Marie-Josèphe Jude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Josèphe Jude
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument

Marie-Josèphe Jude, née le à Nice, est une pianiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père français, magistrat, et d'une mère sino-vietnamienne, c'est à Nice que Marie-Josèphe Jude suit ses premières leçons de harpe et de piano. Encouragée par György Cziffra, elle entre dès l'âge de 13 ans au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle reçoit l'enseignement d'Aldo Ciccolini pour le piano et de Jean Hubeau pour la musique de chambre. Elle y obtient à peine trois ans plus tard un Premier prix de piano, ainsi qu'une licence de concert de harpe à l'École normale de musique de Paris. Elle est admise en cycle de perfectionnement dans la classe de Jean-Claude Pennetier.

Elle est l'interprète favorite du compositeur Maurice Ohana, mais travaille aussi le répertoire classique et romantique. Elle est finaliste du Concours international de piano Clara-Haskil en 1989 et obtient la Victoire de la musique classique « Nouveaux Talents » en 1995.

Elle est invitée régulièrement dans de nombreux festivals dont la Folle Journée de Nantes, sous la direction de René Martin.

Marie-Josèphe Jude enregistre essentiellement pour le label Lyrinx, qui l’a fait connaître par le premier volume de l'intégrale des œuvres pour piano seul de Brahms (entamée en 1993, cinq CD à ce jour). Ses enregistrements ont été souvent récompensés par la presse spécialisée, notamment ceux consacrés à Brahms, à Mendelssohn, et à Clara Schumann, à Dutilleux et Ohana et à André Jolivet. Elle a par ailleurs gravé les Danses hongroises de Brahms dans la transcription pour piano à quatre mains avec Jean-François Heisser, dont elle est l'assistante au conservatoire de Paris. En , elle publie un album Beethoven, avec trois sonates (Pathétique, Appassionata, Adieux).

Elle a été recrutée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon en [1], à la suite du départ de Denis Pascal. Depuis la rentrée 2016, elle enseigne au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Elle a notamment formé le pianiste Bertrand Coynault.

Son frère, Charles Jude, est un ancien danseur étoile et l'actuel directeur du ballet du Grand Théâtre de Bordeaux.

Après avoir été la compagne du pianiste Jean-François Heisser, Marie-Josèphe Jude vit aujourd'hui en compagnie du pianiste Michel Béroff[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]