Michael A. Monsoor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monsoor.
Michael A. Monsoor
Monsoor.jpg
Michael A. Monsoor en patrouille en Irak (2006).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
RamadiVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Michael Anthony MonsoorVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Michael Anthony MonsoorVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grades militaires
Second maître de deuxième classe (en)
Capitaine d'armesVoir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions

Michael Anthony Monsoor, né le à Long Beach et mort au combat le à Ramadi, est un militaire américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre des SEAL (Team 3)[1], il participe à la guerre d'Irak et a reçu, à titre posthume, la Medal of Honor pour acte de bravoure après s'être sacrifié en se jetant sur une grenade afin de protéger plusieurs autres soldats[2],[3] durant la bataille de Ramadi.

Il est enterré au cimetière national de Fort Rosecrans.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le destroyer de classe Zumwalt DDG-1001, le USS Michael Monsoor, est nommé en son honneur[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Michael A. Monsoor - Navy SEALs », sur Navy SEALs (consulté le 25 juillet 2017)
  2. (en) Navy Production Directorate: Defense Media Activity, « Medal of Honor: MA2 Special Warfare Operator (SEAL) Michael A. Monsoor, USN » (consulté le 25 juillet 2017)
  3. (en) Jeanette Steele, « Navy SEAL made ultimate sacrifice in Iraq », sur sandiegouniontribune.com, (consulté le 25 juillet 2017)
  4. (en) Zachary Cohen, « US Navy's newest stealth destroyer christened », sur CNN, (consulté le 25 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]