Michel Jeanneret (historien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Jeanneret
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Michel Jeanneret, né le et mort le [1], est un historien de la littérature, spécialiste de la Renaissance dans les lettres françaises, mais aussi de l'œuvre et de la vie de Gérard de Nerval.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Jeanneret est professeur de littérature française et spécialiste des XVIe et XVIIe siècles. Après des études à Neuchâtel (Suisse), où il a obtenu son doctorat, il a enseigné à Londres (University College) puis à Cambridge (Gonville and Caius College). Dès 1969 et jusqu'en 2005, il a enseigné à l'université de Genève, puis, de 2005 à 2010, à l'université Johns-Hopkins, à Baltimore. Il est marié à Marian E. Hobson, CBE, FBA.

Il a été professeur invité au Collège de France et dans plusieurs universités : Paris-Sorbonne, Paris-Diderot, Bristol, Nottingham; Princeton, Harvard, University of California at Irvine, University of Washington at Seattle, University of Michigan, université de Pékin, université de Kyoto; université de Lausanne et université de Bâle.

Fonctions et distinctions[modifier | modifier le code]

Activités éditoriales[modifier | modifier le code]

  • Codirecteur avec Max Engammare de la collection « Les Seuils de la Modernité », aux éditions Droz, Genève.
  • Codirecteur avec Sylviane Messerli puis Nicolas Ducimetière de la collection « Sources », aux Presses universitaires de France, Paris.

Membre du comité scientifique des revues :

  • Littérature (Paris).
  • French Studies (Oxford).
  • Modern Language Notes (MLN) (Baltimore).
  • Italique (Genève).

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Poésie et tradition biblique au XVIe siècle, recherches stylistiques sur les paraphrases des psaumes de Marot à Malherbe, José Corti, 1969.
  • La Lettre perdue : écriture et folie dans l'œuvre de Nerval, Flammarion, 1978.
  • Des mets et des mots : banquets et propos de table à la Renaissance, José Corti, 1987.
  • Le Défi des signes : Rabelais et la crise de l'interprétation à la Renaissance, Paradigme, 1994.
  • Perpetuum mobile : métamorphoses des corps et des œuvres de Vinci à Montaigne, Macula, 1997.
  • Éros rebelle : littérature et dissidence à l'âge classique, Le Seuil, 2003.
  • La Renaissance italienne: Peintres et poètes dans les collections genevoises [avec Mauro Natale], Skira, 2006.
  • La Muse lascive : anthologie de la poésie érotique et pornographique française, 1560-1660, José Corti, 2007.
  • La Muse sacrée : anthologie de la poésie spirituelle française, 1570-1630 [avec Terence Cave], José Corti, 2007.
  • Imaginaire de l'Arioste, L'Arioste imaginé [avec Monica Preti-Hamard], Louvre, 2009
  • Versailles, ordre et chaos, Gallimard, 2012
  • J'aime ta joie parce qu'elle est folle. Écrivains en fête (XVIe – XVIIe siècles), Droz, 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mouvement perpétuel : hommage à Michel Jeanneret (1940-2019) », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 7 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]