Sinceny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sinceny
Sinceny
Mairie.
Blason de Sinceny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Chauny-Tergnier-La Fère
Maire
Mandat
Bernard Pezet
2020-2026
Code postal 02300
Code commune 02719
Démographie
Gentilé Sincenois(es)
Population
municipale
2 040 hab. (2017 en diminution de 2,3 % par rapport à 2012)
Densité 155 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 35′ 49″ nord, 3° 14′ 50″ est
Altitude Min. 42 m
Max. 113 m
Superficie 13,13 km2
Élections
Départementales Canton de Chauny
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Sinceny
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Sinceny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sinceny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sinceny
Liens
Site web sinceny.fr

Sinceny est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Entrée de Sinceny.

Sainceny est un bourg périurbain de la vallée de l'Oise, jouxtant Chauny et situé à 27 km à l'ouest de Laon, 29 km au sud de Saint-Quentin, à 25 km au nord de Soissons et à 37 km au nord-est de Compiègne.

Le bourg est desservi par le tracé initial de l'ex-route nationale 37.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La limite nord de la commune est constituée par la rivière l'Oise (rivière), affluent de la Seine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Sinceny avaient pour surnom les Nez-creux de Sincheny.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Sinceny est achetée en 1487 par Jacques du Passage, gentilhomme ordinaire de la chambre du duc d'Orléans, maître des Eaux et forêts de Chauny, à Jacques de Saveuse.

À l'occasion du siège de La Fère, Josias du Passage, écuyer, seigneur de Sinceny, Autreville, gentilhomme de la chambre du Roi, reçoit pendant plusieurs jours, en , le Roi Henri IV dans son château de Sinceny. La famille du Passage y fait construire au milieu du XVIe siècle un château, alors entouré de douves en eau avec un pont-levis, qu'elle conserve jusqu'en 1683.

L'acquéreur, Théophile Bouzier d'Estouilly, revend la seigneurie de Sinceny en 1698 à Gaspard Fayard, écuyer, mort en 1723. Son successeur, son fils Jean-Baptiste Fayard, écuyer, seigneur de Sinceny et autres lieux, lieutenant-colonel du régiment royal-cavalerie, Gouverneur de Chauny, chevalier de Saint Louis, découvre en 1733 sur son domaine, de l'argile propre à la fabrication de faïences[1]. Il est autorisé par lettres patentes du à créer, sur le côté est de son château, à l'emplacement de la mairie actuelle, une manufacture de faïences[2]. Cette manufacture produit la faïence de Sinceny, dont l'aspect s'approche de celui de la faïence de Rouen [3] . Jean-Baptiste Fayard meurt en son château de Sinceny en 1762[4].

Poursuivie par ses descendants, la fabrication de faïences dure jusqu'en 1866 dans la "manufacture du château" et jusqu'en 1886 dans trois autres ateliers aux alentours.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le château appartient à la famille Lacroix. Il se composait d'un grand corps de logis cantonné par une aile et par deux tours, le tout construit en brique et pierre. Il se trouvait en arrière de la grille et du portail d'entrée[5] qui subsistent aujourd'hui, face à une longue avenue plantée d'arbres[6].

Sinceny et Autreville ne faisaient qu'une seule commune depuis la Révolution française, sous le nom de Sinceny-Autreville, jusqu'au détachement d'Autreville en 1836, formant désormais une commune autonome[7].

Première Guerre mondiale

Lors de la Première Guerre mondiale, le château est détruit par les allemands, quand ceux-ci aménagent la Ligne Hindenburg, au début de 1917.

Le village est considéré comme détruit à la fin de la guerre[8] et a été décoré de la Croix de guerre 1914-1918, le [9].

A la fin des années 1920, une vaste demeure a été reconstruite sur le côté ouest de l'emplacement du château et dans l'enclos du parc[10].

Circonscriptions d'Ancien Régime

Avant la Révolution, Sinceny appartenait au Bailliage de Coucy, dans l'élection et le diocèse de Laon, la Généralité de Soissons[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et politiques[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Laon du département de l'Aisne. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la quatrième circonscription de l'Aisne.

Depuis la Révolution, Sinceny appartient au canton de Chauny[11],[7]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 20 à 21 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Sinceny a fait partie de la communauté de communes Chauny-Tergnier, créée en 1999.

Celle-ci fusionne avec sa voisine pour former, le , la communauté d'agglomération Chauny-Tergnier-La Fère, dont Sinceny est désormais membre.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Lors du premier tour des élections municipales de 2020 dans l'Aisne, la liste menée par le maire sortant, Bernard Pezet , remporte le scrutin avec 431 voix (53,80 % des suffrages exprimés et 15 élus) contre celle de la conseillère départementale, Fabienne Marchionni avec 370 voix (46,19 % et 4 élus)[12],[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1806 1813 Michel Fayard    
1813 1816 Gaspard Capperon    
1816 1823 Louis Fouquet    
1823 1830 Jean Brochart    
1830 1836 André Lecomte    
1836 1839 Joseph Choisy    
1839 1843 Alexandre Fayard    
1843 1852 Armand Jadas    
1852 1874 Alexandre Droit    
1874 1876 Louis Floquet    
1876 1886 Elysée Dufrêne    
1886 1891 Charles Fouquet    
1891 1896 Elysée Lévêque    
1896 1901 Achille Drapier    
1901 1904 Joseph Camus    
1904 1918 Alphonse Langlet    
1919 1925 Emile Lefèvre    
1925 1932 Jean Frezza    
1932 1935 Louis Démaret    
1935 1940 Edmond Lévêque    
1944 1947 Arthur Morelle    
1947 1953 Gustave Meunier    
1953 1967 Gaston Rigot    
1967 1968 Roger Pierru    
1968 1977 Yvette Bertrand    
1977 1982 Léon Vincent PCF  
1982 2001 Edouard Binder   Médecin
mars 2001 mars 2008 Patrice Salomé    
mars 2008[14] En cours
(au 25 mai 2020)
Bernard Pezet DVD Retraité Fonction publique
Réélu pour le mandat 2020-2026[15],[16]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[18].

En 2017, la commune comptait 2 040 habitants[Note 1], en diminution de 2,3 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2131 4541 4481 5261 6651 6221 7231 7621 821
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8391 8672 0621 9522 0751 9341 9941 9261 993
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9791 9261 8501 3112 2032 1061 9612 0662 263
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
2 3942 2732 3492 2212 0782 1582 1172 1542 041
2017 - - - - - - - -
2 040--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Un pôle enfance-jeunesse, regroupant notamment le périscolaire et l’accueil de loisirs sans hébergement pendant les vacances, ainsi que l’Espace public numérique animé par la communauté d’agglomération, et par le relais d'assistantes maternelles qui regroupe huit communes est créé en 2019[20],[21].

Culture[modifier | modifier le code]

Sinceny se dote en 2020 d'une école de musique animée par l’association musicale Les Solid’Airs de Sinceny[22]

Santé[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité crée en 2019/2020 une maison de santé pluridisciplinaire d’une superficie de 900 m2, rue des Faïences, pour un coût de 2,2 millions d’euros environ, financé par emprunt et dont les loyers payés par les 14 professionnels qui l'utiliseront financeront les annuités de remboursement, et avec l'aide de l’État, de la Région des Hauts-de-France et du Département[23].

La résidence pour personnes âgées du Clair logis, comprenant 40 logements individuels que les pensionnaires peuvent aménager à leur convenance, accueille les résidents n'ayant pas besoin d'assistance médicalisée[24].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la paroisse Saint-Médard de Sinceny, reconstruite après la première guerre mondiale. La précédente église datait du XIXe siècle.
  • Château de Sinceny
  • Monument aux morts (Louis Rey architecte).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sinceny Blason
De sable à trois fasces ondées d'or[25].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Armes de la famille du Passage, qui posséda la seigneurie de Sinceny de 1487 à 1683.

Blason officiel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Sinceny », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 7 avril 2020).
  • Carte spéciale des régions dévastées : 22 SE, Laon [Sud-Est], Service géographique de l'armée, (lire en ligne) sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maximilien Melleville, « Notice biographique sur les seigneurs de Sinceny », Bulletin de la Société académique de Laon, tome 5,‎ , p. 90-91 (lire en ligne)
  2. 'Dr. Warmont, Recherches sur les faïences de Sinceny, Rouy et Ognes, cité par Jules Caron, Histoire populaire de Chauny, 1878, p.120
  3. Dr Warmont, Recherches sur les faïences de Sinceny, Rouy et Ognes,, Chauny & Paris, Visbecq & Aubry, (lire en ligne), p. 1-48
  4. Comte Maxime de Sars, Le Laonnois féodal, tome 4, Paris, Librairie ancienne Honoré Champion, , p. 430-445
  5. Dominique Cagniart & Odile Lepère, « Le Château disparu de Sinceny », sur Les Greniers aux mémoires - Documents d'histoire locale
  6. Françis Eck, Il était une fois des châteaux dans l'Aisne, du moyen-âge au XVIIIe siècle,, Saint Quentin, Histoires de l'Aisne, , 144 p., p. 58-59
  7. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Carte spéciale des régions dévastées, document mentionné en liens externes, 1920.
  9. Journal officiel du 21 octobre 1920, p. 16155.
  10. Comte Maxime de Sars, Le Laonnois féodal, tome 4, Paris, Librairie Honoré Champion, , p. 435
  11. a et b Maximilien Melleville, Dictionnaire historique du département de l'Aisne, t. 2, Laon & Paris, L'auteur & Dumoulin, (lire en ligne), p. 333-334
  12. Thibaut Verrier, « Choc frontal à Sinceny entre le maire et sa conseillère municipale : Le maire sortant de Sinceny, Bernard Pezet, sera opposé à la conseillère d’opposition et conseillère départementale Fabienne Marchionni », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  13. Thibaut Verrier, « Le maire de Sinceny Bernard Pezet réélu au 1er tour avec un meilleur score : Avec moins de voix qu’en 2014, mais un score plus élevé, le maire de Sinceny, Bernard Pezet, a été réélu », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  14. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  15. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 17 août 2014)
  16. « Maire depuis 2008, Bernard Pezet réélu pour six ans à Sinceny », sur aisnenouvelle.fr, L'Aisne nouvelle, (consulté le 25 mai 2020).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  20. « Le Pôle enfance jeunesse sera bientôt inauguré à Sinceny : Le Pôle enfance jeunesse va remplacer l’ancien terrain de pétanque qui avait été laissé à l’abandon. Il accueillera notamment le périscolaire et l’accueil de loisirs sans hébergement pendant les vacances », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  21. Ludovic Quillet, « Un nouveau bâtiment « d’intérêt intercommunal » dédié à la jeunesse à Sinceny : La commune a inauguré mercredi son Pôle enfance jeunesse. La création du dernier bâtiment communal remonte à il y a plus de 30 ans », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  22. « L’école de musique lancée à Sinceny, les inscriptions sont ouvertes », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  23. Pierre Hallade, « La maison de santé de Sinceny prête fin octobre : Les travaux les plus imposants s’achèvent avec le toit. Le bâtiment doit être mis hors d’eau avant d’attaquer l’intérieur », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2020).
  24. https://www.aisnenouvelle.fr/id78503/article/2020-03-31/au-clair-logis-de-sinceny-maintient-le-contact-grace-au-telephone, « Au Clair logis de Sinceny, on maintient le contact grâce au téléphone : La résidence pour personnes âgées, non médicalisée, a proscrit toutes les visites », L'Aisne nouvelle,‎ .
  25. « 02719 Sinceny (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 10 avril 2020)