Institut national genevois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Institut national genevois est une corporation de droit public genevoise, dont le but est l’encouragement et le progrès des sciences, des lettres, des beaux-arts de l'industrie, du commerce et de l'agriculture[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de l'institut est faite lors de la séance du Grand Conseil du James Fazy, alors président du Conseil d'État, présente un projet de loi « Relatif à la création d’un institut national genevois »[2]. Le but du gouvernement est alors de créer un corps équivalent à l’Institut de France, divisé en sections pour « assurer la corrélation nécessaire entre les différentes branches des connaissances humaines et encourager ainsi les manifestations de l’intelligence »[2].

L'Institut est officiellement créé l'année suivante et commence à organiser des conférences publiques suivies de débats qui sont ensuite publiées annuellement sous le titre d'Actes de l’Institut.

Organisation[modifier | modifier le code]

L’Institut est dirigé par un comité bénévole qui en assure la gestion. Il est divisé en cinq sections (économie, sciences morales et politiques et Beaux-arts, musique et lettres et "Sciences") ; chaque section est indépendante et organise librement différentes manifestations dans les limites budgétaires fixées par le comité de gestion.

Les membres de l'Institut doivent payer une cotisation annuelle (de 60 francs suisses par section en 2007). Ils peuvent alors participer librement à toutes les activités de la section de l'Institut.

Enfin, la Société genevoise des écrivains et le Club de la Grammaire sont deux sociétés savantes affiliées à l’Institut national genevois.

Traditionnellement, la présidence de l'Institut est confiée soit à une personnalité politique (tels que les conseillers d'État Carl Vogt, Charles Duchemin ou Henri Fazy), soit à un universitaire, soit à une personnalité du monde des affaires genevois[3].

Références et sources[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de l'État de Genève, « Loi sur l'Institut national genevois » (consulté le 20 août 2007)
  2. a et b « Histoire de l'Institut » (consulté le 20 août 2007)
  3. « Liste des présidents de l'Institut » (consulté le 20 août 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]