Meir Shalev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Meir Shalev
Meir Shalev.jpg

Meir Shalev en janvier 2006.

Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
מאיר שלוVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Parentèle
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Meir Shalev (hébreu : מאיר שלו), né le 29 juillet 1948 dans le village de Nahalal en Galilée (Israël), est un journaliste et écrivain israélien. Il a publié des romans, des essais et des livres pour enfants, dont certains sont traduits en français. Il contribue régulièrement au journal Yediot Aharonot. Il habite à Jérusalem.

Biographie[modifier | modifier le code]

Meir Shalev est né à Nahalal, en Israël. Plus tard, il vit à Ginosar . Il est le fils du poète Jérusalem Yitzhak Shalev et la cousine de l'auteure Zeruya Shalev. Il fait son service militaire dans la brigade Golani. Il sert comme soldat, comme chef d'escouade dans la compagnie de reconnaissance de la brigade. Il combat pendant la guerre des Six Jours et quelques mois après la guerre il est blessé[1].

Il commence sa carrière en présentant des longs métrages satiriques à la télévision et à la radio. Il anime l'émission Erev Shabbat ("Vendredi soir") sur la première chaîne israélienne. Son premier roman est publié en 1988.

Meir Shalev écrit également des ouvrages de non-fiction, des livres pour enfants et une chronique hebdomadaire dans l'édition du week-end de Yediot Ahronot.

En janvier 2018, il est signataire avec 34 autres personnalités littéraires dont sa cousine Zeruya Shalev, David Grossman, Orly Castel Bloom et Amos Oz d'une lettre adressée au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lui demandant le non renvoi des personnes réfugiées originaires de l'Érythrée et du Soudan[2].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Œuvres choisies[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 1988 Que la terre se souvienne, (hébreu : רומן רוסי) traduction française 1990, (ISBN 978-2226048028)
  • 1991 Le baiser d'Esaü, traduction française 1993, (ISBN 978-2226062987)
  • 1994 Pour l'amour de Judith, traduction française 1996, (ISBN 978-2702126240)
  • 1998 La meilleure façon de grandir, (hébreu : בביתו במדבר) traduction française 2004, (ISBN 978-2020668415)
  • 2006 Le pigeon voyageur, traduction française 2009, (ISBN 978-2848930596)
  • 2002 Fontanelle, (hébreu : פונטנלה) traduction française 2011, (ISBN 978-2070131136)
  • 2011 Ma grand-mère russe et son aspirateur américain, (hébreu : Ha-davar haya kakha) traduction française 2013, (ISBN 978-2070131143)

Essais[modifier | modifier le code]

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « What happened to our army? », Ynetnews,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Ilan Lior, « Amos Oz, David Grossman, Etgar Keret Implore Netanyahu: Do Not Deport Asylum Seekers », Haaretz,‎ (lire en ligne)
  3. « Décoration de Roselyne Dery et de Meir Shalev », sur La France en Israël - Ambassade de France à Tel Aviv (consulté le 29 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]