Merle à plastron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Turdus torquatus

Le Merle à plastron (Turdus torquatus) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Turdidae. C'est l'équivalent montagnard du merle noir — qui lui est étroitement apparenté — et il se reproduit dans les éboulis les zones rocheuses ou les forêts subalpines.

Description[modifier | modifier le code]

Sa taille et sa silhouette sont semblables au merle noir mais il est légèrement plus élancé, possède un cou plus long et des ailes plus étroites. Le mâle est également noir, mais avec un croissant blanc sur la poitrine et des reflets argentés sur les ailes très visibles en vol. La femelle est brune et porte un croissant moins voyant, son dessous est légèrement écaillé et ses ailes sont argentées. Les juvéniles, souvent dépourvus du croissant sur la poitrine, sont de couleur brune et un peu plus semblables aux femelles.

  • Taille : 23 à 25 cm
  • Aile : 13,4 à 14,5 cm
  • Bec : 1,6 à 1,8 cm ; son bec est jaune avec une extrémité noire
  • Masse : 90 à 138 g
  • Voix : gazouillis répétitif de notes plaintives, cri grinçant rappelant la grive litorne, chak-chak explosif. Son chant ressemble aussi à celui du merle noir.

Sa population est constituée de deux sous-espèces :

  • Turdus torquatus torquatus qui se reproduit dans Nord et l'Ouest de l'Europe;
  • Turdus torquatus alpestris qui se reproduit dans le Sud et le centre de l'Europe et qui se différencie par un dessous écailleux pâle et des ailes plus pâles.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Merle à plastron aime les landes et les montagnes. C'est une espèce migratrice qui vit dans les zones d'altitude notamment celles des Îles Britanniques, de Scandinavie et des Alpes l'été et hiverne en Afrique du Nord. En migration (au printemps et à l'automne) il traverse l'Europe en faisant des haltes parfois en groupe sur les pelouses rases des collines et parfois aussi sur les terrils. Il peut souvent s'observer sur des rochers escarpés.

Alimentation[modifier | modifier le code]

L'alimentation est composée d'invertébrés comme les lombrics et les petits escargots, de lézards, d'insectes et de larves en été. En automne, le merle à plastron se nourrit de graines, fruits et baies (prunelles, sorbes, myrtilles).

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le merle à plastron construit son nid en lisière de forêt ou dans un conifère de l'alpage, dans des crevasses ou entre des rochers. L'assise est un amalgame de mousse et de terre ; la cuvette interne est tapissée d'herbes et de feuilles. La ponte a lieu entre avril et juin et comprend 4-5 œufs, vert bleu moucheté de brun.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le merle à plastron est un oiseau discret, farouche et méfiant.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • La vie mélodieuse des oiseaux chanteurs, Nature en France, Éditions Atlas, 2004, page 14