Mardochée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mardochée ou Mordekhaï (hébreu מרדכי) est un personnage biblique, au cœur de l'intrigue racontée dans le Livre d'Esther. Mardochée est le fils de Jaïr de la tribu de Benjamin, l'une des deux tribus qui constituèrent le Royaume de Juda avant sa destruction par les Babyloniens et les déportations de l'élite du royaume vers les provinces de l'Empire perse.

Son nom[modifier | modifier le code]

Le Triomphe de Mardochée. Tableau de Pieter Lastman, 1624. Musée de la maison de Rembrandt.

On lit dans le Second Livre des Rois (2R 25. 27) : « La 37e année de l’exil de Joachin, roi de Juda, le 12e mois et le 27e jour du mois, Evil Mérodac, roi de Babylone, dans l’année même de son avènement, gracia Joachin, roi de Juda, et le libéra de la maison de détention. »

Hérodote, historien grec du Ve siècle avant notre ère, raconte : « Evil Mérodac ne règne que deux ans : il est assassiné par son beau frère, le général Nériglissar. » Nériglissar a commandé l’armée de Nabuchodonosor, père de Mérodac, en - 586, année de destruction du Temple.

En hébreu, « Mardochée » peut se traduire par « Mon Mérodac ». Ce nom semble donc avoir été attribué en reconnaissance à ce roi de Babylone, Mérodac, selon la tradition de peuple reconnaissant attribuée aux Hébreux.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

La généalogie donnée par le Livre d'Esther (Esther 2. 5-6) indique que Mardochée appartient à la quatrième génération des Judéens depuis l'exil forcé des habitants du royaume de Juda sous Nabuchodonosor. Certains ont interprété le même passage comme signifiant que Mardochée lui-même avait été de la génération de la déportation.

Au moment du récit, Mardochée habite dans la métropole de Suse, en Perse, avec sa cousine/nièce orpheline Hadassah, dite « Esther », qu'il a accueillie et élevée comme sa propre fille. Esther entre dans le harem du roi Assuérus et devient reine. Mardochée occupe un poste au palais, qui lui permet d'être à proximité du roi et de sa cour. Il découvre ainsi un complot d'eunuques contre la personne du roi. Le complot est déjoué, et ce service rendu par Mardochée est inscrit dans les registres royaux.

Mardochée est cependant en conflit avec Haman, le ministre du roi, qui ne peut supporter que Mardochée soit le seul personnage de la cour à ne pas se prosterner devant lui. Le judaïsme interdit en effet de se prosterner devant quiconque, à l'exception de YHWH.

Haman prépare un décret pour tuer la totalité des exilés juifs de l'empire perse. L'exécution de ce décret est planifiée, et une date est fixée. Mardochée et Esther influencent le roi pour qu'il permette aux Juifs de se défendre. Le plan d'extermination se retourne contre ceux qui l'avaient organisé. Haman est pendu avec ses fils, et les Juifs sont sauvés.

Ce jour où le sort s'est retourné en faveur des Juifs est désormais célébré par eux comme une fête le jour de Pourim.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :