Meslier Saint-François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Meslier Saint-François B
Meslier Saint-François
Blanc ramé (synonyme) par Jules Troncy dans l'Ampélographie : traité général de viticulture de P. Viala & V. Vermorel.
Caractéristiques phénologiques
Débourrement Précoce, 3 jours avant le chasselas
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur Faible
Fertilité Bonne
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Potentiel alcoolique ...
Potentiel aromatique ...

Le meslier Saint-François B est un cépage français de vigne blanc.

Origine[modifier | modifier le code]

Des tests génétiques ont révélé que ce cépage est issu du métissage entre le gouais B et le chenin B[1].

Originaire du Gâtinais, au sud du bassin parisien, ce cépage a conquis toute la façade Atlantique du vignoble français. Sa faveur auprès des producteurs est toutefois en grande chute, sa surface étant passée de 2 300 hectares en 1958 à seulement 50 ha en 1994[a 1].

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

Les éléments de reconnaissance ampélographiques sont les suivants :

  • Bourgeonnement cotonneux et jeunes feuilles de couleur verte.
  • Rameau à entre-nœuds rougeâtres.
  • Feuille adulte entière ou quinquelobée, sinus latéraux de petite taille, sinus pétiolaire peu ouvert ou fermé, dents convexes, un limbe vert foncé épais, bullé, tourmenté.
  • Grappes et baies sont de taille moyenne.
  • Baies arrondies ou elliptiques courtes.

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Culturales[modifier | modifier le code]

Peu vigoureux, c'est néanmoins un cépage fertile. Sa précocité de débourrement (trois jours avant le chasselas) le rend sensible aux gelées printanières ; les seconds bourgeons sont cependant relativement fertiles.

Sensibilité[modifier | modifier le code]

Assez résistant au mildiou, à la pourriture grise et au black rot, il craint nettement plus l'oïdium.

Technologiques[modifier | modifier le code]

Il donne des vins légers, plats et peu alcooliques de faible qualité. En revanche, une fois distillés, ses eaux de vie sont fines et bouquetées. Pour cette qualité, il est répertorié dans les cépages aptes à la production d'armagnac ou de cognac.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le meslier Saint-François peut aussi porter les noms de[2]:

  • Anereau
  • Annereau
  • Blanc ramé
  • Blanc ramet
  • Blayais
  • Bonne blanche
  • Bordeaux blanc
  • Chalosse
  • Chalosse de Bordeaux
  • Co de France
  • François blanc
  • Gros meslier
  • Grosse blanche
  • Hartig 373
  • Meslier
  • Meslier blanc
  • Meslier d’Orléans
  • Meslier de Seine et Oise
  • Meslier du Gâtinais
  • Meslier du Gers
  • Meslier gros
  • Meslier jaune
  • Meslier vert
  • Moscade
  • Moscadet
  • No. 373
  • Pelegarie
  • Pelgarie
  • Pot de vin
  • Purgarie
  • Rochelin

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. p. 173
Références
  1. « Le meslier saint-François » (consulté le 30 juin 2010).
  2. (en) « Meslier Saint-François », sur vivc.de.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]