Marie-France James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir James.
image illustrant une personnalité image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant une personnalité canadienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Marie-France James (née en 1943) est une essayiste canadienne, docteur ès-lettres de l'Université de Paris et vice-présidente du Centre d'information sur les nouvelles religions de Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle s'intéresse aux sources du New Age tels que le spiritisme d'Allan Kardec, l'occultisme d'Éliphas Lévi, la théosophie d'Héléna-Petrovna Blavatsky et d'Annie Besant et Papus et les Rose-Croix[1].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Ésotérisme et christianisme. Autour de René Guénon, Paris, Nouvelles Éditions latines, 1981. (revue par Anne Morelli dans Revue belge de philologie et d'histoire, 1986, vol. 64, n° 2, pp. 410-411[1]
  • Ésotérisme, occultisme, franc-maçonnerie et christianisme aux XIXe et XXe siècles. Explorations bio-bibliographiques, préface de Émile Poulat, Paris, Nouvelles Éditions latines, 1981.
  • Le Phénomène Vassula. Étude critique : critères, méthodes, expertise, discernement, Paris, Nouvelles éditions latines, 1992. (sur Vassula Ryden)
  • Les Précurseurs de l'ère du verseau, Montréal, Éditions paulines et Paris, Médiaspaul, 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique sur prevensectes.com