comme son meilleur souvenir avec la victoire sur Tennessee permettant à Duke d'accéder au Final four NCAA[11].

En 2002-2003, elle dispute le championnat russe et l'Eurocoupe (14,9 et 11,5 points par rencontre respectivement pour la 1re et la 2e phase[3]) avec le ŽBK Dynamo Moscou, puis espagnol et toujours en Eurocoupe l'année suivante avec Ros Casares Valence.

Elle fait son retour à la compétition en septembre 2008 en France à Nantes-Rezé[12]. Elle inscrit 11,1 points et 6,8 rebonds de moyenne en 22 rencontres[2].

Clubs[modifier | modifier le code]

Reconversion[modifier | modifier le code]

Après son départ de la WNBA, elle devient assistant coach de l'équipe féminine du lycée de Glens Falls (New York). En juin 2007, elle prend la même fonction à l'Université de Colgate[13], avant de reprendre la compétition en France l'année suivante. En 2011-2012, on la retrouve directrice des opérations basket à l'Université de Georgia Tech[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle révèle en 2004 son homosexualité et vivre en union civile depuis quatre ans avec sa compagne Kyleen au Vermont, bien qu'elle ne l'ait jamais cachée le guide media des Lynx indiquant même « vit avec son épouse »[15].

Avec David Robinson pour la NBA (« un joueur qui a de la classe : un gentleman sur le terrain et un exemple pour les jeunes. Il n'est pas couvert de tatouages et d'or brillant »), elle cite pour la la WNBA Sue Wicks, Dawn Staley, Jennifer Azzi et Katie Smith[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de l'Euroligue 2000 avec Bourges

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Michele Van Gorp », WNBA (consulté le 3 mai 2013)
  2. a et b « Michele Van Gorp », Ligue féminine de basket (consulté le 3 mai 2013)
  3. a et b « Michele Van Gorp », FIBA (consulté le 3 mai 2013)
  4. Ryan Semanko, « Michele Van Gorp: A Key Component », WNBA,‎ 21 juin 2003 (consulté le 3 mai 2013)
  5. « Lynx center Van Gorp undergoes foot surgery; out for season », ESPN,‎ 4 septembre 2004 (consulté le 3 mai 2013)
  6. « an Gorp's lawsuit », Minneapolis Star-Tribune,‎ 1er décembre 2005
  7. « Panathinaikos AC 53-60 DKSK BorsodChem » (consulté le 3 mai 2013)
  8. « Michele Van Gorp », FIBA (consulté le 3 mai 2013)
  9. « Michele Van Gorp », FIBA (consulté le 3 mai 2013)
  10. « Michele Van Gorp », FIBA (consulté le 3 mùai 2013)
  11. a et b « Q & A: Michele Van Gorp », poststar.com,‎ 31 août 2010 (consulté le 3 mai 2013)
  12. « Une Américaine en cache une autre », 20 minutes,‎ 17 septembre 2008 (consulté le 3 mai 2013)
  13. «  », Université Colgate,‎ 25 juin 2007 (consulté le 3 mai 2013)
  14. « Michelle Van Gorp », Université de Georgia Tech (consulté le 3 mai 2013)
  15. « Michele Van Gorp becomes the first WNBA player to publicly acknowledge being gay », majorwager.com,‎ 4 juillet 2004 (consulté le 3 mai 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]