Marcel Rouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcel Rouet, né le à Paris et mort le à Liancourt (Oise), est un des auteurs qui a le plus écrit en matière de culture humaine. Dans un large esprit de synthèse, il a proposé un idéal qui concrétise l'unicité du composé humain : les aptitudes mentales et les pouvoirs psychiques se développant dans un corps qui devrait refléter cet équilibre. Il est le concepteur de la relaxation psychosomatique appliqué à travers le monde[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Une orientation occultiste précoce[modifier | modifier le code]

Affiche 1945

Né à Paris, Marcel Rouet sera élevé jusqu'à l'âge de 10 ans à la campagne. Il s'initie aux principes culturistes à partir de 15 ans en lisant le livre de Edmond Desbonnet : Comment on devient athlète[2].

De 17 à 27 ans, il étudie tout ce qui a trait aux sciences psychiques : magnétisme, hypnose, suggestion, contrôle mental[3]. D'après Georges Dardenne, sa formation première dans un métier artistique (tourneur sur ivoire), ses tendances profondes dirigées vers l’étude intellectuelle et l’entraînement psychique le détournent d’une approche physique équilibrante[Quoi ?][4].

Toujours d'après Georges Dardenne, il épuiserait rapidement son potentiel nerveux créant un déséquilibre manifeste entre le physique et le psychique. Marcel Rouet déciderais alors d’acquérir une grande capacité vitale en pratiquant un entraînement axé sur la culture physique[5].

Un idéal de culture intégrale[modifier | modifier le code]

René Percigou et Marcel Rouet (à droite) en 1943

En 1936, il n'était question que de développer la musculature et de s'en tenir là. Edmond Desbonnet, qui faisait autorité en la matière[réf. nécessaire], insistait sur les effets de la culture physique envers le fonctionnement organique, recherchant la régénération physique et morale de la race[Information douteuse] [?]. Georges Hébert démontrait l'importance de l'entraînement physique pour développer les vertus viriles[Information douteuse] [?]. Il publie en 1936 le best-seller Santé et beauté plastique (plus de 200 000 exemplaires vendus)[3].

Après la guerre, en 1946, en créant les cahiers culturistes Apollon, Marcel Rouet ouvre une tribune libre[réf. souhaitée]. Il crée le Mouvement Culturiste Marcel Rouet (M.C.M.R.) pour propager une doctrine humaniste universelle[6]. Le M.C.M.R. devient international le , après dépôt des statuts au Moniteur Belge. Le mouvement est reconnu officiellement car entrant dans le cadre des activités de l'O.N.U[réf. nécessaire]. En 1948, en collaboration avec un corps de médecins, il constitue une synthèse pour l'enseignement des sciences se rapportant au développement de la personnalité humaine[7][réf. insuffisante].

Marcel Rouet demande aux professeurs du M.C.M.R. de ne pas connaître plus ou moins bien l’anatomie et les lois de la physiologie, il leur demande d’approfondir toutes les sciences qui intéressent le développement de la personnalité humaine, pour se montrer à la hauteur de la tâche d’éducateur[réf. nécessaire].

Un humaniste d'avant-garde[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet en 1937

En 1950, Marcel Rouet synthétise toute son approche humaniste dans son ouvrage La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine. Sa doctrine se veut être un nouvel humanisme fondé sur les droits imprescriptibles de l’être humain dans la collectivité et sur une conception universelle du monde. Elle prône le respect de l’individualité humaine en tant que partie consciente et organisée d’un tout gigantesque ; elle affirme que seule l’évolution de la personne humaine est capable de fonder une société meilleure[8].

Pour Marcel Rouet, pousser à l’extrême limite le développement d’une aptitude équivaut à déséquilibrer la personne humaine. Selon lui, l’humanité a accompli des progrès sur le plan technique grâce à cette spécialisation outrancière, mais aussi elle a sacrifié l’équilibre humain sur l’autel de la science. Il pense qu’une des nécessités fondamentales de la société actuelle est de s’attacher à ne former que des esprits synthétiques[9].

En créant le terme de culturisme Marcel Rouet donne une orientation nouvelle à la culture physique. Il dénonce : « Il faut admettre que le mot culturiste a pris avec juste raison dans l’esprit contemporain une acceptation péjorative. À part quelques exceptions, le modèle de beauté plastique est inintelligent et à l’esprit déformé, car pour lui la supériorité réside entièrement dans le volume musculaire. Il s’est développé à la faveur de cette conception culturelle unilatérale qui consiste à axer tous ses efforts sur le développement volumétrique du muscle, un esprit culturiste qui est navrant dans sa puérilité et méprisable dans sa prétention. » [10]

Son apport à la culture physique[modifier | modifier le code]

M. Rouet dans sa légendaire pose à genoux

Marcel Rouet propose une méthode d’entraînement athlétique dans son ouvrage Culture physique athlétique publié en 1949[11]. Dans son ouvrage, il indique la durée de travail, le nombre de séries, le temps de repos entre les séries, la fréquence d’entraînement, le coefficient de difficultés de chaque exercice permettant au pratiquant de calculer les poids qui lui conviennent[12].

Il préconise le développement intégral ainsi que de prendre conscience « du pouvoir illimitée de la pensée en tant que moyen d’évolution »[réf. nécessaire]. Pour lui, le corps et l’esprit sont étroitement solidaires, par conséquent diviser leur culture serait absolument contraire aux lois qui régissent notre entité physique et mentale[13].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Un auteur prolifique

Marcel Rouet est vainqueur du Plus Bel Athlète de France en 1936. Il obtient le titre de Docteur en Psychosomatique (GB) en 1970[14]. Il est fait Officier d’Académie en recevant les Palmes Académiques. Il est également médaillé du Ministère de la Jeunesse et du Sport pour services rendus à l’Éducation physique. Durant la même période il ouvre un cabinet de consultation, place Vendôme à Paris, basé sur l’étude de Psycho-morpho-synthèse. À sa mort, est créé un Institut de Relaxologie, pour la formation professionnelle des praticiens relaxologues.

Une œuvre sanitaire majeure[modifier | modifier le code]

Naissance de la relaxation psychosomatique[modifier | modifier le code]

Complexe psychodiorelax

Marcel Rouet publie la méthode de la relaxation psychosomatique en 1962. Cette méthode rechercherait le développement d’automatismes subconscients. D'après Marcel Rouet : « Ce n’est que lorsque les réflexes de détente sont bien établis que la prise de conscience en prend le relais pour prolonger dans le temps les effets bénéfiques de la relaxation. »[15]. La méthode agirait par voie subconsciente et diffèrerait des méthodes autoconcentratives[16].

Une technicité de haut niveau[modifier | modifier le code]

Poste de prânoxygéno-relaxation

Dès 1958, Marcel Rouet apporte en créant la Relaxation Scientifique, tous les perfectionnements de la technique par une application en cabine conçue à cet effet. Toutes les techniques utilisées peuvent se résumer dans cette liste[17] :

  • L’insonorisation, l’isolement des parois de cette cabine autonome, démontable, transportable.
  • La forme, la souplesse du lit de repos
  • L’oxygénothérapie et le conditionnement de l’atmosphère
  • Les graduations de la couleur obtenue par des lampes électriques et un revêtement spécial des parois
  • La suggestion visuelle par le cinéma
  • L’utilisation des vertus sédatives de musiques spéciales de sons relaxants, de paroles suggestives.

La même année il conçoit pour le corps médical une application spécifique, qu’il intitule Relaxothérapie. Sur les indications des médecins, il adapte les films et les bandes sonores aux spécificités de leurs malades.

Le film présentant des inconvénients majeurs – scintillement à la projection et coût exorbitant pour une application à une grande diversité de cas ou devant être personnalisé. Il oriente ses recherches vers le fondu-enchaîné (projection de diapositives) et innove encore en intitulant cette nouvelle méthode le Psychodiovisuel[18].

Marcel Rouet apporte au niveau de la technique une nouvelle orientation en créant le Complexe Psychodiorelax, une réalisation destinée aux applications professionnelles, permettant une utilisation plus rationnelle de ses méthodes. Ce complexe comprend[19] :

  • Un fauteuil de relaxation intégrale, conçue pour répondre à tous les impératifs de la relaxation.
  • Fauteuil mini d’une têtière réglable plaçant le corps dans une position idéale de relaxation
  • Fauteuil muni d’accoudoirs en gouttière empêchant les bras de glisser et permettant une ouverture thoracique pour une meilleure respiration.
  • Un relaxophone qui permet une écoute confidentielle des enregistrements spécifiques.
  • Une commande électrique qui apporte aux praticiens relaxologues, un moyen supplémentaire d’induction aux états de conscience abaissées.

Une diversité d'application[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet, en accord avec de nombreux médecins de ses relations, affirme que toutes les maladies, quelles qu’elles soient, pourraient être sinon toujours guéries, du moins s’améliorer par la suggestion sous hypnose[20].

Dans d’autres domaines, la relaxation psychosomatique et l’hypnophorèse pourront épauler un traitement spécifiquement médical, préparer l’intervention chirurgicale et en réduire les séquelles ; souvent consolider des guérisons en abolissant les causes qui avaient engendré la maladie. Ce sont ces possibilités que nous allons brièvement passer en revue[21] :

  • La sédation de la douleur
  • Un action cardiovasculaire
  • Les syndromes respiratoires
  • Une action sur la digestion et la nutrition
  • Une action sur le système génito-urinaire
  • Une action sur les névroses
  • Une action sur les toxicomanies

En psychanalyse, elles permettent au psychanalyste de placer le sujet dans un état intermédiaire entre la veille et la perte des facultés conscientes : L’infra-hypnose. Dans cet état, l’exploration du subconscient est grandement facilitée sans toutefois que le sujet puisse perdre l’avantage de la prise de conscience des refoulements que met à jour son exploration[22].

Sur la sexualité[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet a écrit sept ouvrages sur la sexualité notamment en abordant cette thématique par le biais du mental[23].

Marcel Rouet en 1960

Marcel Rouet vise à la maîtrise sexuelle car c’est l’un des piliers sur lequel repose l’équilibre de la personne humaine selon lui. Cet équilibre résulte de divers facteurs[24]. Il prône une culture physique raisonnable permettant de favoriser l’exercice de la sexualité[25].

Marcel Rouet incite la femme à prendre conscience de la diversité de ses moyens érotiques, des ressources orgasmiques qui serait en elle et qui en ferait un être privilégié par rapport à l’homme[26]. Il a consacré un ouvrage à l’exposé des moyens qu’aurait la femme d’obtenir quand elle le veut la beauté plastique[27],[28].

Selon Marcel Rouet, c’est la cure de relaxation psychosomatique qui peut le mieux, en faisant reconnaître ses sensations cénesthésiques, amorcer la reconnaissance du corps sans laquelle la sexualité ne saurait se développer[29].

Du professionnel au particulier[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet en 1980

Marcel Rouet a écrit plus de 60 ouvrages sur les méthodes de développement personnel. Il est le créateur de la Relaxologie. Il a mis au point la méthode d’amaigrissement psychosomatique[30].

Le praticien relaxologue[modifier | modifier le code]

Le praticien relaxologue est formé pour l’application de la relaxologie. Il reçoit un diplôme en fin d’études certifiant la formation et la capacité d’appliquer des méthodes. L’enseignement porte sur les points suivants[31] :

  • Une étude des différentes méthodes de relaxation.
  • Les techniques de la Relaxation psychosomatique.
  • Les méthodes spécifiques à Marcel Rouet, tel que la Pranoxygéno-relaxation, l’Amaigrissement psychosomatique et le Reconditionnement psychophagique.
  • L’hypnose
  • La Psycho-morpho-synthèse, examen d’investigation préalable, ne concerne qu’une partie des praticiens qui s’orientent vers une pratique en cabinet privé : Psycho-center.

La station-relaxe[modifier | modifier le code]

L’application de la Relaxation psychosomatique a été expérimentée sous la dénomination de relaxation fonctionnelle dans des Stations-relaxe créées en Instituts de Beauté ou dans des établissements consacrés à la beauté féminine[réf. nécessaire]. Des instituts où le culturisme est pratiqué, des centres de diététique, des établissements divers, ensembles hôtelier, etc., ont ouvert des Stations-relaxe équipées du fauteuil ou du lit de relaxation fonctionnelle[32][réf. insuffisante].

Le psycho-center[modifier | modifier le code]

Le Psycho-center est un centre de bien-être dont l’objectif est d’apporter les techniques et méthodes qui permettent à l’homme de palier ou de prévenir les lésions ou problèmes psychosomatiques[31].

Le praticien relaxologue exerçant en Psycho-center, a un cycle de formation beaucoup plus long, jusqu’à l’examen final.

Les applications en thermalisme[modifier | modifier le code]

Les stations thermales suivantes ont utilisé la relaxation psychosomatique :

  • Contrexéville (Vosges) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés à l’action diurétique des eaux[réf. nécessaire].
  • Vichy (Allier) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés au traitement hépato-vésiculaires (foie)[réf. nécessaire]
  • Enghein-Les-Bains (Seine et Oise) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés avec le traitement des affections de la peau, de la gorge et des bronches. Centre de Physiothérapie et service de soins esthétiques du visage et du corps[réf. nécessaire].

Les dates marquantes de sa vie[modifier | modifier le code]

  • 1909 – Le 5 mars naissance de Marcel Rouet à Paris. Il sera élevé jusqu’à l’âge de 10 ans à la campagne[33].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nuvola apps bookcase.svg
Cette bibliographie recense trop d'ouvrages (avril 2017).
Les ouvrages doivent être « de référence » dans le domaine du sujet de l'article dans lequel ils apparaissent. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de les citer comme source et de les enlever de la section « bibliographie ».
  • Santé et beauté plastique, cours complet de culture physique et mentale pour obtenir un corps harmonieux en parfait équilibre, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1936
  • Plaire, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1949
  • La doctrine culturiste – L’évolution de la personne humaine, Marcel Rouet, Éditions de l’Ermite, 1950
  • Toute la culture physique – Nouvelle méthode Franco-Américaine, Marcel Rouet, Éditions Amiot – Dumont Paris, 1951
  • La vie recommence à 40 ans, Marcel Rouet, Éditions Amiot – Dumont Paris, 1954
  • Individualisez votre régime, alimentation - exercices, Marcel Rouet, Éditions Le livre Contemporain, 1958
  • Relaxez-vous, Beauté et jeunesse par la relaxation, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1958
  • Les cellulites et obésités d’origine psychique, leur traitement par le massage réflexogène, la relaxation psychosomatique, la suggestion et l’hypnose, Marcel Rouet, Librairie Maloine S.A Paris, 1963
  • Manuel de Relaxation Psychosomatique et d’Auto-hypnose, Marcel Rouet, Éditions Amphora, 1963
  • Santé et beauté plastique de la femme, Marcel Rouet, Éditions La Pensée Moderne, 1971
  • Relaxation psychosomatique – Esthétique – Médicale - Sportive, Marcel Rouet, Éditions Amphora, 1972
  • Techniques et pratiques de l’hypnotisme, Marcel Rouet, Éditions Belfond, 1974
  • Santé et beauté plastique de votre enfant, Marcel Rouet, Éditions La Pensée Moderne, 1974
  • Chassez la fatigue en retrouvant la forme. Culture physique de détente pour tous les âges, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1975
  • Dictionnaire de la culture physique, Marcel Rouet, Éditions Casterman, 1975
  • Relaxation psychosomatique, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1975
  • Maigrir et vaincre la cellulite par la détente nerveuse. Apprenez à maigrir en freinant votre appétit par autohypnose, et rayez de votre vocabulaire les termes désormais dépassés de « basses calories » et de « régime », Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1976
  • L’esthétique corporelle. Santé et beauté plastique de la femme, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1978
  • Psychosomatique de la cellulite, par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, Marcel Rouet, Maloine S.A. Éditeur Paris, 1981
  • La maîtrise de votre subconscient. La solution de vos problèmes personnels par l’autohypnose associée à la pensée créatrice, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1982

Publications[modifier | modifier le code]

  • Apollon, magazine culturiste fondé en 1946
  • Apollon – Vénus, revue mensuelle fondé en décembre 1948
  • Sciences Culturistes, revue mensuelle fondé en 1957, parution du dernier numéro en février 1974
  • Self-magazine, revue mensuelle fondé en 1966
  • Vivre Mieux 2000, revue mensuelle fondée en 1974, dernière parution en novembre 1975 (numéro 11)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Rouet (ill. Jean Retailleau), Chassez la fatigue en retrouvant la forme : culture physique de détente pour tous les âges, Saint-Jean-de-Braye (France, Editions Dangles, coll. « Psycho-soma : le corps et l'esprit », , 274 p. (ISBN 978-2-703-30165-3), Éditorial, p. 1
  2. Émile Valtier, Marcel Rouet, La Culture Physique (37e année), mai 1933, no 517 p. 134. Marcel Rouet écrit au directeur de la revue la Culture physique : « N'ayant jamais fait de culture physique, ni de sport, j'étais très enveloppé. Je me mis à l’ouvrage et j’obtins des résultats dépassant mes espérances les plus optimistes. J’alternai le sport modéré et la culture physique, me développant rapidement à l’étonnement de mon entourage. Seule la culture physique analytique de chambre, me permit d'obtenir ce résultat, j’affirme que seule elle permet l’acquisition d’une forme harmonieuse, ainsi qu’un rendement maximum de la force musculaire. »
  3. a b et c Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 95.
  4. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ébauche d'ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 21. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  5. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 96.
  6. Marcel Rouet, Éditorial, Apollon (2e année), 1947, no 5 p. 3. « Mettre toutes ses forces, dit Marcel Rouet, avec désintéressement au service de l’humanité. »
  7. Marcel Rouet, Faîtes-vous une situation brillante et agréable, Apollon (3e année), 1948, no 9 p. 12.
  8. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Introduction, p. VII-VIII.
  9. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre IV, p. 48-49.
  10. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre IV, p. 53-54.
  11. Marcel Rouet, Culture Physique Athlétique, 1949, Paris, S. Bornemann - Éditeur, p. 27.
  12. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 90.
  13. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 85-86.
  14. Pierre-Valentin Marchesseau, Vivre mieux 2000, septembre/octobre 1974, no 1, p. 1.
  15. Institut de Relaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation aux qualifications de Relaxologue, Hypnoticien(ne), Psycho-praticien(ne), Psycho-Relaxologue-Hypnoticien(ne), 1975, Paris, Septième leçon, p. 2.
  16. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 232.
  17. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 138. La cabine est équipée à l’intérieur d’un cadre recevant un matelas spécial de relaxation étudié spécialement pour la relaxation scientifique.
  18. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Cinquième partie, Chapitre 16, p. 174. Au fondu-enchaîné sont adjoint la chromopsychie, l’accompagnement sonore composé de sons et musiques spécifiques, la verbalisation comportant conseils et suggestions, l’effet phosphène pour l’induction hypnogène et une action en profondeur et en durée sur le subconscient.
  19. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Sixième partie, Chapitre 17, p. 192-193.
  20. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 82. Il est cependant des domaines de la thérapie, où il apparait que la relaxation psychosomatique et l’hypnophorèse constituent les traitements de choix. Ce sont tous ceux qui sont du ressort de la médecine psychosomatique.
  21. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 83-87. D’autres applications concernent la fatigue, le surmenage, ainsi que des possibilités de rajeunissement.
  22. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 87. Le psychanalyste, comme le psychiatre, peuvent remplacer la phase d’approche, toujours longue et hérissée de difficultés, par la mise en condition de leur malade dans le Complexe Psychodiorelax.
  23. Marcel Rouet, Les techniques de l’acte sexuel, 1974, Éditions J’ai Lu, Paris, Avant-propos, p. 6.
  24. Marcel Rouet, Santé et forces viriles, 1964, L’Inter, Paris, Première partie, Chapitre I, p. 26.
  25. Marcel Rouet, Virilité et puissance sexuelle, 1971, Éditions J’ai Lu, Paris, Chapitre I, p. 13.
  26. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Première partie, Chapitre II, p. 28.
  27. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique de la femme, 1971, Éditions de la Pensée Moderne, Paris, Première partie, Chapitre I, p. 9-10.
  28. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Troisième partie, Chapitre IX, p. 123-135.
  29. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Troisième partie, Chapitre IX, p. 129
  30. Marcel Rouet, La relaxation psychosomatique, esthétique, médicale, sportive, 1972, Éditions Amphora, Paris, Deuxième partie, Chapitre IV, p. 50 et 61. Troisième partie, Chapître X, p. 108. Cinquième partie, Chapitre XVI, p. 152.
  31. a et b Institut de Relaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation aux qualifications de Relaxologue, Hypnoticien(ne), Psycho-praticien(ne), Psycho-Relaxologue-Hypnoticien(ne), 1975, Paris.
  32. a et b Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Appendice, p. 133-134.
  33. Emile Valtier, Marcel Rouet, La Culture Physique (37e année), mai 1933, no 517 p. 134.
  34. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient, Éditions Dangles, Saint-Jean-de-Braye, 1982, chapitre VI, p. 274. Marcel Rouet évoque : « Peu favorisé par la nature qui m’avait donné des épaules étroites et peu de muscles, m’étant passionné pour l’hypnose, qui m’avait conféré un fort pouvoir de concentration, je résolus de devenir ce qu’il est convenu d’appeler un bel athlète. Je n’aurais certainement pas obtenu les résultats que j’obtins si je n’avais pas utilisé ma force-pensée pour sculpter mon corps comme je l’avais décidé. »
  35. Marcel Rouet, Techniques et pratiques de l’hypnotisme Productions de Paris N.O.E., 1974, chapitre V, p. 119-120. Marcel Rouet, quand il pratiquait l’hypnose, n’étant pas à l’origine d’une constitution robuste et suivant avec excès l’entraînement mental, il éprouva quelques troubles, fatigue cérébrale, vertiges, etc. il résolut alors de se fortifier physiquement.
  36. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre V, p. 60-61. Marcel Rouet nous dit : « Après avoir étudié toutes les méthodes de culture physique, les ayant ensuite expérimentées en professionnel, nous avons conçu le projet de substituer à la série uniforme de mouvements qui étaient appliquée dans toutes les salles avant que nos méthodes soient connues, une culture physique scientifique qui serait strictement adapté à chaque sujet. »
  37. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 2. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  38. Emile Valtier, A propos des concours de beauté plastique, La Culture Physique (39e année), juillet 1935, no 543 p. 196. Après de longues réflexions et des hésitations nombreuses, le jury désigne Marcel Rouet au premier prix.
  39. Pierre Bardel, André Rolet est le plus bel athlète de France 1935, La Culture Physique (39e année), octobre 1935, no 546 p. 308. Marcel Rouet est classé second à ce concours à ½ point du vainqueur.
  40. Pierre Bardel, Records, La Culture Physique (40e année), août 1936, no 556 p. 241-243.
  41. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 95.
  42. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, * 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 98-99. Il conseille d’observer la loi d’alternance, qui régit la nature entière et son application en culture physique doit être rigoureuse. À l’activité intense doit succéder le repos absolu.
  43. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, Chapitre II, p. 42. Il nous dit : « Les appréciations de la beauté diffèrent selon les individus ; d’où la difficulté d’établir un idéal universel. Les Grecs avaient cependant consacré, comme atteignant selon eux la perfection, le Doryphore de Polyclète. Ils en avaient fait le canon de la beauté plastique. »
  44. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre V, p. 64. En regard des anciennes méthodes de groupe, on ne voit plus en salle un gras et un maigre, un nerveux et un lymphatique, un adolescent et un homme mûr, s’exercer ensemble, exécuter les mêmes exercices à la même cadence.
  45. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.»
  46. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 4. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.»
  47. Marcel Rouet, Les cellulites et obésités d’origine psychique. Leur traitement par le massage réflexogène, la relaxation psychosomatique, la suggestion et l’hypnose, Librairie Maloine S.A. Paris, 1963, p. 9. Ouvrage refondu en 1981 chez le même éditeur sous le titre : Psychosomatique de la Cellulite – par l’Hypnose, la Relaxation, la Sophrologie.
  48. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre X, p. 219.
  49. Marcel Rouet, Toute la culture physique. Nouvelle méthode Franco-Américaine complète, Amiot-Dumont, Paris, 1951, Cinquième partie, chapitre VII, p. 383. Marcel Rouet raconte : « Nous nous souvenons qu’à la fin de l’occupation, alors que nous faisions un numéro de Music-Hall et que nous paraissions nous nourrir suffisamment, nous étions atteint fréquemment de torticolis et de douleurs dans les articulations. Plusieurs contrats en Belgique, nous menèrent Dol Risca et moi à Bruxelles où nous trouvâmes à volonté du lait, de la crème, du chocolat et quelques autres denrées dont nous étions privés et qui ne nous paraissaient absolument pas indispensables. Nous en fîmes immédiatement, par plaisir, une grosse consommation. Après une semaine de travail, nous constatâmes la disparition de nos douleurs et nous ne fûmes plus jamais atteint de torticolis, affection particulièrement gênante lorsqu’on doit se présenter en scène. Nul doute que nous avions, sans le chercher, introduit dans notre alimentation les substances protéiques qui vraisemblablement manquaient à notre organisme. »
  50. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.
  51. Marcel Rouet, Les activités du M.C.M.R., Apollon (2e année), 1947, no 6 p. 35. Le Mouvement Culturiste Marcel Rouet montre l’ampleur que le Professeur Marcel Rouet donne au problème du développement de la personnalité humaine.
  52. Marcel Rouet, La doctrine culturiste, l’évolution de la personne humaine, 1950, Edittions de l’Ermite, Paris Chapitre VI, p. 76-79. « Muni des données médicales, psycho-morphologiques, des indications des mensurations et des observations effectuées, nous avons en mains, nous dit Marcel Rouet, tous les éléments qui vont nous permettre d’établir le plan d’entraînement de l’élève. »
  53. Marcel Rouet, Cours de culture physique et mentale par correspondance, Apollon (2e année), 1947, no 6, p. 2. Marcel Rouet argumente : « L’ensemble du cours vous permettra d’obtenir, comme les culturistes les plus favorisés s’entraînant en salle, une plastique magnifique et un parfait équilibre physio-psychique.»
  54. Yves Mazelié, Editorial, Apollon (2e année), 1947, no 6, p. 3. Yves Mazelié informe ses lecteurs : « Devant les difficultés actuelles d’impression et sur la demande de la majorité de nos lecteurs, nous avons préféré publier Apollon par cahiers à des dates plus espacées plutôt que d’en faire un magazine de présentation très ordinaire aux articles insignifiants et peu documentés.»
  55. Yves Mazelié, Les activités du M.C.M.R, Apollon (2e année), 1947, no 5, p. 25. Le mouvement culturiste est maintenant officiel, les statuts ayant paru au Moniteur Belge du 11 janvier 1947 ; le mouvement a été reconnu officiellement car entrant dans le cadre des activités de l’O.N.U qui se situent sur le plan international.
  56. Yves Mazelié, Editorial, Apollon-Vénus, décembre 1948, no 11 p. 3. Fin 1948, le Siège Social est définitivement transféré à Paris, 1, rue Saint-Georges dans le IXe, permettant une diffusion facilitée sur toute la France et sur les colonies, ainsi que dans les pays limitrophes et amis, la Suisse et la Belgique.
  57. Marcel Rouet, Encart publicitaire, Apollon, 3e année, 1948, no 9, p. 33.
  58. Marcel Rouet, Culture Physique Athlétique, 1949, Paris, S. Bornemann - Éditeur, p. 4. Dans cet ouvrage, Marcel Rouet divulgue l’entraînement qu’il sait imposer avant les concours de beauté plastique pour s’y présenter au mieux de sa forme. À la lumière des méthodes américaines et allemandes qu’il a étudié, il préconise l’exercice aux poids lourds et moyens pour obtenir la force et le volume musculaire, sans négliger pour autant la souplesse et la détente.
  59. Marcel Rouet, Plaire, 1949, Éditions J. Oliven, Paris, p. 8. Marcel Rouet dans sa préface énonce : « Le charme féminin est étroitement lié à ce constant désir de plaire. Pour accéder à la véritable et durable beauté la femme doit, non seulement développer son corps, avoir une hygiène parfaite, elle doit de plus s’être rendue maîtresse de toutes ses impulsions intérieures, avoir appris à contrôler ses émotions et sa nervosité, en un mot, avoir développé sa personnalité psychique. »
  60. Marcel Rouet, Individualisez votre régime, alimentation - exercice, 1958, Le livre contemporain, Chapitre II, p. 77. La Psycho-Morpho-Synthèse qui exige un examen complet, en faisant le bilan de la personne humaine qu’elle décrit d’une manière rigoureusement scientifique, donne une adaptation parfaite de l’exercice, des disciplines hygiéniques et alimentaires à l’individualité.
  61. Marcel Rouet, L’évolution de la personne humaine. La doctrine culturiste, 1950, Éditions de L’Ermite, Paris, Préface, p. VIII. Cet ouvrage traite du développement de la personnalité, condition essentielle du progrès humain.
  62. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 94. La collection Séduction Santé comporte 5 ouvrages parus dans Le guide de la santé – médecine 54
  63. Marcel Rouet, La vie recommence à quarante ans, 1954, Éditions Amiot-Dumont, Paris, Cinquième partie, Chapitre IV, p. 238. Tous les principes exposés dans cet ouvrage ont été adaptés au grand âge, à cette période de la vie très longue, qui se situe entre 60 ans et la fin de l’existence.
  64. Marcel Rouet, Comment obtenir des bras athlétiques. 1956, Éditions S. Bornemann, Paris, Quatrième de couverture. Marcel Rouet complète sa méthode en indiquant, pour le développement des groupes musculaires dont fait l’objet chaque tableau, les exercices sportifs et les mouvements d’opposition qui développent les muscles correspondants.
  65. Marcel Rouet, Comment vaincre la cellulite. 1956, Éditions S. Bornemann, Paris, Quatrième de couverture. Marcel Rouet exhorte : « L’ouvrage enseigne et convainc, le tableau encourage et stimule. » Il donne des conseils précis, en s’appuyant sur des dessins rendant la méthode simple et pratique.
  66. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  67. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, * 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 7. Cet ouvrage marque une autre orientation de ses méthodes, une autre conception des disciplines physiques permettant au pratiquant d’accroître les résultats obtenus par la simple culture plastique.
  68. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 138. La relaxation scientifique s’accomplit dans une cabine où sont appliqués tous les perfectionnements de la technique qui peuvent avoir des effets relaxants.
  69. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 149. Toutes les maladies peuvent être traitées par la suggestion. Elle peut, sinon guérir, du moins améliorer le terrain, lutter et accroître la résistance à l’infection, pour créer les conditions plus propices à la guérison.
  70. Marcel Rouet, Jeunes mamans, retrouvez votre ligne, 1959, Les Productions de Paris, Préface, p. 14. Dans sa préface, la Doctoresse Lagroua Weill-Hallé dit : « Son expérience (en parlant de Marcel Rouet), enrichie de ses dons de psychologue, lui a permis de réunir ici, mieux que des conseils de culture physique banale. C’est toute une ligne de conduite qu’il propose et les femmes qui liront cet ouvrage y trouveront plus qu’elles ne croyaient : une psychologie nouvelle de la femme en couche, une défense morale de son corps et de sa beauté. »
  71. Marcel Rouet, Les techniques de l’acte sexuel, 1974, Éditions J’ai Lu, Paris, Avant-propos, p. 6-7.
  72. Marcel Rouet, Beauté, santé, personnalité, décembre 1969, no 24, Editorial, p. 3. « Self-magazine a maintenant deux années d’existence, il a pris place dans l’éventail de revues spécialisées en hygiène, médecine, diététique, culture physique, etc. Tous les sujets ont été traités chaque mois à travers le prisme de la recherche technique en s’évadant de la routine. Nous avons apporté aux spécialistes comme aux particuliers de nouveaux moyens de fortifier la santé en améliorant la forme corporelle. » Marcel Rouet
  73. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24.
  74. Pierre-Valentin Marchesseau, Editorial, pourquoi cette nouvelle revue, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, septembre/octobre 1974, no 1, p. 1.
  75. Jean Villenave, F.F.M, Fédération Française de Musculation, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, novembre 1974, no 2, p. 29. La F.F.M a pour objet la diffusion de toutes disciplines naturelles ayant pour but la santé par l’hygiène, la naturopathie, la diététique, la culture physique de santé et la musculation esthétique, athlétique et sportive.
  76. Jean Villenave, Vivre mieux 2000 vous apporte autre chose qu’un magazine sans âme, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, novembre 1974, no 2, p. 36.
  77. René Pernel, Enfin ! Le dictionnaire de la culture physique, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, juin 1975, no 8, p. 26-27.
  78. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre XI, p. 109-115.
  79. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient, 1982, Éditions Dangles St-Jean-de-Braye, Avant-propos, p. 7. « Entre les philosophies d’Extrême-Orient faîtes de renoncement et de non-attachement et les mœurs occidentales matérialistes et acquisivistes, dit Marcel Rouet, il semble qu’un pont puisse être jeté pour réaliser une symbiose qui associerait la sérénité aux joies concrètes que nous apporte le progrès scientifique. Cette conception que reflète notre ouvrage est ce que nous appelons La voie médiale. Elle doit conduire à l’épanouissement personnel qui conditionne la pleine réussite de la vie. »
  80. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 23. Georges Dardenne son ami, raconte : « Marcel Rouet lui confia, lors de leur dernière rencontre, son intention de se faire opérer d’une petite hernie inguinale. Il l’en avait naturellement dissuadé d’utiliser la chirurgie, car il devait connaître un moyen physique de traiter cette pathologie. Mais il avait un ami chirurgien qui lui avait dit qu’il ne s’agissait que d’une intervention bénigne. Quelque temps plus tard Marcel Rouet mourrait des suites de cette opération. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]