Marie Alexandre de Théis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Alexandre de Théis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Enfants

Marie Alexandre de Théis (Paris, - Autreville, 1796) est un écrivain, dramaturge et magistrat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, il est né à Paris[1] ou à Sinceny[2]. Dans l'article le concernant rédigé par sa fille Constance pour la Biographie de Michaud, elle précise son année mais pas son lieu de naissance.

Ses parents étaient Charles Claude de Théis, inspecteur général des Manufactures et Marie Catherine Le Turc. Il fit de brillantes études au Collège de La Flèche puis à Paris. Après son mariage à Saint Germain l'Auxerrois le avec Anne Marie Quillau, baptisée le dans la même paroisse, d'une famille de marchands drapier et mercier, il occupa une fonction de juge-maître des Eaux et Forêts de la ville et du comté de Nantes jusqu'en 1772. Sa mauvaise santé et son goût pour des activités d'étude l'amenèrent à se rapprocher du milieu familial de Picardie pour prendre un poste de procureur du roi à Chauny (1772-1774), puis de gestionnaire de la faïencerie de Sinceny à partir de 1774. Il fait bâtir en 1774 à Autreville le château de l'Aventure à l'emplacement des ruines d'une ancienne maladrerie[3] et d'une maison isolée dépendant d'Autreville où une savonnerie avait été établie vers 1760 par Monsieur de Théis. Étant à Autreville, il continua d'écrire, faisant paraître vers 1785 L'Encyclopédie morale ou le Code primitif et prenant beaucoup de temps pour l'éducation de ses enfants. Lors du mariage de sa fille Constance le avec Jean Baptiste Pipelet, maître en chirurgie, Marie Alexandre de Théis est « avocat en parlement ». Marie Alexandre Théis fait partie (personne n°15) de la première liste officielle, datée du , des prisonniers politiques détenus à Chauny, dressée par le Comité de surveillance révolutionnaire ; il est précisé à son sujet : « marié, 2 enfants, opinions inconnues, caractère bienfaisant. Décédé en 1796. »

Il est le père d'Alexandre de Théis et de Constance de Théis.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Aventuriers (comédie) (1772)
  • Le Bouquet de l'amitié (comédie (1770)
  • Le Singe de La Fontaine (contes moraux) (1773)
  • Frédéric et Clitie (comédie en vers en trois actes) (1773)
  • Le Fond du sac (contes en vers) (1779)
  • Le Tripot comique (comédie en trois actes en prose et en vers) (1772)
  • Encyclopédie morale, ou le Code primitif (Belin, 1786-1787)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie universelle de Joseph François Michaud en 1826, Dictionnaire biographique de Paul Ackermann en 1834
  2. France littéraire, tome 9, de Joseph Marie Quérard en 1838
  3. Jules Caron, Histoire populaire de Chauny, 1878, p.204

Liens externes[modifier | modifier le code]