Michel Grimaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimaud.

Michel Grimaud est le pseudonyme collectif de Marcelle Perriod (née le à Paris et morte le ) et de son mari Jean-Louis Fraysse (né le [1] à Cransac dans l'Aveyron et mort le ), deux écrivains français vivant et travaillant en couple de 1968 au décès de Marcelle Perriod en 2011. Leurs genres de prédilection sont la science-fiction, le roman policier et la littérature d'enfance et de jeunesse.

Michel Grimaud
Nom de naissanceMarcelle PerriodJean-Louis Fraysse
Naissance
Paris

Cransac
Décès))
Activités Romanciers
Langue d'écriture français
Genres Roman policier, science-fiction, littérature d'enfance et de jeunesse

Œuvres principales

  • Les contes de la Ficelle
  • Le tyran d'Axilane
  • Le Passe-Monde

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans pour adultes[modifier | modifier le code]

  • Malakansâr ou l'éternité des pierres, Denoël, 1980.
  • La dame de cuir, Denoël, 1981.
  • L'Arbre d'Or, Denoël, 1983.
  • 42, rue Saint-Sauveur, Liana Lévi, 1986.
  • Un cave dans le charbon, Liana Lévi, 2006 (réédition de 42, rue Saint-Sauveur).

Œuvres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Rhôor, Alsatia, 1970.
  • Amaury, chevalier cathare, Robert Laffont, 1971.
  • Les pirates de Bornéo, Rageot, 1972.
  • La ville sans soleil, Robert Laffont, 1973.
  • La terre des autres, Rageot, 1973.
  • Le Peuple de la Mer, Rageot, 1974.
  • Pourquoi partir ?, Rageot, 1974.
  • Des hommes traqués, Robert Laffont, 1975.
  • Soleil à crédit, Rageot, 1975.
  • Une chasse en été, GP, 1976.
  • Les insoumis de Terre-Neuve, GP, 1976.
  • Les esclaves de la joie, Duculot, 1977.
  • L'île sur l'Océan-Nuit, Robert Laffont, 1978.
  • Les vacances de Madame Nuit, Rageot, 1978.
  • Le grand voyage d'Alexandre Tolpe, Rageot, illustrations Alain Millerand, 1979.
  • Le temps des gueux, Duculot, 1980.
  • Les contes de la Ficelle, Rageot, 1982. Prix Sobrier-Amout de l'Académie française.
  • Le tyran d'Axilane, Gallimard, 1982. Grand prix de la science-fiction française.
  • Le jour du Gombo, La Farandole, 1982.
  • Le paradis des autres, Rageot, 1983 (réédition de La terre des autres).
  • Les Pataplafs, La Farandole, 1985.
  • L'enfant de la mer, Bayard, 1986.
  • Le Passe-Monde, La Farandole, 1986. Grand prix de littérature pour la jeunesse.
  • Le coffre magique, Bayard, 1989.
  • Coup de cœur, Duculot, 1992.
  • L'assassin crève l'écran, Rageot, 1992.
  • Père Loup, Flammarion, 1993.
  • Un milliard de trop, Hachette, 1993.
  • Les aventures de la Ficelle, Flammarion, 1993 (réédition des Contes de la Ficelle).
  • Le fantôme des Cassegrain, Hachette, 1994.
  • Règlement de comptes en morte-saison, Rageot, 1994.
  • Drôles de vacances pour l'inspecteur, Rageot, 1996.
  • Le meilleur détective du monde, Gallimard, 1997.
  • L'inconnu dans le frigo, Flammarion, 1997.
  • Chapeau les tueurs !, Rageot, 1997.
  • La ville hors du temps, Gallimard, 1999.
  • Les larmes de la terre, Actes Sud, 2000 (réédition de Des hommes traqués).
  • Le violon maudit, Gallimard, 2000.
  • Une ombre sur le toit, Rageot, 2002.
  • Cache-cache mortel, Gallimard, 2003.
  • Le Recruteur, Mijade, 2010 (réédition du Temps des gueux).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : un ami de Jean-Louis Fraysse, en communication avec ses enfants, confirmant qu'il était bien mort la veille de son anniversaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]