Maria Probst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maria Probst sur un timbre commémoratif allemand de la série des Femmes de l'histoire allemande.

Maria Probst, née le et morte le est une femme politique allemande. Elle était membre de la CSU.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, études et mariage[modifier | modifier le code]

Fille d'un diplomate, le Dr Wilhelm Mayer, Maria Probst étudie l'allemand et l'histoire et obtient un doctorat, en 1930. De son mariage avec le Dr Alphonse Probst, tué vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle avait deux filles.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après la guerre, elle commence à travailler comme enseignante, à Hammelburg. Elle a rejoint l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) alors qu'elle est élue députée au Landtag de Bavière, en 1946. Elle est membre du Bundestag national, dès sa création, en 1949, représentant la circonscription de Karlstadt. Du jusqu'au , elle dirige une commission parlementaire d'enquête chargée d'évaluer les conséquences de la guerre dans les ministères fédéraux. De 1957 à 1965, elle est vice-présidente du Bundestag, sur les questions des victimes de guerre et des rapatriés. Du jusqu'à sa mort, elle est la première femme à occuper le bureau du vice-président du Bundestag. Du jusqu'au , elle est députée européenne.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Le , elle a reçu l'Ordre bavarois du Mérite.
  • Au moins dix collectivités franques l'ont nommée citoyenne d'honneur. Une salle, une école, un collège et un foyer pour personnes âgées portent également son nom.

Sources[modifier | modifier le code]