Matteo de' Pasti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matteo de' Pasti
Matteo Pasti.jpg
Portrait de Matteo de' Pasti à la Bibliothèque municipale de Vérone.
Naissance
Décès
Activités
Sculpteur, médailleur, enlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata

Matteo de' Pasti, né à Vérone vers 1420 et mort à Rimini en 1468, est un médailleur, sculpteur et enlumineur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était le Magister Andrea da Verona. Il semble avoir reçu une éducation soignée et était non seulement un humaniste distingué mais aussi un orateur habile. La première mention de son nom se produit en 1441, année où il résidait à Venise et écrivit à Pietro de' Medici, fils de Cosmo l'aîné et père de Lorenzo le Magnifique. Matteo de' Pasti a été l'un des meilleurs médailleurs du Quattrocento (XVe siècle italien). Il a collaboré avec Giorgio d'Alemagna à Vérone, et à Ferrare à un bréviaire pour Lionel d'Este en 1445-1446.

Médaille d'Isotta degli Atti.

Il a rencontré Pisanello et l'a suivi en 1446 à Rimini, où il effectua quelques-unes de ses plus fines médailles pour les plus illustres personnalités du temps :

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustration du De re militari (1472), de Roberto Valturio.

Il participe à la décoration de l'intérieur de l'église de Saint-François, actuel temple Malatesta de Rimini, avec Agostino di Duccio et son atelier en 1446 avec des transennes en marbre, isolant les chapelles de la nef gothique. Une médaille montre l'œuvre telle qu'elle devait être achevée.

Il dessine des illustrations de l'ouvrage de Roberto Valturio, De re militari (1472).

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) L. Forrer, "Biographical Dictionary of Medallists" (1904) vol. 4 page 402
  • (en) Pier Giorgio Pasini, “Matteo De'pasti: Problems of Style and Chronology”. Studies in the History of Art 21 (1987): 143–159. JSTOR:42620179
  • (en) Francis Ames-Lewis, “Matteo De' Pasti and the Use of Powdered Gold”. Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz 28.3 (1984): 351–362 JSTOR:27653140

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :