Marlon Gaillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaillard.
Marlon Gaillard
Antoing - Triptyque des Monts et Châteaux, étape 1, 3 avril 2015, départ (C079).JPG
Marlon Gaillard lors du départ de la première étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2015 à Antoing.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
ChinonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
?-2014VC Loudun
2015-2019Vendée U
Équipes professionnelles
08.2016-12.2016Direct Énergie (stagiaire)
08.2018-12.2018Direct Énergie (stagiaire)
2020-Direct Énergie

Marlon Gaillard, né le à Chinon (Indre-et-Loire), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Vendée U.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Chinon, Marlon Gaillard commence la compétition cycliste en première année minime au Véloce Club Loudun. Son père est un ancien coureur amateur[1]. Coureur prometteur, il réalise une bonne dernière saison au sein de ce club, lors de sa seconde année chez les juniors en 2014, en récoltant neuf succès. Il se distingue entre autres sur la Classique des Alpes juniors, épreuve montagneuse réputée, où il prend la huitième place[2]. Suite à ses bons résultats, il est repéré par le Vendée U, structure de formation de l'équipe professionnelle Europcar, avec qui il prend contact au mois d'août. Après avoir visité le siège de l'équipe aux Essarts, il donne son accord pour rejoindre les rangs de l'équipe à partir de la saison suivante[3]. En parallèle de sa carrière sportive, il est étudiant dans une faculté de géographie à Tours[2]. Il a obtenu un bac scientifique en 2015[4].

Son année 2015 est perturbée par une chute survenue au mois d'avril sur le Triptyque des Monts et Châteaux, lui occasionnant une déchirure musculaire. Après deux mois d'arrêt, il réalise une bonne seconde partie de saison en s'adjugeant deux courses : le Grand Prix de la Chapelle-Saint-Aubin et le Grand Prix de Saint-Georges-sur-Loire. Le 11 octobre, il obtient une prometteuse onzième place sur Paris-Tours espoirs[5].

En 2016, il termine en début d'année deuxième du Grand Prix de La Rouchouze, des Boucles guégonnaises et du Circuit du Bocage vendéen, ou encore septième du Grand Prix Souvenir Jean-Masse, en élite nationale. Le 1er mai, il remporte le Grand Prix du Muguet à Doulon[6]. Lors de la Ronde de l'Isard, il se classe cinquième d'une étape, puis craque lors de la montagneuse dernière étape, alors qu'il est sixième du classement général. Une semaine plus tard, il se distingue en prenant la huitième place du Tour de Gironde[7]. En Coupe de France DN1, il se classe cinquième du Tour d'Eure-et-Loir puis huitième de La SportBreizh, course dont il remporte la seconde étape. À partir du mois d'août, il effectue un premier stage dans l'équipe première, désormais nommée Direct Énergie[8],[9]. Cette année 2016 est également marquée par la mort de son coéquipier Romain Guyot, renversé par un camion[5].

Pour la saison 2017, Marlon Gaillard se voit désigné comme étant l'un des leaders de son équipe Vendée U[10]. Durant l'hiver, il terminenotamment quatrième des Boucles de l'Essor, cinquième d'une épreuve du Circuit des plages vendéennes, neuvième de la Flèche de Locminé et dixième de Nantes-Segré. Au mois d'avril, il fait partie des cyclistes du Vendée U sélectionnés pour disputer le Tour du Maroc[11]. Dans cette épreuve, il se classe deuxième et huitième d'étapes. En mai, il remporte le Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac, au terme d'une épreuve espoirs écrasée par le Vendée U, qui place quatre de ses coureurs aux quatre premières places[12],[13]. Peu de temps après, il prend la treizième de la Ronde de l'Isard d'Ariège. Il connaît ensuite sa première sélection en équipe de France espoirs lors du Grand Prix de Plumelec-Morbihan, où il remporte les classements annexes des points chauds et du meilleur grimpeur[14]. En été, il s'impose en solitaire sur le Grand Prix d'Availles-Limouzine[15] et obtient diverses places d'honneur : deuxième du Prix Marcel-Bergereau et du Grand Prix de Plouay élite open, sixième du Souvenir Rousse-Perrin et du championnat de France sur route espoirs[16]. En Coupe de France DN1, il termine septième de la Ronde mayennaise et neuvième du Tour du Pays Roannais.

En début d'année 2018, il participe à un stage d'entraînement en Maurienne avec plusieurs autres cyclistes de l'équipe de France espoirs, et affiche ses ambitions de passer professionnel[17]. Il effectue sa rentrée lors de l'Essor basque où il participe à la domination collective de sa formation Vendée U, en terminant deuxième des Boucles de l'Essor et quatrième du Circuit de l'Essor, deux épreuves remportées respectivement par ses coéquipiers Valentin Ferron et Mathieu Burgaudeau. Mi-avril, il termine meilleur jeune et quatrième du Tour du Maroc, remporté par son coéquipier David Rivière. À son retour en métropole, il termine sixième de Paris-Mantes-en-Yvelines, puis huitième de la Flèche ardennaise en Belgique[18]. Il confirme ensuite ses progrès affichés en montagne en prenant la quatrième place de la Ronde de l'Isard. Durant ce même mois de mai, il prend la trentième place du Grand Prix de Plumelec-Morbihan, sous les couleurs de l'équipe de France espoirs. En revanche, il se retrouve plus en difficulté au Grand Prix Priessnitz spa (Coupe des Nations) puis au Tour d'Italie espoirs, ne se distinguant que par une offensive lors de cette dernière sur l'étape reine du Monte Grappa, à plus de 90 kilomètres de l'arrivée[19]. On le retrouve finalement en forme sur le Circuit des Vignes, qu'il remporte avec l'aide précieuse de son coéquipier Mathieu Burgaudeau, deuxième[20]. À partir du mois d'août, il fait partie des trois coureurs de Vendée U choisis pour un stage au sein de l'équipe première Direct Énergie, avec Clément Orceau et David Rivière[21].

En 2019, il gagne le Circuit des deux provinces au mois d'aout[22].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017 2018
UCI Africa Tour 223e[23] 125e[24]
UCI Europe Tour 1 606e[25] 1 047e[26]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adrien Toulisse, « Ambitieux le Gaillard », sur lanouvellerepublique.fr,
  2. a et b Nicolas Gachet, « Marlon Gaillard : « Je voulais rester tranquille » », sur directvelo.com,
  3. Pierre Samit, « Marlon Gaillard sur la pente ascendante », sur lanouvellerepublique.fr,
  4. « Marlon Gaillard enfin récompensé », sur ouest-france.fr,
  5. a et b Benoît Prieur, « Marlon Gaillard se découvre à Paris-Tours », sur directvelo.com,
  6. Frédéric Gachet, « Grand Prix du Muguet à Doulon : Classement », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Mabyle, « Marlon Gaillard prend du volume », sur directvelo.com,
  8. Gaëtan Briard, « Gaillard, stagiaire d'été en ascension », sur lanouvellerepublique.fr,
  9. Dominique Turgis, « Direct Energie dévoile ses trois stagiaires », sur directvelo.com,
  10. Nicolas Mabyle, « Marlon Gaillard est prêt à s'affirmer », sur directvelo.com,
  11. « Tour du Maroc. Les nouvelles couleurs d'Axel Journiaux », sur letelegramme.fr,
  12. Nicolas Mabyle, « Marlon Gaillard : « On était au-dessus » », sur directvelo.com,
  13. « Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac — Le Vendée U puissance quatre », sur velo101.com,
  14. Dominique Turgis, « Marlon Gaillard : « J'ai bien aimé ce moment » », sur directvelo.com,
  15. Ugo Brusetti, « Gaillard : clair, net et précis », sur lanouvellerepublique.fr,
  16. « Marlon Gaillard rate le coche, Victor Lafay champion de France », sur ouest-france.fr,
  17. Nicolas Gachet, « Marlon Gaillard a hâte d'être en Espagne », sur directvelo.com,
  18. Jean-Michel Ruscitto, « Marlon Gaillard : « En forme à cette période » », sur directvelo.com,
  19. James Odvart, « Marlon Gaillard : « 70 kilomètres tout seul » », sur directvelo.com,
  20. Nicolas Mabyle, « Marlon Gaillard « tracté » par Mathieu Burgaudeau », sur directvelo.com,
  21. Nicolas Gachet, « Trois stagiaires chez Direct Energie », sur directvelo.com,
  22. Dominique Turgis, « Circuit des 2 Provinces au Pertre : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 20 aout 2019)
  23. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :