Maria Lang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lang.
Maria Lang
Description de l'image StatueOfMariaLang.jpg.
Nom de naissance Dagmar Maria Lange
Naissance
Västerås, Västmanland, Drapeau de la Suède Suède
Décès (à 77 ans)
Nora, Västmanland, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture suédois
Genres

Œuvres principales

  • Nous n'irons plus au bois... (1957)

Maria Lang, pseudonyme de Dagmar Lange (Västerås, Nora, ), est un auteur suédois de roman policier. Elle est l'un des tout premiers auteurs de roman policier de langue suédoise à rencontrer une audience internationale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Née dans un milieu modeste, Dagmar Lange perd son père alors qu'elle n'a que deux ans. Elle ne le connaîtra jamais, car sa mère refuse même d'évoquer sa mémoire et se remarie avec un veuf.

Sa grand-mère lui laisse un legs en argent qui lui permet d'envisager des études supérieures. Docteur en philosophie et en histoire de la littérature de l'université de Stockholm en 1946, elle se destine à l'enseignement, mais une allergie à la poussière de craie l'incite à devenir directrice d'une école de filles de Stockholm jusqu'à sa retraite en 1974. En 1979, elle s'installe à Nora dans son Västmanland natal. Ce cadre rural est évoqué dans plusieurs de ses romans, où il prend les noms de fictif de Skoga ou de Bergslagen, quand l'intrigue ne se déroule pas dans la capitale suédoise.

Dagmar Lange amorce sa carrière littéraire en 1949. Son premier roman, Mördaren ljuger inte ensam, publié sous le pseudonyme Maria Lang, cause un certain scandale en raison du lesbianisme des deux personnages principaux. Le succès appréciable ainsi suscité lance la jeune romancière.

Dans les romans de ses débuts, celle qu'on surnomme bientôt l'Agatha Christie suédoise, emploie la jeune Puck Ekstedt comme narratrice des enquêtes de l'inspecteur de police Christer Wijk. Mais Lang abandonne bientôt Puck pour ne conserver que l'Inspecteur Wijk, héros de la majeure partie de sa production qui relève de l'école du whodunit, dont elle est une fervente défenseure. À la suite de discussions tendues sur le sujet entre elle et Per Wahlöö au sein de l'Académie suédoise de détection, qui se veut plus moderne, elle claque la porte de l'institution et devient membre du Poe Club danois.

Maria Lang a aussi écrit quelques romans policiers pour la jeunesse.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Mördaren ljuger inte ensam (1949)
  • Farligt att förtära (1950)
  • Inte flera mord (1951)
    Publié en français sous le titre N'oubliez pas Tony, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1011, 1968 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 288, 1976
  • En skugga blott (1952)
  • Rosor, kyssar och döden (1953)
  • Tragedi på en lantkyrkogård (1954)
  • Se döden på dig väntar (1955)
    Publié en français sous le titre Trois petits tours et puis s'en vont, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 879, 1965
  • Mörkögda augustinatt (1956)
  • Kung Liljekonvalje av dungen (1957)
    Publié en français sous le titre Nous n'irons plus au bois..., Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 798, 1963 ; réédition sous le titre Nous n'irons plus au bois, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 10, 1966
  • Farliga drömmar (1958)
    Publié en français sous le titre Rêves dangereux, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 845, 1964
  • Ofärd i huset bor (1959)
    Publié en français sous le titre Troisième étage, porte à droite, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 802, 1964
  • Vår sång blir stum (1960)
    Publié en français sous le titre Les lampions sont éteints, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 891, 1965
  • Att vara kvinna (1961)
    Publié en français sous le titre Ah ! les femmes, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 864, 1965 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 270, 1976
  • En främmande man (1962)
  • Tre små gummor (1963)
    Publié en français sous le titre Trois vieilles sœurs, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 901, 1966
  • Ögonen (1964)
  • Siden sammet (1964)
    Publié en français sous le titre Cours... mon aiguille, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 920, 1966 ; réédition sous le titre Cours mon aiguille, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 216, 1979
  • De röda kattorna (1965)
    Publié en français sous le titre Les Chats rouges, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 996, 1968
  • Svart sommar (1966)
  • Vitklädd med ljus i hår (1967)
    Publié en français sous le titre La Sainte Lucie, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1041, 1968
  • Ingen returbiljett (1968)
    Publié en français sous le titre Pullman numéro douze, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1107, 1970 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 330, 1978
  • Intrigernas hus (1969)
    Publié en français sous le titre Tes yeux se fermeront, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1149, 1971 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 343, 1978
  • Staden sover (1970)
    Publié en français sous le titre Toute la ville dort, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1231, 1972 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 370, 1979
  • Mördarens bok (1971)
    Publié en français sous le titre Le Carnet de l'assassin, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1303, 1973
  • Vem väntar på värdshuset? (1972)
    Publié en français sous le titre Qui attend à l'auberge ?, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1376, 1975
  • Vi var tretton i klassen (1973)
    Publié en français sous le titre Nous étions 13 en classe, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1456, 1976; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 509, 1983
  • Det är ugglor i mossen (1974)
    Publié en français sous le titre La nuit de juin n'aura pas lieu, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 1500, 1977
  • Dubbelsäng i Danmark (1975)
  • Körsbär i november (1976)
  • Arvet efter Alberta (1977)
  • Camilla vid skiljevägen (1978)
  • Svar till Ensam Eva (1979)
  • Inga pengar till Vendela (1980)
  • Gullregn i oktober (1981)
  • Docka vit, Docka röd (1982)
  • Fyra fönster mot gården (1983)
  • Använd aldrig arsenik (1984)
  • Klappa inte katten (1985)
  • Dödligt drama på Dramaten (1986)
  • Ånglok 16 på fel spår (1987)
  • Tvillingen i spegeln (1988)
  • Flyttbil försvunnen (1989)
  • Se Skoga och sedan... (1990)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]