Michel Bibaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Bibaud
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Activités

Michel Bibaud (né le 19 janvier 1782, décédé le 3 août 1857) était un essayiste, un historien, un journaliste, et un poète bas-canadien. Fondateur de plusieurs journaux, il travailla à la commission géologique du Canada après avoir exercé le métier de juge de paix.

Michel Bibaud est surtout connu parce qu'il est le premier Canadien-français à écrire une Histoire du Canada (1837-1844). Il se limite toutefois dans son récit à une chronologie stricte des événements et, par là, il ne propose aucune interprétation d'ensemble. Surtout, c’est un bureaucrate, un "collaborateur" du régime, selon l'expression de Michel Brunet, ce qui entache son travail de partialité. Guy Frégault donne un exemple extrêmement net de ce parti pris en commentant le compte rendu qu’il a fait des 92 résolutions déposées par l'Assemblée législative en 1834 :

« L'historien pourrait citer le texte de ce document... [...] Économe d'espace, Bibaud se borne "à n'en donner que la substance". On s'attendrait à lire un véritable résumé du texte historique. Il n'en est rien. Bibaud écrit simplement :

  • «La première résolution donc, renferme une proposition que plusieurs de celles qui suivent inculqueraient n'avoir été vraie que dans le passé.
  • La 2e fait suivre une assertion vraie d'une assertion fausse et calomniatrice.
  • ...La 6e contient une exagération historique suivie d'une assertion fausse.
  • La 7e est une continuation de l'histoire commencée dans la précédente.
  • La 8e était l'inverse de la vérité...»
  • Et l'on se rend ainsi jusqu'à 92. C'est, on le voit, un procédé de réfutation plutôt facile. Après avoir dit quatre-vingt-douze fois : "C'est faux, donc ce n'est pas vrai", l'auteur conclut imperturbable : "Tel est le résumé d'une œuvre dont on aurait pu trouver nulle part le pendant, l'eut-on cherché dans les annales de la plus grande démence révolutionnaire"[1].  »

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • L'arithmétique en quatre parties, 1816
  • Épîtres, satires, chansons, épigrammes, et autres pièces de vers, 1830
  • Magasin du Bas-Canada, 1832
  • L'Arithmétique à l'usage des écoles élémentaires du Bas-Canada, 1832
  • Quelques réflexions sur la dernière élection du quartier-ouest de la cité de Montréal, 1832
  • Histoire du Canada, 1837
  • Histoire du Canada sous la domination française, 1843
  • Histoire du Canada et des Canadiens sous la domination anglaise, 1844

Revues et journaux[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Guy Frégault, Michel Bibaud, historien loyaliste, L'Action universitaire, 11, 4 (décembre 1944), p. 7.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :