Signe de piste (collection)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Signe de piste est une collection française de romans pour la jeunesse créée en 1937 par les éditions Alsatia, puis reprise par d'autres maisons d'éditions successivement à partir des années 1970. Fleurus-Mame n'édite que les œuvres de Serge Dalens, et la marque Signe de piste a été reprise en [1] par les éditions Delahaye.

Historique[modifier | modifier le code]

La collection est créée en 1937, par Jacques Michel (pseudonyme de Maurice de Lansaye, commissaire Scout de France et directeur de la collection « Feu de camp » aux éditions J. de Gigord de 1930 à 1936) et par Madeleine Gilleron. À l'origine, elle rassemble principalement des romans scouts. Les premiers volumes parus sont : Sous le Signe de la tortue de Georges Cerbelaud Salagnac, Le Bracelet de vermeil, premier volume de la saga du Prince Éric de Serge Dalens et Le Tigre et sa panthère de Guy de Larigaudie. La Bande des Ayacks de Jean-Louis Foncine y est publié en 1938.

Dès le début, l'illustrateur Pierre Joubert accompagne la création et en désigne notamment le logo. Il a dessiné environ 50 % des couvertures de la collection. Par le volume et la renommée, Michel Gourlier est le second « grand illustrateur » de cette collection. Mais il faut citer également Igor et Cyril Arnstam, Robert Gaulier ou René Follet.

La collection est dirigée à partir de 1954 par Jean-Louis Foncine et Serge Dalens.

Après le succès du Safari-Signe de Piste (1971-1974), la collection cherche à se relancer via un petit éditeur, EPI, en créant le "Nouveau Signe de Piste". Mais ce fut un échec à cause de la volonté des représentants de Hachette qui assurait la diffusion en librairie, lesquels dirigeants préféraient privilégier leurs propres collections. La collection passe ensuite chez Desclée de Brouwer (DDB).

A la fin des années 70, François Chagneau[2] en devient le patron avec comme directeur littéraire Alain Gout. Il participe ainsi au sauvetage de la collection lors de son arrivée aux Editions Universitaires (Begedis). En quelques semaines, il offre une diffusion solide ce qui manquait depuis l'époque des Safari-Signe de Piste. Les lecteurs retrouvent des collections entières de SDP dans les Fnac, pourtant difficiles à pénétrer, chez les plus grands libraires et un peu partout en France.

Cette littérature de jeunesse a eu un très gros succès dans les années 1950 à 1970 dans le cadre des éditions Alsatia. Cependant, malgré un réel effort des principaux auteurs pour relancer la collection dans les années 1980, l'engouement n'est plus le même auprès du grand public, et la collection souffre du désintérêt ou du manque de moyen de ses repreneurs successifs.

En 1977, Alain Poher, Président du Sénat, remet à la collection « Signe de piste », représentée par ses directeurs Serge Dalens et Jean-Louis Foncine, la Minerve d'Or de la Société d'Encouragement au Bien. Hergé, l'auteur des Aventures de Tintin, est de la même promotion.

Auteurs[modifier | modifier le code]

Les principaux auteurs de Signe de piste sont : Serge Dalens, Jean-Louis Foncine, Georges Ferney, Pierre Labat, Bruno Saint-Hill dont les livres ont été réédités par les éditions Fleurus, puis de nos jours par les éditions : Delahaye, Elor, du Triomphe, de la Licorne ou Téqui. Des journalistes comme Bertrand Poirot-Delpech (Portés disparus, sous le pseudonyme de Bertrand Mézière) ou des artistes comme Philippe Avron (Le Coup d'envoi, Patrouille ardente) y publièrent leurs premiers romans.

Pierre ABER (Pierre André BERNARD)

Jean-Claude ALAIN

Robert ALEXANDRE

Mohamed AMIN (collectif)

Axel ANDRE (Robert ALEXANDRE)

Claude APPELL

Marcel ARTIGUES

Alain ARVEL

Gilles AVRIL

Philippe AVRON

Paul AZY

Philippe de BAER (Bruno SAINT-HILL)

Jean Maurice BARBE

Raymond BAUX

Jean-François BAZIN

Anne BEAUCHAMPS

Jean-Paul BENOIT

Paul BERNA

Pierre André BERNARD

Jean Claude BERRIER

Claude Andrée BERT

Carl R. BERTSCH

Geoffrey BOND

Eve de BONNEVILLE

Josy de BOUCLANS

Henri BOURGENAY

Louis-Charles BOUTS

Michel BOUTS

Antoine de BRICLAU

Jean des BROSSES

Mike BRUANT

François BRUNE

Kurt BURGBACHER

Marion CAHOUR

Georges CALISSANNE (= Georges FERNEY)

Huguette CARRIERE

Georges CERBELAUD-SALAGNAC

A.G. de CHAMBERLHAC (= Antoine Giraudet)

Robert CHANTOISEAU

Denis CLARK

Jean CLAUDIO

Jim COBBLER (= X.B. LEPRINCE)

Simone COMMANDEUR

Arnauld de CORBIE

Frank CRISP

Jean CUEILLERON

Jacques da CUNHA

Eberhard CYRAN

CYRILLE

DACHS

Serge DALENS

Jean-Marie DANCOURT

Hawthorne DANIEL

Joëlle DANTERNE

Monique DECHAUD-PEROUZE

Pierre DELSUC

Jean Henri DENZ

Jean DESTIEU

Jean Marie DOOZ (= Jean-Claude ALAIN)

François DORIS

Jean-Louis DUBREUIL

Jacqueline DUMESNIL

Alan DWIGHT

Wolfgang ECKE

Jean ERLAND (= Jean-Claude ALAIN)

Loïc ERVOAN

Claude ESVE

Giuseppe FANCIULLI

Friedrich FELD

Georges FERNEY

Luce FILLOL

Liselotte FLADE

Jean-Louis FONCINE

Mik FONDAL (= Jean-Louis FONCINE + Serge DALENS)

Christiane FOURNIER

Dany FRANCOIS

Pierre FUVAL

Eric GALI

Isabelle GENDRON

Serge GOLON

Salvador GOTTA

Stéphane GOURY

Ernest A. GRAY

Michel GRIMAUD

Roland HABERSETZER

Alfred HAGENI

Jean-Louis HAUSSAIRE

Alfred HECHELMANN

Kurt HELD

Paul HENRYS

Carl G. HODGES

Werner HORNEMANN

Florence HOULET

Pierre HUARD

Gero HYLMAR

Jean d'IZIEU

Jean-Paul JACQUES

Michel JANSEN (= Alain ARVEL)

Helmut JUNKER

Ellis KAUT

Hermann KLINGLER

Herbert KRANZ

Pierre LABAT

Gie LAENEN

Boris LALANDE

Fernand LAMBERT

Guy de LARIGAUDIE

François LE DOUAREC

Herbert LEGER

LE GOR

Ludwig LENZEN

X. B. LEPRINCE

Edith LESPRIT

Jacky LOHAT

S. LORIOT-PREVOST

Jean LOZI

Dominique MAURIES

Pierre Alain MAYOL

Fritz MEISNITZER

Dominique MENAGER

Bertrand MEZIERES

Nicolaï von MICHALEWSKY

Marc MICHON

Hélène MONTARDRE

Hugues MONTSEUGNY

Marie MOREAU-BELLECROIX

Fritz MUHLENWEG

Eric MURAISE (= X.B. LEPRINCE)

Carlo NADA (= Alain ARVEL)

Jenö NAGY

Kindengvé N'DJOK

Yan NIELSEN

Théodore V. OLSEN

Geoffrey X. PASSOVER (= Georges FERNEY)

Jean-François PAYS

Jean PERILHON

Peter PERKINS

Gilles PHABREY

François PICHETTE

Henri POURRAT

Théodore PRATT

Claude PRERYME

Otfried PREUSSLER

Claude RAUCY

Philippe V. RIVAGES

Jean RIVANE

John ROBB

Patrick ROBIN (= Georges FERNEY)

Henriette ROBITAILLIE

Aimé ROCHE

ROLAND-DENIS

Thierry ROLLET

Alberta ROMMEL

Bruno SAINT-HILL

Gabrielle SALZY

Lothar SAUER

Michèle SAVARY

Georges SCHONHAUER

Jean de SECARY

Aude SEGOND

Jean SERZA

Karl Rolf SEUFERT

Jean SEVERIN

David SEVERN

Michel SICARD

Boris SIMON

Louis SIMON

Serge SIR

Wilhelm SPEYER

Martha Bennett STILES

Rudolf M. STOIBER

Henri SUQUET

Thomas SZABO

Alain TERSEN (= Jean-Claude ALAIN)

John Rowe TOWNSEND

Geoffroy TREASE

Henry TREECE

Ferdinand TRENTINAGLIA

Buna VALAMU

Jean VALBERT

Daniel VALIANT

Claude VALLETTE

Charles VAUDEMONT (= Jean-Louis FONCINE)

Maurice VAUTHIER

Jean VERGRIETE

Gine VICTOR

VICTOR-PIERRE

Gérard VIGUIE

Bernhardt WALBACH (= Jean-Claude ALAIN)

Alfred WEIDENMANN

John WINGATE

Meilleures ventes[3][modifier | modifier le code]

  • Le Prince Éric – Éric 2 : 1 300 000
  • Les Enquêtes du Chat-Tigre, série policière de Mik Fondal, 13 vol. : 1 250 000
  • La Tache de vin – Éric 3 : 1 000 000
  • La Bande des Ayacks – Pays Perdu 1 de Jean-Louis Foncine : 1 000 000
  • Le Relais de la Chance au Roy – Pays Perdu 2 : 1 000 000
  • La Mort d’Éric – Éric 4 : 900 000
  • Le Foulard de sang – Pays Perdu 3 : 700 000
  • Yug de Guy de Larigaudie : 650 000
  • Le Tigre et sa panthère de Guy de Larigaudie : 550 000
  • La Forêt qui n’en finit pas – Pays Perdu 4 : 500 000
  • Éric le magnifique – Éric 5 : 450 000
  • Mission A.D.N. (8 vol) : 425 000
  • Fort Carillon de Georges Ferney : 85 000
  • Ainsi régna le prince Éric – Éric 6 : 60 000
  • Deux rubans noirs de Pierre Labat : 55 000.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Le nombre de titres publiés depuis 1937 est d'environ 400, en incluant les satellites de la collection comme Rubans Noirs.

  • Les Cent Camarades, de Claude Appell ill. Cyril, Alsatia / Signe de piste, 1948 qui fut le premier film Signe de piste adapté au cinéma par Georges Ferney en 1957.
  • Le Merveilleux Royaume, de Pierre Labat ill. phographique, Alsatia / Signe de piste, 1953, second film Signe de piste adapté au cinéma par Georges Ferney en 1954.
  • Haut le champ, de Claude Appell ill. Cyril, Signe de piste, 1949 (prix Larigaudie 1950)

Débats[modifier | modifier le code]

Des tentatives régulières de récupération de cette collection ont eu lieu par des mouvements traditionalistes ou d'extrême-droite sous prétexte de scoutisme. La collection n'a pas un but scout même si elle énonce des sujets chers aux yeux des scouts. L'approche de « Signe de piste » n'est pas très éloignée de celle de la collection Medium des éditions L'École des loisirs, à savoir des romans ne prenant pas les lecteurs enfants et adolescents pour des êtres dénués de jugement personnel[4].

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Les thèmes principaux sont l'amitié, l'aventure et le plus souvent, la nature. C'est une des raisons pour lesquelles le scoutisme s'y reconnait particulièrement.

Dès la fin des années 1950, l'on peut remarquer le roman José-Mohamed qui évoque de façon très crue la discrimination dont sont victimes les Juifs et les Arabes en Algérie pendant la présence française, et qui parle déjà d'indépendance. Marc, lycéen (François Brune, 1976) montre la prise de conscience et la recherche existentielle dans la jeunesse d'après 1968 et pose déjà la question de l'engagement dans les organisations humanitaires. Claude Raucy, avec Le Doigt tendu (1989), traite de la déportation des Juifs en France pendant la guerre. Le Cœur et la Pierre est même écrit par trois lycéens marocains et fournit une vision fraîche et originale des rapports entre l'Orient et l'Occident.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valeurs actuelles, 29 juin 2007
  2. Pierre Joubert, Souvenirs en vrac, Editions universitaires, , p. 180-181
  3. Quid p.358, 2003, éditions Robert Laffont
  4. Christian Guérin, L'Utopie Scouts de France, Fayard, 1997, p. 404

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurent Déom, Le Roman scout : Du texte à la réception : Essai de psychosociologie d’un imaginaire littéraire : Dalens, Foncine, Leprince, Valbert, Vauthier (1937-2000), université catholique de Louvain-la-Neuve (thèse de doctorat), 2007.
  • Alain Gout, Signe de piste : Étude structurale et socio-thématique d'une collection de romans pour adolescents, université de Paris VIII (thèse de troisième cycle), 1973.
  • Christian Guerin, Éclaireurs, scouts de France et Signe de piste : histoire d'un système de représentations (1920-1964), Université Paris 10, 1993, 3 vol. (thèse d'Histoire)
  • Christian Guerin, La collection "signe de piste". Pour une histoire culturelle du scoutisme en France, Vingtième Siècle. Revue d'histoire Année 1993 40 pp. 45-61[1]
  • Michel Menu, Raiders scouts, presses d'Île de France, 1955.
  • J. Scheer, Signe de piste et scouts de France, université de Paris VIII (mémoire de maîtrise en sciences de l'éducation), 1983.
  • Charline Avrillault, Le roman scout et le succès de la collection « Signe de Piste », Université de Lyon - Université Lumière Lyon 2 (Mémoire du Master 1), 2019[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Christian Guérin, « La collection "signe de piste". Pour une histoire culturelle du scoutisme en France », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, vol. 40,‎ , p. 45–61 (DOI 10.3406/xxs.1993.2999, lire en ligne, consulté le 26 juillet 2019)
  2. « Le roman scout et le succès de la collection « Signe de Piste » - Notice bibliographique | Enssib », sur www.enssib.fr (consulté le 26 janvier 2020)