Thierry Maricourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maricourt.

Thierry Maricourt, né un 17 octobre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), est un écrivain.

Auteur d'ouvrages de références, tels que l'Histoire de la littérature libertaire en France ou le Dictionnaire des auteurs prolétariens, il est également poète et auteur de romans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tour à tour ouvrier en imprimerie, bibliothécaire, libraire, éditeur, Thierry Maricourt connaît bien le monde du livre. Né à Saint-Denis, il vit à la Courneuve dans la cité, dite difficile, des 4000, alors qu’on y vivait plutôt bien. « Quand on est gamin dans un lieu comme cela, on se pose très vite des questions d’ordre politique. »

Dès 15 ans, il dévore la presse et trempe sa plume dans les journaux alternatifs associatifs, écrit pour Le Monde libertaire. L’auteur se définit comme un militant, plutôt anar, mais adhérent de rien, de gauche au sens large.

Il adore Léo Ferré qui lui sert de repère, un chanteur comme Utgé-Royo et il est tombé amoureux du jazz et de la musique contemporaine. Voilà pour l’homme, l’auteur maintenant. Thierry Maricourt s’est nourri de Vallès, Mirbeau et Stig Dagerman. Michel Ragon lui a fait l’honneur de le présenter comme son fils spirituel !

Il s’inscrit dans le courant prolétarien pour qui la littérature est un outil d’émancipation. Il a écrit une cinquantaine de romans, essais, livres jeunesse, poésie : La parole en chantant, Mon enfant d’Ouvreau, Galibot parle, Le cœur au ventre, Ne me tuez pas, Le fabuliste, Frérot frangin, Petit penaud, Les Vikings contre Hitler

À partir de 1996, il anime de nombreux ateliers d’écriture aussi variés dans les lieux investis (centres sociaux, prison, gens du voyage, écoles…) que dans le public approché.

Sa littérature est engagée, pas donneuse de leçons. C’est celle d’un auteur au « regard curieux, critique qui essaye de comprendre comment les gens fonctionnent ». « Je m’intéresse, tout simplement… », résume l’auteur.

Chroniqueur littéraire, il a réédité certains écrivains dont l'œuvre est aujourd'hui méconnue : Henry Poulaille, Octave Mirbeau, Laurent Tailhade, etc. Il est l'auteur d'ouvrages de référence, tels que l’Histoire de la littérature libertaire, le Dictionnaire des auteurs prolétariens, ou le Dictionnaire du roman policier nordique.

Thierry Maricourt est un amoureux des pays nordiques et leur a consacré plusieurs ouvrages: Histoires du pays sans beaucoup d'hommes, Voyages en lettres suédoises, Dictionnaire du roman policier, Les Vikings contre Hitler, À propos d'une vieille dame facétieuse nommée, Astrid Lindgren, de Fifi Brindacier sa fille farfelue et de quelques autres fieffés farceurs... . Par ailleurs, aujourd'hui directeur littéraire des éditions de l'Élan, dont le catalogue compte une centaine de titres d'écrivains originaires de Suède, de Norvège, du Danemark, de Finlande et d'Islande, Thierry Maricourt participe régulièrement à des manifestations culturelles axées sur cette région du monde.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Adèle au-delà de l’ombre, Ressouvenances
  • Le Bonheur à la petite cuillère (préface Didier Daeninckx), éd. Hors commerce
  • Le Cœur au ventre, Agone
  • Ceux qui ne mentent jamais, Ginkgo
  • Elle va vous emporter, Encrage
  • Galibot parle, Encrage
  • Il était l’homme qui marchait sur les mains*, Méréal
  • Mémoires d’un nouveau-né (ill. Marion Claeys & Catherine Sénaffe), Chant d’orties
  • Ne me tuez pas*, Le Cherche midi
  • Plaidoyer pour Ravachol, Encrage
  • Toi, l'assassin, Encrage

Récits[modifier | modifier le code]

  • Contingences, Les Acharnistes
  • Déni de patrie (ill. Benoït Drouart), Chant d'orties
  • L’Excuse de la vie/L’Arbre, le doute (préface Pierre Drachline, ill. Manu Rich), Syllepse

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Choses n'étant pas ce qu'elles sont, Color gang

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Comme sous l'hiver, les inconnus, Rafael de Surtis
  • L’Effacement, Rafael de Surtis
  • La Galaxie dans le coquetier, Rafael de Surtis
  • Miel de neige (préface Jean-Claude Pirotte), La Passe du vent
  • Se vouloir vivant', Rafael de Surtis
  • Tout commençait à peine, Rafael de Surtis

Essais - Documents[modifier | modifier le code]

  • Aux marches du savoir, les ateliers d’écriture, Licorne (édition augmentée et actualisée de Ateliers d’écriture : un outil, une arme)
  • Daeninckx par Daeninckx, Le Cherche midi
  • Dictionnaire des auteurs prolétariens (de langue française, de la Révolution à nos jours)*, Encrage
  • Dictionnaire du roman policier nordique, Encrage
  • Entre l’ordre établi et la détresse humaine, Licorne
  • Henry Poulaille*, Manya
  • Histoire de la littérature libertaire (en France), Albin Michel; 1990
  • Ils ont bossé… et puis après ?, Syllepse
  • Mon enfant d’Outreau, éd. Hors commerce
  • Morte banlieue (ill. Tapage ; préface Didier Daeninckx), Reflex
  • Nous, femmes sans frontière, Licorne
  • Les Nouvelles passerelles de l’extrême droite, Manya ; rééd. Syllepse
  • La Parole en chantant. Show-business et idéologie (préface Louis Arti)*, EPO
  • D'une pension de famille, d'aujourd'hui, Licorne
  • Voyages dans les lettres suédoises, LÉlan

Photographies[modifier | modifier le code]

  • Revenir d'Outreau, Juillet

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • À propos d'une vieille dame facétieuse nommée, Astrid Lindgren, de Fifi Brindacier sa fille farfelue, et de quelques autres fieffés farceurs..., l 'Élan
  • Le Fabuliste (ill. Fabian ; préface Sébastien Doubinsky), Sansonnet
  • Le chien anarchiste, Chant d'ortie
  • Histoires du pays sans beaucoup d’hommes (ill. Hervé Laly), L’Élan
  • Petit penaud*, Seuil
  • Robert Desnos, Oskar
  • Les Vikings contre Hitler, Oskar

Jeunesse – Albums[modifier | modifier le code]

  • Les Belles babouches (ill. Elène Husdin)*, Mila
  • Les Couleurs retrouvées (ill. Tatiana Mai-Wyss), Points de suspension
  • Frérot, frangin (ill. Jacques Tardi), Sarbacane
  • Mes peluches (ill. Nathalie Lété)*, Mila
  • Les Puces à mon chat (ill. Christine Dècle), Points de suspension
  • Tout au bout de mon jardin (ill. Anaïs Ruch), Chant d’orties
  • Bonbons (ill. Anaïs Ruch), Napodra éditions

* épuisé ou plus disponible

Articles[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Site officiel[modifier | modifier le code]

http://maricourt-nordique.e-monsite.com

Notes et références[modifier | modifier le code]