Marie Jean-Eudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie image illustrant le Québec
Cet article est une ébauche concernant la biologie et le Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Marie Jean-Eudes
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Sœur Marie Jean-Eudes, née Eugénie Tellier (1897, Saint-Damien- 1978) est une religieuse des sœurs de Sainte-Anne et une botaniste canadienne. Elle œuvra à la vulgarisation scientifique et elle a publié plusieurs article en biologie, en géologie et en botanique. Elle est considérée comme une pionnière de l'étude des sciences naturelles au Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Bernadette-Eugénie Tellier est née en 1897 à Saint-Damien, au nord-ouest de Joliette. Elle a étudié auprès du frère Marie-Victorin entre 1925 et 1931. En 1931, elle participe à la création des Cercles des jeunes naturalistes dont elle est la coordinatrice au sein des sœurs de Sainte-Anne. Elle obtient sa maîtrise en 1943 traitant sur la flore de Rawdon. Elle organise un musée d'histoire naturelle[Lequel ?] à Lachine. Elle sera 1re vice-présidente des CJN (1940-1947), 2e vice-présidente (1947-1955), présidente-générale (1955-1957), directrice-générale (1954-1963) et secrétaire du bureau (1958-1963). Elle entreprendra une monographie des Cercles des jeunes naturalistes qui sera publié à titre posthume en 1981[1].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Jean-Eudes, Marie, Les cercles des Jeunes Naturalistes, Éditions Sainte-Anne, Lachine, 1981.

Honneur[modifier | modifier le code]

Le gouvernement nomma la réserve écologique Marie-Jean-Eudes, située dans la réserve faunique Mastigouche en Mauricie en son honneur en 1992[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Réserve écologique Marie-Jean-Eudes », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de Toponymie (consulté le 14 août 2011)
  2. « Réserve écologique Marie-Jean-Eudes », sur Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (consulté le 14 août 2011)