Maurice Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jordan.
Maurice Jordan
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nom de naissance
Maurice Napoléon Robert Charles JordanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Maurice Napoléon Robert Charles Jordan, né le à Orléans et mort le à Paris, est une personnalité du monde industriel français, président-directeur général de Peugeot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de tradition protestante, il est le fils du général Charles Jordan (1873-1964) et de Marie-Antoinette Gallay. Père de trois enfants, sa fille Bénita se maria avec Jérôme Peignot, puis avec Bertrand Poirot-Delpech.

Élève à l'école des Roches, il devient ingénieur civil des mines après sa scolarité à l'école des mines de Paris. Il rentre dès 1924 chez Automobiles Peugeot : directeur général adjoint en 1933, puis vice-président, et enfin président-directeur-général en 1964, après avoir été le fidèle bras droit de Jean-Pierre Peugeot, mort en 1966, à partir de 1927[1]. Il restera PDG de Peugeot jusqu'en 1973 et deviendra président de la holding PSA dès sa constitution en 1965 (il en sera président d'honneur de 1972 à 1976).

On doit à Maurice Jordan la stratégie de Peugeot à l'après-guerre, fondée sur la conception d'automobiles moyennes haut-de-gamme : la 203, lancée en 1948, est immédiatement un succès commercial, qui sera suivi de celui de la 404, lancées en 1960.

Il a reçu la croix de guerre 1914-1918 et a été élevé à la dignité de commandeur de la Légion d'honneur[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Alain Frerejean, "Les Peugeot - Deux siècles d'aventure", Flammarion
  2. Dossier base Léonore 19800035/1361/57535