Michel Franchimont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel-Clément-François-Marie-Ghislain, baron Franchimont (né à Liège, le  ; mort à Beaufays, le ) est un avocat pénaliste belge[1].

Il fut docteur en droit et licencié en criminologie ; avocat, puis bâtonnier du Barreau de Liège de 1987 à 1989[1].

Il fut professeur extraordinaire honoraire à l'Université de Liège et conférencier[1].

Président de la commission pour le droit de la procédure pénale, en 1998, dans la foulée de l'affaire Dutroux, il fut l'instigateur de la loi dite « Petit Franchimont », révisant les phases d'information et d'instruction de la procédure pénale dans un but de simplification[1]. Le second volet, visant à réformer en profondeur la procédure pénale datant de 1808, fut adopté à l'unanimité au Sénat, mais privé d’accès à la Chambre par le gouvernement[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Déjà écuyer, il fut élevé au rang de baron par le roi Albert II de Belgique en 2007.

  • Grand-Officier de l'ordre de la Couronne
  • Grand-Officier de l'ordre de Léopold II
  • Officier de l'Ordre de Léopold

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Franchimont, Ann Jacobs et Adrien Masset, Manuel de procédure pénale, Bruxelles, Larcier, coll. « Collection de la Faculté de droit de l'Université de Liège », , 4e éd. (1re éd. 1989), 1603 p. (ISBN 9782804443689)

Lien interne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]