Maria Mies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maria Mies (née en 1931) est une professeure de sociologie, écrivaine et féministe allemande. Elle a créé le programme Femmes et Développement à l'Institut d'Études Sociales de La Haye.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Mies est née en 1931 dans un village rural en Allemagne. Elle débute ses travaux de recherche par l'examen conjugué des effets de la colonisation et de la subordination des femmes dans le système économique de l'Inde, en s'inspirant des thèses de Rosa Luxemburg sur l'accumulation primitive du capital[1],[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) avec Vandana Shiva. Ecofeminism. London: Zed Books, 1993 (ISBN 1-85649-156-0)
  • (en)Indian Women and Patriarchy : Conflicts and Dilemmas of Students and Working Women. New Delhi: Concept, 1980.
  • (en)Lace Makers of Narsapur: Indian Housewives Produce for the World Market. London: Zed Books, 1982 (ISBN 0-86232-032-1)
  • (en)Patriarchy and Accumulation On A World Scale: Women in the International Division of Labour. London: Zed Books, 1999 (ISBN 1-85649-735-6)
  • (en) with Veronika Bennholdt-Thomsen. The Subsistence Perspective: Beyond the Globalised Economy. London: Zed Books, 2000 (ISBN 1-85649-776-3)
  • (en)with Sinith Sittirak. The Daughters of Development: Women in a Changing Environment. London: Zed Books, 1998 (ISBN 1-85649-588-4)
  • (en)The Village and the World: My Life, Our Times. North Melbourne: Spinifex Press, 2011 (ISBN 1-876756-82-9)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Larrère, « L’écoféminisme : féminisme écologique ou écologie féministe », Tracés. Revue de Sciences humaines, no 22,‎ , p. 105–121 (ISSN 1763-0061, DOI 10.4000/traces.5454, lire en ligne, consulté le )
  2. « Refdoc », sur www.refdoc.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]