Martine Pouchain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pouchain.
Martine Pouchain
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de Martine Pouchain, 2009
Naissance Amiens, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Littérature jeunesse et jeunes adultes

Martine Pouchain, née à Amiens[1], est un écrivain français spécialisé dans les romans pour la jeunesse et pour les jeunes adultes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Amiens d’une famille d’artisans, Martine Pouchain y a effectué sa scolarité. Elle a ensuite vécu à Cheverny en Sologne, puis près de la forêt d’Othe en Bourgogne, avant de s’installer plus longuement à Paris.

Après avoir exercé différents emplois (caissière, vendeuse, dactylo, brocanteur.e, assistante de direction, etc.), et suivi une formation à l’écriture de scénario, elle publie son premier roman chez Gallimard en octobre 2000 dans la collection Folio junior puis d'autres, principalement chez Gallimard et Flammarion, avant que les Editions Sarbacane ne lancent la collection eXprim’ destinées aux « jeunes adultes » (lecteurs de 15 à 35 ans).

Bibliographie par date de parution[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Roman de Martine Pouchain.

2013[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

Récompenses obtenues[modifier | modifier le code]

  • "Sako" : Prix Chronos Suisse 2013[6].
  • La ballade de Sean Hopper : Prix Sésame 2012[14] ; Prix Les Dévoreurs de livres 2012[15] ; Prix Gragnotte 2012[16].
  • Sako : Prix Chronos CNAV Solidarité 2012.
  • La couleur du crime : Prix Fulbert de Chartres 2008[17].
  • Bagdad 2004 : Prix PILP (Inter-Lycées professionnels) 2007.
  • La fête des fous : Prix 12-17 de Brive en 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Martine Pouchain au VIAF » (consulté le 25 février 2013)
  2. a b c d e et f « Martine Poucain auteure », sur http://www.editions-sarbacane.com (consulté le 3 mars 2013)
  3. « Sabotage », sur livre.fnac.com (consulté le 2 novembre 2014)
  4. « Prisonniers des Templiers », sur http://www.oskareditions.com (consulté le 2 mars 2013)
  5. « Sako », sur http://www.oskareditions.com (consulté le 2 mars 2013)
  6. a et b « 5 livres sélectionnés pour 2013 », sur www.pro-senectute.ch (consulté le 4 mai 2013)
  7. « Dans l'enfer de Bagdad », sur http://www.oskareditions.com (consulté le 2 mars 2013)
  8. « Ce que j'aime c'est », sur http://www.decitre.fr (consulté le 2 mars 2013)
  9. « Les ostrogoths », sur http://www.ricochet-jeunes.org (consulté le 2 mars 2013)
  10. « La couleur du crime », sur http://www.ricochet-jeunes.org (consulté le 2 mars 2013)
  11. « Fugue majeure », sur http://www.oskareditions.com (consulté le 2 mars 2013)
  12. « Meurtres à la cathédrale », sur http://www.gallimard-jeunesse.fr (consulté le 2 mars 2013)
  13. « Meurtres à la cathédrale - Martine POUCHAIN », sur http://etablissements.ac-amiens.fr (consulté le 2 mars 2013)
  14. « Les lauréats des années précédentes », sur http://www.slj26.fr (consulté le 2 mars 2012)
  15. « Livres primés 2012 », sur http://www.eure-en-ligne.fr (consulté le 2 mars 2012)
  16. « Salon Littérature Jeunesse 2012 du Grand Narbonne » (consulté le 2 mars 2013)
  17. « Couleur du crime (La) », sur http://www.bm-chartres.fr (consulté le 2 mars 2013)