Martial d'Auvergne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Martial de Paris, connu sous le nom de Martial d'Auvergne, né vers 1420 à Paris et mort le 13 mai 1508, est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’une famille sans doute originaire d’Auvergne, il fut notaire au Châtelet, et pendant cinquante ans, procureur au Parlement de Paris. Son double statut d'homme de loi et de poète le rapproche de Gilles d'Aurigny (mort en 1553) qui a d'ailleurs repris certaines de ces œuvres.

Il fut employé par les religieuses de l'abbaye de Maubuisson en 1487[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Son principal ouvrage a pour titre Vigilles de Charles VII à neuf psaumes et neuf leçons (Paris, 1493, in-4° et 1724, 2 vol. in-8°). Sous ce titre emprunté à la liturgie, c’est une chronique rimée, en divers rythmes, de la guerre contre les Anglais. La narration en est vive, attachante et tourne parfois à la satire, comme dans ce passage sur les possesseurs de nombreux bénéfices ecclésiastiques :

« Mais qu’en font-ilz ? ilz en font bonne chière. Qui les dessert ? ilz ne s’en soucient guère.
Qui fait pour eulx ? ung autre tient leur place.
Mais où vont-ilz ? ilz courrent à la chace…
He que fait Dieu ? il est bien aise ès cieulx.
He quoy ! dort-il ? l’on n’en fait pis, ne mieulx… »

  • Les Louenges de la benoiste Vierge Marie, en vers, Paris, 1492, in-4°.
  • Les Arrêts d’amour, Paris, s. d., in-4°, plusieurs fois réimprimé. Livre en prose où sont raillés avec finesse les ridicules de la vie galante.
  • On lui attribue également L’Amant rendu cordelier à l’Observance d’amour, Paris,1490, in-4°. Poème qui rappelle les Arrêts d’amour par le sujet, l’esprit et le talent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Dutilleux et J. Depoin, L'Abbaye de Maubuisson…, histoire et cartulaire Pontoise, 1882, p.32 (F.24 : « Paié à M. Martial d'Auvergne pour avoir fait l'appointement avec les religieux de Chaalis touchant le travers de la Chapelle en Serval, paié pour ce 4 s. 4 d.p. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Bataillard, Martial de Paris, dit Martial d'Auvergne. Notice sur sa vie et ses ouvrages, A. Hardel, Caen, 1862 Lire en ligne
  • Marcellin Boudet Le Poète et chroniqueur Martial d'Auvergne était-il d'Auvergne ? Imprimerie de L. Bellet, Clermont-Ferrand, 1907
  • Gérard Gros, Martial d'Auvergne et les Matines de la Vierge : étude sur les formes de la dévotion mariale au temps de Louis XI, Presses universitaires Franc-Comtoises, collection : Littéraires, 1994 (ISBN 978-2251605258)
  • Luca Pierdominici, La Bouche et le corps. Images littéraires du XVe siècle français, préface de Jean Dufournet, Honoré Champion, Paris, 2004 (ISBN 978-2745306821)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :