Maurice Lugeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lugeon.
Maurice Lugeon
ETH-BIB-Lugeon, Maurice (1870 - 1953)-Portrait-Portr 09852.tif (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ChevillyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Grand officier de la Légion d'honneur‎
Prix Marcel Benoist ()
Médaille Wollaston ()
Médaille Gustav-Steinmann (en) ()
Ernst Zimmermann (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Maurice Lugeon, né à Poissy le et mort à Lausanne le , est un géologue, enseignant et directeur de musée vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

D'origine vaudoise, il revient jeune dans le canton de Vaud où il poursuit ses études, passionné dès son adolescence par la botanique et la géologie. En 1893, Maurice Lugeon ayant obtenu sa licence (en sciences), parcourt le Jura avec Rittener, et les Dents du Midi avec son maître Renevier; celui-ci emmène le jeune étudiant dans les Préalpes de Savoie pour en dresser la carte géologique. Sa licence achevée, Maurice Lugeon quitte Lausanne pour passer un an à Munich à étudier la paléontologie chez Zittel, puis à Paris et à Zurich où d'ailleurs il ne reste que peu de temps. Son travail de thèse de doctorat (en 1896 à Lausanne) porte sur les Préalpes et la brèche du Chablais.

Maurice Lugeon est successivement assistant à l'Université de Lausanne (1891-1893), privat-docent (1896-1898) puis professeur extraordinaire (1898-1906). Dès 1906, Maurice Lugeon occupe la chaire de géologie de Lausanne et prend la direction du Musée géologique cantonal. Il fera de ce musée une collection destinée à la fois à l'enseignement, au grand public et aux spécialistes qui viennent y contribuer leurs travaux de recherches. À côté du géologue théoricien, Maurice Lugeon a exercé une grande activité en géologie appliquée. Très jeune, il aura à s'occuper de l'alimentation en eau de la ville de Lausanne, problème qui implique des études détaillées et des captages dans le Pays d'Enhaut, suivies de la construction d'un long tunnel. Il s'occupe des mines de sel de Bex ; Maurice Lugeon est l'auteur de Barrages et géologie où il s'applique à résoudre les questions de stabilité et d'étanchéité, ce qui lui vaudra, outre le surnom de "Père des barrages", une renommée d'expert dans ce domaine.

Spécialiste des Préalpes et du Jura, auteur d'hypothèses sur leur formation et leur développement, Maurice Lugeon a été un scientifique éminent dans sa discipline. Membre de nombreuses sociétés scientifiques suisses et européennes, souvent distingué par l'honorariat et des prix, dont le Prix Marcel Benoist en 1932. Son élève, puis collaborateur, enfin successeur fut Elie Gagnebin, célèbre aussi par ses amitiés avec les artistes de son époque. Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Agrégé[1].

Dans les années 1960 et 1980, trois fondations Lugeon (Maurice, son épouse Ida et sa belle-fille Marguerite) sont créées pour soutenir financièrement le développement de la science géologique à l'Université et au Musée géologique cantonal.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Maurice Lugeon » dans la base de données du centenaire du Palais de Rumine de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.
  • Martin Kurz, « Maurice Lugeon » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  • Fonds d'archives, ETH-BIB
  • Actes SNSH, 133, 1953, 327-341 (avec liste des œuvres)
  • Bull. de la Soc. géologique de France, sér. 6, vol. 4, 1954, 303-340 (avec liste des œuvres)
  • P. Fallot, « Memorial to Maurice Lugeon (1870-1953) », in Proceedings Volume of the Geological Society of America, 1954, 123-132 (avec liste des œuvres)
  • DSB, 7, 543-545
  • M. Stuber, S. Kraut, Le Prix Marcel Benoist de 1920 à 1995, 1995, 162 sites et références mentionnés
  • Le Jubilé du professeur Maurice Lugeon, Lausanne, 1941
  • A. Lombard, "Biographie de Maurice Lugeon", publiée sur www.annales.org
  • O. Robert, F. Panese, Dictionnaire des professeurs de l'Université de Lausanne dès 1890, Lausanne, 2000, p. 766-768 ICONO: © Archives unimedia UNIL

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]