Marguerite-Zéolide Lecran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marguerite-Zéolide Lecran
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Marguerite-Zéolide Lecran, née à Bordeaux le et morte le dans le 9e arrondissement de Paris[1], est une artiste peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portraitiste, peintre de genre et de sujets religieux, élève de François-Édouard Picot et d'Alexis-Nicolas Pérignon, elle débute au Salon de 1848 et y participe régulièrement jusqu'en 1880. On lui doit de nombreuses copies de grands maîtres comme Le Corrège, Le Pérugin ou Murillo.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Portrait de femme, 1877 (Voir)
  • Sainte Famille aux anges, 1886, Église de Saint-Daunès (Lot)
  • Le sommeil de Jésus
  • La veillée
  • Je suis l'agneau de Dieu
  • La Sainte Famille, 1852, Mairie d'Ambert (Puy-de-Dôme)
  • La Belle Jardinière, Mairie de Saint-Pierre-des-Nids
  • La Vierge, l'Enfant-jésus et sainte Anne, 1869, Mairie de Laye
  • Femme à sa toilette, 1889, Préfecture de la Corrèze, Tulle
  • L'Annonciation, 1870, Mairie de Sainte-Foy-de-Peyrolières
  • Sainte Catherine, Mairie de Rions
  • Catherine de Mexico
  • Chartreuse Sainte-Croix

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Revue artistique et littéraire, (Paris. 1860), 1861, p. 68 (Lire en ligne)
  • Édouard Feret, Personnalités et notables girondins, 1889, p. 397
  • Collectif, Mélanges: en hommage à Dominique Brachlianoff, Musée des beaux-arts de Lyon, 2003, p. 77-79

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, état-civil numérisé du 9e arrondissement, décès de l'année 1897, acte no 192. L’artiste meurt au domicile conjugal de son filleul Adolphe Rivière no 5 Cité Gaillard.

Liens externes[modifier | modifier le code]