Maurice Ouradou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maurice Ouradou
Présentation
Nom de naissance Maurice Augustin Gabriel Ouradou
Naissance
Drapeau : France Paris
Décès (à 61 ans)
Nationalité française
Formation Eugène Viollet-le-Duc
Entourage familial
Famille Eugène Viollet-le-Duc (beau-père)

Maurice Ouradou est un architecte français, né le à Paris, mort en 1884, et qui fut le gendre d'Eugène Viollet-le-Duc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Ouradou est le petit-fils d'Augustin Deviolaine, fondateur de la Verrerie de Vauxrot à Cuffies[1]. Dans cette ville il fut responsable de la restauration de l'église et dessina probablement les plans du château Saint-Norbert[1] de cette même ville, construit vers 1865[2].

Il fut élève d'Hippolyte Le Bas ainsi que de d'Eugène-Viollet-le-Duc[3].

Le 31 août 1857, il épouse Marie-Sophie Viollet-le-Duc, la fille d'Eugène Viollet-le-Duc dans l'église de Saint-Germain-des-Prés[4].

Il participe aux travaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris aux côtés de Viollet-le-Duc en 1860 et prend la direction de la restauration de la collégiale Notre-Dame de Beaune la même année[5].

Nommé architecte diocésain de Châlons-en-Champagne en 1862[3] ainsi que de Troyes. Il a travaillé à la restauration des cathédrales de ces deux villes : Saint-Étienne (Châlons-en-Champagne) à partir d'août 1860 et à la demande de l'architecte Eugène Millet[3], ainsi que Saint-Pierre-et-Saint-Paul (Troyes).

Il prit également la direction du chantier de restauration du château de Pierrefonds à la mort de son beau-père en 1879.

Il a construit les églises de Saint-Memmie et Cuperly, près de Châlons-en-Champagne, avec son confrère Alexis Vagny.

Il menait la rénovation d'un immeuble d'ancien arsenal de Cracovie où aujourd'hui se trouve le Musée Czartoryski.

À la demande d'Izabella Działyńska, fille du prince Adam Jerzy Czartoryski, Maurice Ouradou entreprit des travaux au château de Gołuchów, accompagné par d'autres Français, le sculpteur Charles Biberon et le peintre Louis Breugnot.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire – Maurice Ouradou 1822-1884, architecte », sur www.agglo-soissonnais.com (consulté le 7 juin 2016)
  2. « Histoire – L’ancien Château Saint-Norbert à Cuffies », sur www.agglo-soissonnais.com (consulté le 7 juin 2016)
  3. a b c d e f et g « OURADOU Maurice, Augustin, Gabriel (répertoire des architectes diocésains du XIXe siècle) », sur elec.enc.sorbonne.fr (consulté le 7 juin 2016)
  4. Denis Blanchard-Dignac, Viollet-le-Duc (1814-1879), La passion de l'architecture, Mayenne, Editions Sud Ouest, , 299 p. (ISBN 978-2-8177-0340-4), p. 185-186
  5. « Maurice Ouradou », sur Compagnie des architectes en chef des monuments historiques

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mikus (Sylvain), Une basilique pour saint Memmie : histoire, sources et postérité d'un modèle, Études Marnaises, Société d'Agriculture, Commerce, Sciences et Arts de la Marne, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]