Mathieu des Essarts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mathieu des Essarts
Image illustrative de l'article Mathieu des Essarts
Vitrail représentant Mathieu des Essarts dans une chapelle des saints évêques d'Évreux de la cathédrale d'Évreux.
Biographie
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque d’Évreux
Autres fonctions
Fonction religieuse
Chantre

Mathieu des Essarts (Matheus), mort en 1310, est évêque d'Évreux à la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe siècle.

Famille[modifier | modifier le code]

Son frère Roger († avant 1308) est trésorier en 1302 et archidiacre d'Ouche. Jean et Gilbert, fils de Pierre des Essarts, sont respectivement archidiacre d'Ouche et chantre du chapitre en 1309. D'autres membres de sa famille ont accédé au siège épiscopal d'Évreux: Guillaume (1333-1334) et Vincent (1334-1335), frère de Guillaume[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu du chapitre cathédral d'Évreux. Il est mentionné comme chantre en mai 1298[1].

Il accède en 1299 au siège d'Évreux et succède à Geoffroy de Bar.

Il participe en 1304[2], au château de Pinterville, à un concile provincial de la Normandie, à la demande de l'archevêque de Rouen Guillaume de Flavacourt, avec l'évêque d'Avranches Geoffroi Boucher et l'évêque de Séez Philippe le Boulenger[3].

Le gros-œuvre et la décoration du chœur de la cathédrale d'Évreux sont achevés avant 1310, date de sa mort. Il est inhumé dans la chapelle des saints évêques d'Évreux, dans un enfeu avec un gisant en cuivre. Sa tombe a aujourd'hui disparu[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gallet 2014, p. 23
  2. [PDF] Les conciles, de 1303 à 1310, p. 251[2]
  3. Léopold Delisle, Louis Passy - Auguste Le Prévost, Mémoires et notes de M. Auguste Le Prevost pour servir à l'histoire du département de l'Eure, vol. 2, octobre 1864, p. 533, 536
  4. Annick Gosse-Kischinewski (préf. Éliane Carouge-Deronne), Évreux : la légende des pierres, Évreux, (ISBN 2-906806-13-7), « La cathédrale », p. 15-51

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Gallet (préf. Éliane Vergnolle), La cathédrale d'Évreux et l'architecture rayonnante, XIIIe-XIVe siècles, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, , 400 p. (ISBN 9782848674667).

Liens internes[modifier | modifier le code]