Marcel Rouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Rouet
MR imagebio 15.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Marcel Rouet, né le à Paris et mort le à Liancourt (Oise), est un des auteurs qui a le plus écrit en matière de culture humaine. Dans un large esprit de synthèse, il a proposé un idéal qui concrétise l'unicité du composé humain : les aptitudes mentales et les pouvoirs psychiques se développant dans un corps qui devrait refléter cet équilibre. Il est le concepteur de la relaxation psychosomatique appliqué à travers le monde[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Une orientation occultiste précoce[modifier | modifier le code]

Né à Paris, Marcel Rouet sera élevé jusqu'à l'âge de 10 ans à la campagne. Il s'initie aux principes culturistes à partir de 15 ans en lisant le livre de Edmond Desbonnet : Comment on devient athlète[2].

Dès son jeune âge, il se consacre au développement de sa personnalité. De 17 à 27 ans, il étudie tout ce qui a trait aux sciences psychiques : magnétisme, hypnose, suggestion, contrôle mental. Il devient très fort dans le domaine de l'occultisme, obtenant des résultats extraordinaires en hypnose[3]. Marcel Rouet n’est pas prédestiné à être un athlète. Sa première formation dans un métier artistique : tourneur sur ivoire, spécialité très recherché ; ses tendances profondes dirigées vers l'étude intellectuelle et l'entraînement psychique, le détournent d'une approche physique équilibrante[4].

Cependant, les disciplines mentales auxquelles il se soumet depuis on jeune âge, la concentration d'esprit, l'émission magnétique ont épuisé son potentiel nerveux, créant un déséquilibre manifeste entre le physique et le psychique. Marcel Rouet décide d'acquérir une grande capacité vitale et de se construire un corps harmonieux et musclé[5]. Très épris d'idéal antique, nourrit au sein de pures aspirations artistiques, il construit le projet de se développer à l'image du Discobole de Myron ou du Doryphore de Polyclète. Il se développe avec une rapidité prodigieuse, sculptant littéralement son corps physiquement et mentalement[6].

Un idéal de culture intégrale[modifier | modifier le code]

En 1936, il n'était question que de développer la musculature et de s'en tenir là. Edmond Desbonnet, qui faisait autorité en la matière, insistait sur les effets de la culture physique envers le fonctionnement organique, recherchant la régénération physique et morale de la race. Georges Hébert démontrait l'importance de l'entraînement physique pour développer les vertus viriles. Personne, jusqu'à ce moment-là, n'avait élevé la culture physique sur un plan aussi élevé, en fixant la base d’un véritable humanisme. S'évadant des sentiers battus, il publie en 1936, un best-seller Santé et beauté plastique (plus de 200 000 exemplaires vendus), apportant à l'être humain un idéal de culture intégrale[3].

Après la guerre, en 1946, en créant les cahiers culturistes Apollon, Marcel Rouet ouvre une tribune libre où toutes les opinions sont reçues afin que de cette confrontation puisse jaillir la lumière. Marcel Rouet cherche à dissiper l'obscurantisme et à faire triompher, selon la doctrine cartésienne, la logique et la vérité partout où l'activité humaine se manifeste. Il crée le Mouvement Culturiste Marcel Rouet (M.C.M.R.) pour propager une doctrine humaniste universelle[7]. Le M.C.M.R. devient international le 11 janvier 1947, après dépôt des statuts au Moniteur Belge. Le mouvement est reconnu officiellement car entrant dans le cadre des activités de l'O.N.U, qui se situent sur le plan international[8].

Marcel Rouet en 1948, en collaboration avec un corps de médecins, constitue la synthèse pour l'enseignement des sciences se rapportant au développement de la personnalité humaine. Ce travail d’une importance considérable enthousiasme les Professionnels de la Médecine, de l’Éducation et de la Culture Physique par les données nouvelles qu'il apporte à la culture des individualités. Les nombreuses matières traitées dans ce cours exigeraient trois années d'études si celles-ci devaient être effectuées par les méthodes habituelles. Leur assimilation se fait en cinq mois grâce à une conception moderne et attachante de l'enseignement[9].

Voici l'exorde du Cours des Professeurs du M.C.M.R. montrant l'ampleur que Marcel Rouet donne au problème du développement de la personnalité humaine : « Il ne suffit plus à un Professeur de Culture Physique de connaître plus ou moins bien l’anatomie et les lois de la physiologie, il lui faut approfondir toutes les sciences qui intéressent le développement de la personnalité humaine, pour se montrer à la hauteur de sa tâche d'éducateur. Le Professeur de Culture Physique ignorant les données fondamentales de la psychologie, de la psychanalyse, incapable de déterminer à la seule vue d'un sujet ses influences morbides ancestrales, de discerner le poids de son atavisme, de préciser les tendances de son tempérament, d'évaluer sa capacité vitale, de connaître son caractère, de distinguer les mobiles de son comportement et de pénétrer le secret de ses aspirations, n'est qu'un maître impuissant à mener à bien sa tâche ingrate et passionnante du développement de la personnalité humaine. Ainsi par notre enseignement vous dépasserez le rôle étroit de Professeur de Culture Physique pour devenir Professeur de Culture Humaine ; en même temps, vous deviendrez expert en Culture Physique. »[10].

Un humaniste d'avant-garde[modifier | modifier le code]

En 1950, Marcel Rouet synthétise toute son approche humaniste dans son ouvrage La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine. La doctrine culturiste est un nouvel humanisme fondé sur les droits imprescriptibles de l’être humain dans la collectivité et sur une conception universelle du monde. Elle prône le respect de l’individualité humaine en tant que partie consciente et organisée d’un tout gigantesque ; elle affirme avec conviction que seule l’évolution de la personne humaine est capable de fonder une société meilleure. Marcel Rouet affirme : « Vouloir réformer le corps social universel sans perfectionner chacune des cellules qui le composent est un leurre. Le culturisme s’attache d’abord à l’évolution individuelle, sachant qu’à la faveur de cette évolution jaillira de la conscience collective des concepts de vie plus propices au bonheur de l’humanité. »[11].

Marcel Rouet prône avec justesse la culture intégrale de l’être humain quand il affirme : « Pousser à l’extrême limite le développement d’une aptitude équivaut à déséquilibrer la personne humaine. L’humanité a accompli des progrès sur le plan technique grâce à cette spécialisation outrancière, mais aussi elle a sacrifié l’équilibre humain sur l’autel de la science. Si l’éducation intellectuelle était réformée selon nos conceptions, les spécialistes pourraient posséder la même valeur professionnelle, tout en ayant une formation de base s’appuyant sur le développement parallèle de nombreuses facultés. »

Il précise par ailleurs : « Nous pensons qu’une des nécessités fondamentales de la société actuelle est de s’attacher à ne former que des esprits synthétiques. Comme il y a encombrement dans les différentes carrières, la médecine, le droit par exemple, il n’y a pas d’inconvénients à ce que le nombre des spécialistes diminue au profit des hommes de synthèse qui sauront bien trouver leur voie au moment opportun. » [12]

Marcel Rouet innove en créant le terme de culturisme (le culturisme reposant sur l’évolution intégrale de la personne humaine), donnant ainsi une orientation nouvelle à la culture physique, on utilisait déjà pour désigner le pratiquant le vocable de culturiste. Marcel Rouet dénonce : « Or, il faut admettre que le mot culturiste a pris avec juste raison dans l’esprit contemporain une acceptation péjorative. À part quelques exceptions, le modèle de beauté plastique est inintelligent et à l’esprit déformé, car pour lui la supériorité réside entièrement dans le volume musculaire. Il s’est développé à la faveur de cette conception culturelle unilatérale qui consiste à axer tous ses efforts sur le développement volumétrique du muscle, un esprit culturiste qui est navrant dans sa puérilité et méprisable dans sa prétention. » [13]

La doctrine culturiste prend pour base du perfectionnement humain la beauté plastique. Non pas qu'elle considère que cette qualité soit prépondérante, mais sa recherche, élaguée des travers d’une culture égocentriste, conditionne tout le développement de la personnalité. C’est la beauté corporelle qui conditionne la santé organique. Il n’existe pas d’exemples qu’un corps bien équilibré soit atteint d’une tare physiologique : le phtisique a forcément un thorax étriqué, l’obèse est un malade de la nutrition, le sujet maigre est hypernerveux. Cette recherche de l’harmonie plastique équivaut donc à assurer la santé et à vaincre la maladie. Marcel Rouet précise : « Nous entendons par beauté plastique, non ce développement monstrueux qui donne la prédominance fonctionnelle au muscle au détriment de la cérébralité, mais cet équilibre musculaire dont l’exemple nous est fourni par les chefs-d’œuvre de la statuaire antique et les athlètes modernes qui présentent un développement harmonieux. La beauté plastique et la santé qui est son corollaire constituent les bases sur lesquelles va s’édifier l’homme nouveau. La culture mentale et la culture intellectuelle trouvent un terrain favorable à leur plein épanouissement dans un corps harmonieux dont toutes les ressources vitales sont tendues vers la perfection. »

Son apport à la culture physique[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet a indiqué la voie de l’entraînement athlétique dans son ouvrage Culture physique athlétique publié en 1949, jetant les bases de l’entraînement moderne. Dans son ouvrage, il indique la durée de travail, le nombre de séries, le temps de repos entre les séries, la fréquence d’entraînement, le coefficient de difficultés de chaque exercice permettant au pratiquant de calculer les poids qui lui conviennent[14]. La série d’exercices qu’il donne comporte 28 exercices en barre groupés par 4 pour n’exercer qu’un seul groupe de muscles, alors que la méthode de Edmond Desbonnet ne comporte que 17 exercices non groupés. Par ce groupement, il donne naissance au travail par série[15].

Marcel Rouet innove en préconisant le développement intégral et en faisant prendre conscience du pouvoir illimitée de la pensée en tant que moyen d’évolution, en affirmant : « Le corps est l’esprit sont étroitement solidaires. Diviser leur culture est absolument contraire aux lois qui régissent notre entité physique et mentale. Si, par une culture mentale intensive et une orientation déterminée de nos pensées, nous avons un pouvoir certain sur les fonctions organiques, de même, par le travail musculaire intelligemment conduit, nous développerons nos facultés et ferons éclore ou fortifierons des qualités précieuses, réalisant ainsi le développement complet de notre être. »[16]

La pensée est une puissance qui, bien dirigée, a une influence non seulement sur nos organes, mais encore sur notre plastique. Les idées de beauté sont créatrices de beauté. On peut développer uniquement par la volonté sa musculature façonner son corps, arrêter un embonpoint naissant, activer sa nutrition, régulariser sa nutrition. Le pouvoir plastique de la pensée est indiscutable. Le corps est en constante transformation, et il suffit d’entretenir dans l’esprit, avec force et continuité, un idéal plastique, pour que celui-ci tende tout naturellement à la réalisation[17].

Sommité mondialement reconnue[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet en gagnant le Plus Bel Athlète de France en 1936 obtint une reconnaissance nationale immédiate qui dépassa rapidement nos frontières. La publication de son best-seller Santé et Beauté Plastique, la même année, le fera reconnaître comme le chef de file de la culture physique moderne[18]. Après la guerre, en 1946, la création du Mouvement Culturiste Marcel Rouet, nouvel humanisme affirmant les droits de l’individu face aux doctrine collectivistes ; substituant au dogme de l’État souverain celui de l’Homme souverain, seul compatible avec la dignité et la liberté de la personne humaine. La Doctrine Culturiste est individualiste et objective, elle permet de résoudre tous les problèmes humains, y compris celui de la liberté individuelle dans une société organisée[19].

Marcel Rouet, en concevant en 1962, la méthode de Relaxation Psychosomatique, apporte au monde entier une méthode unique, tant par la diversité de ses applications, que par les résultats obtenus, là où tous les traitements classiques avaient échoués. En France et dans le monde, plus de 600 centres de relaxation psychosomatique et de reconditionnement psychologique vont porter haut ses méthodes de rédemption physique et morale de l’individu[20].

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet obtint le titre de Docteur en Psychosomatique (GB) en 1970[21]. Il est fait Officier d’Académie en recevant les Palmes Académiques. Il est également médaillé du Ministère de la Jeunesse et du Sport pour services rendus à l’Éducation physique. Durant la même période il ouvre un cabinet de consultation, place Vendôme à Paris, basé sur l’étude de Psycho-morpho-synthèse. À sa mort, est créé un Institut de Relaxologie, pour la formation professionnelle des praticiens relaxologues, comme témoignage posthume faîtes à son œuvre de culture humaine.

Une œuvre sanitaire majeure[modifier | modifier le code]

La science de la relaxation est une science difficile qui, avant Marcel Rouet n’avait pas fait l’objet d’une étude approfondie. Il la pratique depuis son adolescence, époque où il se passionne pour l’occultisme et où il étudie tout ce qui concerne la maîtrise du corps. La relaxation physique est un état difficile à comprendre pour celui qui ne l’a jamais pratiquée. Cette maîtrise donne le pouvoir de s’isoler complètement, qui constitue le premier jalon dans la voie du contrôle des organes et de l’énergie nerveuse[22].

Déjà dans Santé et beauté plastique, publié en 1936, Marcel Rouet avait attiré l’attention sur l’aspect mental de la culture physique, et à travers ses œuvres, on pouvait discerner sa formation de mentaliste[23]. La relaxation consiste à apprendre à décontracter tous les muscles du corps et à faire le vide de la pensée[24].

Naissance de la relaxation psychosomatique[modifier | modifier le code]

Jusqu’à la publication par Marcel Rouet de la relaxation psychosomatique en 1962, les méthodes de relaxation nécessitaient la présence du praticien ce qui rendait leurs assimilations longues et leurs résultats aléatoires[25]. Cette méthode recherche le développement d’automatismes subconscients ; « Ce n’est que lorsque les réflexes de détente sont bien établis, nous dit Marcel Rouet, que la prise de conscience en prend le relais pour prolonger dans le temps les effets bénéfiques de la relaxation. »[26]. La méthode agit par voie subconsciente ; elle diffère des méthodes autoconcentratives[27].

La pratique de la relaxation psychosomatique, en série de 12 à 15 séances, résout généralement les cas de tension nerveuse les plus courants. Ses indications sont si nombreuses, qu’elle couvre généralement la majorité des cas. Elle ne fait pas que lutter contre l’hyperesthésie, elle agit dans le sens du rééquilibre fonctionnel. Par son action de régulation du système sympathique, celle-ci retentissant favorablement sur le fonctionnement glandulaire[28].

Le terme de psychosomatique vient de psyché (âme) et soma (corps). C’est une conception de l’unicité de l’homme, de l’interdépendance du psychisme et du physique, des facteurs émotionnels conscients et inconscients dont l’action répétée sur le système neuro-végétatif retentit sur le fonctionnement des organes et sur leur structure (médecine psychosomatique). La relaxation psychosomatique est l’actions réciproques du psychisme et du corps dirigées et maîtrisées par la relaxation[29].

La relaxologie, sa création[modifier | modifier le code]

La relaxologie est un terme innové par Marcel Rouet, désignant ses méthodes de relaxation et l’ensemble des disciplines y afférant[30]. Au-delà de l’état de relaxation, Marcel Rouet va plus loin dans l’effacement du conscient, ce qui permet d’obtenir des effets plus rapides et plus intenses. Il crée le terme de Infra-hypnose ; utilisant le préfixe latin : infra (« en dessous »), car il correspond bien à l’état qui est immédiatement en dessous de l’état hypnotique authentique. C’est un état intermédiaire, qui se situe à cheval entre la relaxation poussée à son point extrême et l’hypnose profonde[31].

La relaxologie est une discipline qui, partant de l’analyse de l’individu par la psycho-morpho-synthèse, de ses problèmes existentiels tendant à les résoudre par un plan de vie adapté à ses possibilités. Elle fait appel aux méthodes conçues par Marcel Rouet qui comportent toute la gamme des techniques de culture humaine dont voici les principales[32] :

  • L’amaigrissement psychosomatique : La méthode a été élaboré à partir des résultats obtenus en relaxation psychosomatique. Sans recherche particulière d’effets amaigrissants, des sujets perdaient nombre de kilos superflus pendant la cure de relaxation, sans que d’autres moyens y aient été associées : régime, sudation, etc.[33]
  • Le reconditionnement psychophagique : Méthode issue de la relaxation psychosomatique qui, comme son nom l’indique, après un déconditionnement, reconditionne les centres hypothalamiques de la faim et de la satiété, par action auditive ou psychodiovisuelle sur le subconscient, dans l’état hypnoïde ou en hypnose totale[34].
  • La prânoxygéno-relaxation : Méthode qui associe, l’inhalation d’oxygène à la respiration guidée par l’enregistrement sur un fond musical ; elle constitue une initiation progressive à la maîtrise respiratoire et aux pouvoirs psychiques qui en découlent[35].
  • La méthode d’hypnophorèse : C’est un terme créé par Marcel Rouet qui signifie : « qui porte (fait pénétrer) la suggestion hypnotique par le moyen de l’enregistrement sonore. Elel utilise les procédés classiques de l’hypnotisation et usent des moyens d’une technologie avancée pour produire l’hypnose[36].
  • La psycho-morpho-synthèse : Marcel Rouet a conçu cette discipline pour les praticiens relaxologues, permettant une définition caractérielle et tempéramentale des sujets. La personnalisation des applications s’opère à partir de cette définition que complète l’entretien préalable[37].
  • La méthode de psychodiovisuelle : Marcel Rouet réalise la synthèse de 5 moyens aux effets diversifiés : 1) La projection de diapositives en fondu-enchaîné de vues de nature et d’images symboliques. 2) La chromopsychie (terme qu’il a innové), ou couleurs à effets psychiques, mixée par projection. 3) L’audition de suggestions verbales associée à la visualisation des formules projetées synchroniquement. 4) L’audition d’un fond sonore composé de musiques et de sonorités diverses adaptées au thème audiovisuel. 5) Projection lumineiuse en fondu-enchaîné utilisant le phénomène de phosphène pour l’obtention des états hypnoïdes[38].

Une technicité de haut niveau[modifier | modifier le code]

Dès 1958, Marcel Rouet innove en créant la Relaxation Scientifique, en apportant tous les perfectionnements de la technique dans une application en cabine conçue à cet effet. Toutes les techniques y afférant peuvent se résumer dans cette liste[39] :

  • L’insonorisation, l’isolement des parois de cette cabine autonome, démontable, transportable.
  • La forme, la souplesse du lit de repos
  • L’oxygénothérapie et le conditionnement de l’atmosphère
  • Les graduations de la couleur obtenue par des lampes électriques et un revêtement spécial des parois
  • La suggestion visuelle par le cinéma
  • L’utilisation des vertus sédatives de musiques spéciales de sons relaxants, de paroles suggestives.

La même année il innove en apportant au corps médical une application spécifique, qu’il intitule Relaxothérapie. Sur les indications des médecins traitants, les films-relax et les bandes sonorelax individuelles sont strictement adaptés aux cas de leurs malades. Dans les maladies nerveuses, la cabine scientifique de relaxation est un traitement de choix. La guérison sera obtenue là où tous les autres traitements avaient échoué[40].

S’apercevant rapidement que le film présentait des inconvénients majeurs – scintillement à la projection et coût exorbitant pour une application à une grande diversité de cas ou devant être personnalisé. Il oriente ses recherches vers le fondu-enchaîné (projection de diapositives) et innove en intitulant cette nouvelle méthode le Psychodiovisuel[41].

Marcel Rouet apporte au niveau de la technique une nouvelle orientation en créant le Complexe Psychodiorelax, une réalisation destinée aux applications professionnelles, permettant une utilisation plus rationnelle de ses méthodes. Ce complexe comprend[42] :

  • Un fauteuil de relaxation intégrale, conçue pour répondre à tous les impératifs de la relaxation.
  • Fauteuil mini d’une têtière réglable plaçant le corps dans une position idéale de relaxation
  • Fauteuil muni d’accoudoirs en gouttière empêchant les bras de glisser et permettant une ouverture thoracique pour une meilleure respiration.
  • Un relaxophone qui permet une écoute confidentielle des enregistrements spécifiques.
  • Une commande électrique qui apporte aux praticiens relaxologues, un moyen supplémentaire d’induction aux états de conscience abaissées.

Une diversité d'application[modifier | modifier le code]

La relaxation psychosomatique et l’hypnophorèse sont des thérapeutiques avant-gardistes. Marcel Rouet, en accord avec de nombreux médecins de ses relations, affirme que toutes les maladies, quelles qu’elles soient, pourraient être sinon toujours guéries, du moins s’améliorer par la suggestion sous hypnose[43].

Dans d’autres domaines, la relaxation psychosomatique et l’hypnophorès pourront épauler un traitement spécifiquement médical, préparer l’intervention chirurgicale et en réduire les séquelles ; souvent consolider des guérisons en abolissant les causes qui avaient engendré la maladie. Ce sont ces possibilités que nous allons brièvement passer en revue[44] :

  • La sédation de la douleur
  • Un action cardiovasculaire
  • Les syndromes respiratoires
  • Une action sur la digestion et la nutrition
  • Une action sur le système génito-urinaire
  • Une action sur les névroses
  • Une action sur les toxicomanies

En psychanalyse, la relaxation psychosomatique et l’hypnophorèse permettent au psychanalyste de placer le sujet dans un état intermédiaire entre la veille et la perte des facultés conscientes : L’infra-hypnose. Dans cet état, l’exploration du subconscient est grandement facilitée sans toutefois que le sujet pusse perdre l’avantage de la prise de conscience des refoulements que met à jour son exploration[45].

Une approche novatrice en sexualité[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet fait œuvre de synthèse en écrivant une encyclopédie sur la sexualité (7 ouvrages), abordant des thèmes inédits, car touchant au mental, en ouvrant des voies nouvelles dans le but d’apporter au couple les moyens lui permettant de prolonger à son gré l’acte sexuel, et de le renouveler fréquemment, mais aussi de donner accès à l’orgasme divin qui permet de franchir le seuil au-delà duquel se découvrent les hautes sphères de la sensation[46].

L'homme et la sexualité[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet vise à la maîtrise sexuelle car c’est l’un des piliers sur lequel repose l’équilibre de la personne humaine. Cet équilibre résulte de divers facteurs[47] :

  • Un état de santé satisfaisant
  • une grande abondance des forces viriles
  • Une sexualité qui s’exprime dans les limites du normal
  • Une maîtrise de soi qui rend maître de l’acte sexuel

Il prône une culture physique raisonnable permettant de favoriser l’exercice de la sexualité ; « L’homme viril, nous dit Marcel Rouet, nous le voyons sec, musclé, la peau jouant librement sur des muscles noueux, le thorax puissant, le ventre sanglé, les fessiers musculeux et les reins bordés de lombaires saillants. On conçoit que des êtres semblables puissent être doués d’une virilité peu commune et qu’ils se montrent infatigables dans les joutes amoureuses. »[48]

En créant la méthode du Sex-Control, Marcel Rouet donne à l’homme la possibilité de prolonger et renouveler à volonté l’acte sexuel, de contrôler son énergie sexuelle et de la maintenir jusqu’à la vieillesse. Il montre également que la majorité des cas d’impuissance partielle ou totale, d’acte bref, peuvent être guéris définitivement par une cure de relaxation psychosomatique, à laquelle il est indiqué d’adjoindre la stimulation sympathique par touches nasales[49].

La femme et la sexualité[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet montre à la femme sa suprématie sexuelle en regard de la suffisance masculine issue de sa supériorité virile active comparée à la passivité qu’il attribue à la femme. Il incite la femme à prendre conscience de la diversité de ses moyens érotiques, des ressources orgasmiques qui sont en elle et qui en fait un être privilégié par rapport à l’homme[50].

Dans un ouvrage entièrement consacré à l’exposé des moyens qu’à la femme d’obtenir quand elle le veut la beauté plastique, Marcel Rouet écrit : « La beauté ne peut être que la reflet d’une parfaite santé. Si les artifices de la coiffure, du maquillage, voire de la chirurgie esthétique, peuvent rendre jolies, séduisantes, la majorité des femmes, cela ne veut pas dire qu’elles ont conquis la véritable beauté. Seule une musculature bien développée, harmonieuse, assure au corps féminin d’admirables proportions ; seule, elle lui procure cette fermeté dans la plasticité des formes qui préserve des atteintes de l’âge. Cette beauté, faîte de muscles, n’est pas éphémère, elle se prolonge jusqu’au crépuscule de la vie. »[51]

Marcel Rouet révise les conceptions primaires de l’amour : « Les femmes expertes en l’art de l’amour, sont aussi rares que les hommes conjuguant habileté et vigueur sexuelle. » Il innove en créant le terme de pluri-orgasmie, pour amener la femme à une reconnaissance de son corps sans laquelle sa sensualité ne saurait se développer. Il apporte également à la femme, par un autre terme qu’il créé la multi-orgasmie, une possibilité de jouir successivement plusieurs fois de suite, soit à des intervalles orgasmiques rapprochés, soit, par vagues successives dans le même coït[52].

La psychosomatique de la sexualité[modifier | modifier le code]

La rééducation par la seule pratique sexuelle peut être longue. Il peut y avoir un obstacle psychique ; c’est la cure de relaxation psychosomatique qui peut le mieux, en faisant reconnaître ses sensations cénesthésiques, amorcer cette reconnaissance du corps sans laquelle la sexualité ne saurait se développer[53].

Les troubles de la sexualité par l’inquiétude qu’ils instaurent dans le psychisme, sont plus susceptibles que tous les autres de provoquer une attitude de fuite. On conçoit que les troubles de la sexualité, les refoulements peuvent altérer la santé de l’individu, ruiner sa vie affective et professionnelle. Mais ces troubles affectent avec une égale gravité le psychisme de ceux qui en sont victimes[54].

Une voie nouvelle[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet montre que la réconciliation de la fusion du plaisir sexuel et de communion spirituelle, permettent d’atteindre une intensité insoupçonnée. Il fait plus en montrant qu’il existe en nous des pouvoirs mentaux, fluidiques, hypnotiques encore en sommeil pour conduire le couple de l’harmonie sexuelle à l’extase érotique.

Il se refuse à souscrire à l’inéluctabilité de l’agonie de l’amour, qu’une passion aussi irrésistible, aussi enivrante, qui vous fait vivre un instant qu’on paierait toute sa vie, doive nécessairement mourir. « L’amour égocentrique, dit Marcel Rouet, celui qui réfute le don total pour ne s’attacher qu’à sa propre satisfaction, celui-là est méprisable. Et pourtant n’est-ce pas celui de la plupart des couples unis par les liens du mariage, ces liens trop souvent considérés comme une servitude, alors qu’ils ne devraient être ressentis que comme les témoins d’une passion réciproque ? »[55]

Du professionnel au particulier[modifier | modifier le code]

Marcel Rouet est l’un de ceux qui en France à le plus apporté aux méthodes de développement personnel. Il a écrit plus de 60 ouvrages, fruit de ses recherches qui se sont étendues à l’hypnose, à la psychologie, à la sexologie, à la diététique, à l’esthétique corporelle et à la relaxation. Créateur de la Relaxologie, ses méthodes sont connues dans le monde entier et appliquées par de nombreux médecins. Il a mis au point la remarquable méthode d’amaigrissement psychosomatique qui a reçu un accueil enthousiaste des professionnels et du public[56].

Le praticien relaxologue[modifier | modifier le code]

Le praticien relaxologue est formé pour l’application de la relaxologie. Il reçoit un diplôme en fin d’études certifiant la formation et la capacité d’appliquer des méthodes dont la valeur est incontestable. L’enseignement porte sur les points suivants[57] :

  • Une étude lapidaire des différentes méthodes de relaxation.
  • Les techniques de la Relaxation psychosomatique.
  • Les méthodes spécifiques à Marcel Rouet, tel que la Pranoxygéno-relaxation, l’Amaigrissement psychosomatique et le Reconditionnement psychophagique.
  • L’hypnose est étudiée en fonction de ses immenses possibilités en relaxation et en amaigrissement et la mise en application de l’Hypnophorèse.
  • La Psycho-morpho-synthèse, examen d’investigation préalable, ne concerne qu’une partie des praticiens qui s’orientent vers une pratique en cabinet privé : Psycho-center.

La station-relaxe[modifier | modifier le code]

L’application de la Relaxation psychosomatique a été expérimentée sous la dénomination de relaxation fonctionnelle dans des Stations-relaxe créées en Instituts de Beauté ou dans des établissements consacrés à la beauté féminine. Des instituts où le culturisme est pratiqué, des centres de diététique, des établissements divers, ensembles hôtelier, etc., ont ouvert des Stations-relaxe équipées du fauteuil ou du lit de relaxation fonctionnelle[58].

La majorité des praticiens relaxologues exercent en complément de leurs spécialités. Qu’il ou qu’elle soit kinésithérapeute, esthéticienne, médecin, psychologue, professeur de culture physique, professeur de yoga, étheirologue, etc. II pourra dans le cadre de sa pratique ajouter une séance de relaxation psychosomatique d’une durée de 30 minutes (temps de l’audition) pour accélérer les résultats recherchés, qu’ils soient thérapeutiques ou non.

Le psycho-center[modifier | modifier le code]

Le Psycho-center est un centre de bien-être dont l’objectif est d’apporter les techniques et méthodes qui permettent à l’homme de palier ou de prévenir les lésions ou problèmes psychosomatiques et d’appliquer[59].

Le praticien relaxologue exerçant en Psycho-center, a un cycle de formation beaucoup plus long, jusqu’à l’examen final. Diplômé, il suivra un cursus de formation spécifique sur les différentes disciplines demandant une approche plus pointue et une connaissance particulière. Il suivra également, si son emploi du temps le lui permet, les stages et les séminaires annuels avec les autres praticiens.

Les applications en thermalisme[modifier | modifier le code]

D’excellents résultats d’amélioration d’états de santé précaires ont été observés par le seul effet de la détente neuromusculaire. De nombreuses attestations, des observations médicales témoignent de la validité d’une méthode qui n’est pas soumise aux aléas d’une application plus ou moins judicieuse et habile puisqu’elle se compose de moyens qui ne peuvent être transgressés, détournés de leur but car ils sont une émanation directe de la pensée de celui qui les a conçus, en l’occurrence Marcel Rouet[60]. Les stations thermales et la relaxation psychosomatique[61] :

  • Contrexéville (Vosges) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés à l’action diurétique des eaux.
  • Vichy (Allier) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés au traitement hépato-vésiculaires (foie)
  • Enghein-Les-Bains (Seine et Oise) : La Relaxation et l’amaigrissement psychosomatiques ont été associés avec le traitement des affections de la peau, de la gorge et des bronches. Centre de Physiothérapie et service de soins esthétiques du visage et du corps.

Les self-méthodes pour les particuliers[modifier | modifier le code]

Enregistrements spécifiques comprenant 28 titres couvrant les besoins les plus courants pour une application efficace chez soi : Fatigue, tensions nerveuses, insomnies, kilos superflus, insatisfaction sexuelle, timidité, tabagisme, épanouissement personnel, etc. [62]

Les 28 enregistrements représentent l’essentiel des méthodes que Marcel Rouet a personnellement enregistrée. Des milliers d’expérience et de témoignages attestent de leur remarquable efficacité. Ses Self-méthodes associent les paroles de Marcel Rouet à un accompagnement musical du grand compositeur Jean Yatove.

Les dates marquantes de sa vie[modifier | modifier le code]

  • 1909 – Le 5 mars naissance de Marcel Rouet à Paris. Il sera élevé jusqu’à l’âge de 10 ans à la campagne[63].
  • 1924 – Vers l’âge de 15 ans, il aborde les principes d’entraînement culturistes en lisant l’ouvrage de Edmond Desbonnet : Comment on devient athlète[64].
  • 1926 – Adolescent Marcel Rouet aborde l’initiation occultiste et l’entraînement mental en suivant des cours sur l’influence hypnotique, le magnétisme, la suggestion[65].
  • 1930 – Marcel Rouet suit les cours de Edmond Desbonnet, bien que lorsqu’il se rend pour la première fois à son école, on lui fit l’honneur de la couverture de la Culture Physique, ce qui prouve que le développement qu’il avait obtenu en localisant le mouvement était déjà remarquable[66].
  • 1933 – Marcel Rouet enseigne de culture physique jusqu’en 1936, d’abord à la piscine Molitor avec son ami Marceau Bosc ; puis il ouvre une salle qu’il nomme Physical Culture au 24 rue de l’Yvette dans le 16e arrondissement de Paris[67].
  • 1935 – Marcel Rouet remporte le concours de Apollon 1935, salle Rameau à Paris[68].
  • 1935 – La même année il se classe second, derrière André Rolet au concours du Plus Bel Athlète de France 1935 organisé à Vichy le 15 septembre[69].
  • 1936 – Marcel Rouet est élu à l’unanimité du jury Plus Bel Athlète de France 1936, les 11 et 12 juillet à la Gare des Invalides à Paris[70].
  • 1936 – Publication de son premier livre, Santé et Beauté Plastique, qui provoque l’étonnement du monde culturiste, car apportant à l’être humain un idéal de culture intégrale[3].
  • 1936 – Marcel Rouet prône le développement intégral par l’utilisation des ressources infinies que nous offre notre pensée pour nous perfectionner physiquement. Se forger un idéal et réunir toutes les forces qui sont en nous et que nous ne soupçonnons peut être pas, en vue de sa réalisation. La culture physique, ainsi comprise, devient un exercice mental excellent[71].
  • 1936 – Savoir se reposer est un art où bien peu excellent. Marcel Rouet préconise une méthode efficace pour le repos parfait de l’esprit et du corps, c’est la pratique de l’isolement, pour recueillir tout le bénéfice de la pratique culturiste[72].
  • 1937 – Marcel Rouet donne dans sa méthode scientifique, les proportions idéales que doivent avoir l’homme et la femme en regard de leur morphologie pour atteindre un idéal adapté à sa structure, ceci après une étude anthropométrique et comparative avec les canons de la beauté antique[73].
  • 1937 – Marcel Rouet préconise le travail individuel après qu’un plan d’entraînement a été établi à l’élève, d’après les indications de l’examen médico – physio – psycho – morphologique[74].
  • 1937 – Il enseigne en tant que professeur de culture physique de juillet à septembre à la Résidence, phare du Val d’Esquières dans le (Var)[75].
  • 1940 – Marcel Rouet fait son service militaire aux Sapeurs Pompiers de Paris jusqu’en 1944. Le docteur Cot qui en est le médecin-chef, le remarque pour ses étonnantes capacités physiques. Marcel Rouet est classé premier de la visite physiologique d’incorporation[76].
  • 1942 – Dépôt à la Société des Auteurs de sa thèse, Le Traitement de la Cellulite dans l’Anesthésie Magnétique le 17 novembre 1942[77].
  • 1943 – Marcel Rouet est élu Plus Bel Athlète de France 1943, le 5 septembre à la salle de l’Élysée Montmartre à Paris, devant Marcel Perquier[78].
  • 1944 – Marcel Rouet présente, avec sa première épouse Dol Risca, un numéro de music-hall – numéro de main à main alliant l’acrobatie à la beauté et à l’effet plastique –, sur les scènes des principales villes d’Europe. Ce spectacle prendra fin en 1946[79].
  • 1946 – Création du Mouvement Culturiste Belge avec Pierre Craeye & Georges Dardenne. Président d’honneur de la Fédération Belge de Culture Physique (FBCP)[80].
  • 1946 – Fondation du Mouvement Culturiste Marcel Rouet (M.C.M.R.), 37 avenue Foch à Nice. Formation des Professeurs de Culture Humaine dirigeant les Instituts Culturistes Marcel Rouet appliquant les principes de sa méthode[81].
  • 1946 – Marcel Rouet établit le Livret Culturiste, en utilisant les ressources de la psychologie appliquée, permettant d’établir avec une précision mathématique l’exercice et les modalités de vie qui conviennent pour chaque cas particulier[82].
  • 1946 – Marcel Rouet met à la disposition sa compétence acquise sur plus de vingt années de pratique dans son Cours par correspondance de Culture Physique et Mentale[83].
  • 1946 – Création de la revue Apollon en octobre 1946, Georges Dardenne en est l’éditeur, Yves Mazelié le directeur et Marcel Rouet le rédacteur en chef.[84]
  • 1947 – Création du Mouvement Culturiste International à Nantes, puis à Nice. Faisant de la culture physique une doctrine du progrès humain. Prenant la beauté pour base, pour obtenir la santé, base sur laquelle s’édifie la personnalité toute entière[85].
  • 1948 – Les cahiers culturistes Apollon deviennent en juin 1948 à Nice sous la direction de Marcel Rouet la revue Apollon-Vénus. Reprise ensuite par Pierre Lelong, à Paris, en janvier 1949[86].
  • 1948 – Marcel Rouet crée le premier cours mondial de culture physique féminine par correspondance[87].
  • 1949 – Marcel Rouet publie son Cours Supérieur de Culture Physique Athlétique, nouvelle méthode intermédiaire entre la culture physique classique pour la recherche de la perfection corporelle et les exploits sportifs[88].
  • 1949 – Marcel Rouet apporte dans son livre Plaire, un cours complet permettant à toute femme d’obtenir rapidement la beauté plastique, la santé et le charme personnel. Créant un idéal surtout inspiré de l’antique, de la Vénus de Cirène en particulier, mais toujours en considérant les tendances morphologiques de la femme moderne[89].
  • 1950 – Marcel Rouet a élaboré une méthode complète de définition de la personne humaine, qui comprend l’étude conjointe et comparée de l’écriture, de la main et de ses lignes, du visage et des formes corporelles, enfin les indications que donne la signature astrale. C’est la Psycho-Morpho-Synthèse, qui permet de déterminer le tempérament, de définir le caractère, de mettre les complexes à jour et de dépister les ambivalences[90].
  • 1950 – Marcel Rouet dans son ouvrage L’Évolution de la Personne Humaine – La Doctrine Culturiste, affirme les droits de l’individu face aux doctrines collectivistes ; il substitue au dogme de l’État souverain celui de l’Homme souverain, seul compatible avec la dignité et la liberté de la personne humaine[91].
  • 1953 – Marcel Rouet dans les ouvrages de la collection Séduction Santé apporte à la femme tous les procédés pour cultiver son corps et traite de la répercussion de l’exercice sur le fonctionnement organique[92].
  • 1954 – Sortie du livre La Vie Recommence à Quarante Ans. Marcel Rouet prend l’homme et la femme de quarante ans par la main, pour les conduire à travers toutes les embuches de la rééducation physique[93].
  • 1956 – Marcel Rouet met à la disposition de tous les pratiquants hommes de la culture physique, dans la collection Force – Santé – Beauté, quatre tableaux complets, représentant selon ses méthodes, 12 groupes musculaires, constituant la plus riche documentation d’exercices culturistes qui existe[94].
  • 1956 – Marcel Rouet met à la disposition de la femme, dans la collection Force – Santé – Beauté, une méthode complète pour vaincre la cellulite, en un tableau[95].
  • 1957 – La revue Apollon-Vénus, dont Marcel Rouet reste le rédacteur en chef, prend le titre définitif de Sciences Culturistes en 1957, toujours éditée par Pierre Lelong. Elle cessera de paraître en février 1974[96].
  • 1958 – Marcel Rouet publie un ouvrage consacré à la science de la relaxation Relaxez-vous – Beauté et Jeunesse par la Relaxation. Méthode pratique illustrée pour récupérer vos forces nerveuses et retrouver le sommeil. C’est une conception inspirée de l’orientalisme culturel pour en faire une sorte de Yoga occidental adapté aux conditions d’existence[97].
  • 1958 – Marcel Rouet crée la Relaxation Scientifique, permettant de substituer aux disciplines personnelles qui exigent des efforts et de la persévérance, des moyens techniques extérieurs réalisant les mêmes effets pour obtenir une relaxation totale du corps et de l’esprit[98].
  • 1958 – Marcel Rouet innove en créant une application médicale, qu’il intitule Relaxothérapie. Ce terme englobant la relaxation et la suggestion[99].
  • 1959 – Marcel Rouet met à la portée des récentes accouchées un ouvrage pratique portant sur une méthode strictement limitée à la culture physique pour reprendre rapidement des forces et retrouver une forme idéale[100].
  • 1962 – Ce concept devait permettre à Marcel Rouet d'aborder de nombreux domaines; il publie en 1962 Relaxation Psychosomatique. Best-seller qui a fait connaître ses méthodes au monde entier. Reconnu comme le promoteur de la relaxation psychosomatique appliqué à travers le monde, il formera de nombreux spécialistes praticiens relaxologues. dirigeant des centres d'application de ses méthodes appelaient soient Station-Relaxe, soient Psycho-center[58].
  • 1964 – Dans son ouvrage Santé et Forces Viriles, Marcel Rouet démontre que la virilité sexuelle est une condition essentielle de l’équilibre physique et psychique de l’homme. Ce livre préfigure les six autres ouvrages de son Encyclopédie de la Pratique Sexuelle qu’il publiera entre 1971 et 1974[101].
  • 1966 – Marcel Rouet publie le mensuel Self Magazine en juillet 1966. Le dernier numéro sortira en décembre 1968[102].
  • 1966 – Il fonde également, pendant cette période la Société Française de Relaxation pour promouvoir la relaxation psychosomatique à travers le monde[103].
  • 1974 – La revue Sciences Culturistes devient Vivre Mieux 2000 sous la direction de Pierre-Valentin Marchesseau, de Marcel Rouet et de Jean Villenave. Le dernier numéro paraitra en novembre 1975[104].
  • 1974 – Création de la Fédération Française de Musculation (Musculation hygiénique, corrective, plastique et sportive). Avec Jean Villenave, Albert Placide, Pierre-Valentin Marchesseau, etc.[105]
  • 1974 – Création du mouvement Néo-Culturisme et Bio-Humanisme avec Pierre-Valentin Marchesseau et Jean Villenave pour le développement d’un idéal exhaustif de l’évolution personnelle par la culture intégrale et une politique cohérente de la qualité de la vie[106].
  • 1975 – En Culture physique, il publie un ouvrage important Le Dictionnaire de la Culture Physique, un livre de bibliophile dont la qualité de l'édition ne le cède en rien à une documentation sans précédent dans le domaine de l'exercice et des méthodes satellites de santé. Cet ouvrage fait pour le culturiste comme pour le profane, intéressa au plus haut point les médecins, les kinésithérapeutes, entraîneurs sportifs, professeurs de culture physique, esthéticiennes, couturiers, coiffeurs d'art, etc. par sa documentation hors pair[107].
  • 1976 – Son ouvrage Maigrir et Vaincre la Cellulite par la Détente Nerveuse, met l'accent sur toutes les perspectives de cette nouvelle méthode d'amaigrissement, appliquée en exclusivité dans les centres Psycho-center Cette méthode d’amaigrissement psychosomatique basée sur l'hypnose et le reconditionnement psychophagique permet de maigrir durablement et d'éliminer la cellulite, sans régime alimentaire, ni frustration, rendant ainsi désuète les notions de basses calories et de régime[108].
  • 1982 – Dans son dernier ouvrage testament La Maîtrise de votre Subconscient, Marcel Rouet nous permet de découvrir, puis d'exploiter les immenses possibilités qui sommeillent en nous. Nous apprenons d'abord par l'introspection, à exploiter les recoins les plus secrets de notre subconscient, et nous comprenons alors certains de nos comportements qui nous déroutent, les raisons profondes de nos inhibitions, de nos frustrations, voire de nos échecs[109].
  • 1982 – Marcel Rouet décède le 3 décembre 1982 à Liancourt (Oise), des suites d’une intervention chirurgicale. Un caillot, l’embolie. Un apôtre de la forme disparaissait, consécration suprême, sans jamais avoir été malade[110].

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

Nuvola apps bookcase.svg
Cette bibliographie recense trop d'ouvrages (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Les ouvrages doivent être « de référence » dans le domaine du sujet de l'article dans lequel ils apparaissent. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de les citer comme source et de les enlever de la section « bibliographie ».
  • Santé et beauté plastique, cours complet de culture physique et mentale pour obtenir un corps harmonieux en parfait équilibre, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1936
  • Méthode culturiste, Marcel Rouet, Éditions J. Susse, 1945
  • Une ligne parfaite en soignant vous-même votre cellulite, Marcel Rouet, Éditions de l’Ermite, 1948
  • Plaire, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1949
  • Culture physique athlétique, Marcel Rouet, Éditions Bornemann Paris, 1949
  • La doctrine culturiste – L’évolution de la personne humaine, Marcel Rouet, Éditions de l’Ermite, 1950
  • Toute la culture physique – Nouvelle méthode Franco-Américaine, Marcel Rouet, Éditions Amiot – Dumont Paris, 1951
  • La vie recommence à 40 ans, Marcel Rouet, Éditions Amiot – Dumont Paris, 1954
  • L’art de se relaxer, mettre son corps et son esprit en roue libre, Marcel Rouet, Éditions de l’Acropole Lyon, 1954
  • Mes 10 minutes de culture physique par jour. Pour gens pressés, automobilistes, hommes d’affaires, représentants, étudiants, etc., Marcel Rouet, Éditions Bornemann Paris, 1956
  • Individualisez votre régime, alimentation - exercices, Marcel Rouet, Éditions Le livre Contemporain, 1958
  • Relaxez-vous, Beauté et jeunesse par la relaxation, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1958
  • Votre poids – Comment obtenir des formes harmonieuses avec un poids idéal, Marcel Rouet, Les Productions de Paris, 1959
  • Maigrir – Retrouvez votre ligne par la méthode des trois cures, Marcel Rouet, Éditions Oliven, 1959
  • Jeunes mamans, retrouvez votre ligne, la culture physique après l’accouchement, Marcel Rouet, Les Productions de Paris, 1959
  • Le bréviaire de santé des dirigeants, Marcel Rouet, Éditions de l’Ermite, 1960
  • Maigrir c’est rajeunir, Marcel Rouet, Les Productions de Paris, 1960
  • Les cellulites et obésités d’origine psychique, leur traitement par le massage réflexogène, la relaxation psychosomatique, la suggestion et l’hypnose, Marcel Rouet, Librairie Maloine S.A Paris, 1963
  • Manuel de Relaxation Psychosomatique et d’Auto-hypnose, Marcel Rouet, Éditions Amphora, 1963
  • Santé et forces viriles, Marcel Rouet, Éditions de l’Inter, 1964
  • Echec à l’accident, Marcel Rouet, Éditions Médicis, 1966
  • Santé et beauté plastique de la femme, Marcel Rouet, Éditions La Pensée Moderne, 1971
  • Virilité et puissance sexuelle. La méthode de sex-control pour prolonger et renouveler à volonté l’acte sexuel, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1971
  • La magie de l’amour, de l’harmonie sexuelle à l’extase érotique, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1971
  • Relaxation psychosomatique – Esthétique – Médicale - Sportive, Marcel Rouet, Éditions Amphora, 1972
  • La santé dans votre assiette, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1972
  • Maigrir par la gymnastique, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1972
  • Triomphez de l’insomnie, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1972
  • Les stimulants de l’amour, philtres, breuvages, pratiques et recettes aphrosidiaques, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1972
  • Le comportement sexuel de la femme et l'art de la séduction érotique, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1972
  • Toute la culture physique, Marcel Rouet, Éditions Amphora, 1973
  • Le guide de l’information sexuelle. Réservé aux parents et aux éducateurs, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1973
  • Comment vaincre la cellulite, Marcel Rouet, Éditions Bornemann Paris, 1973
  • Techniques et pratiques de l’hypnotisme, Marcel Rouet, Éditions Belfond, 1974
  • Technique de l’acte sexuel, Marcel Rouet, Productions de Paris N.O.E., 1974
  • Santé et beauté plastique de votre enfant, Marcel Rouet, Éditions La Pensée Moderne, 1974
  • Chassez la fatigue en retrouvant la forme. Culture physique de détente pour tous les âges, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1975
  • Dictionnaire de la culture physique, Marcel Rouet, Éditions Casterman, 1975
  • Relaxation psychosomatique, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1975
  • Maigrir et vaincre la cellulite par la détente nerveuse. Apprenez à maigrir en freinant votre appétit par autohypnose, et rayez de votre vocabulaire les termes désormais dépassés de « basses calories » et de « régime », Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1976
  • L’esthétique corporelle. Santé et beauté plastique de la femme, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1978
  • Psychosomatique de la cellulite, par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, Marcel Rouet, Maloine S.A. Éditeur Paris, 1981
  • La maîtrise de votre subconscient. La solution de vos problèmes personnels par l’autohypnose associée à la pensée créatrice, Marcel Rouet, Éditions Dangles, 1982

Publications[modifier | modifier le code]

  • Apollon, magazine culturiste fondé en 1946
  • Apollon – Vénus, revue mensuelle fondé en décembre 1948
  • Sciences Culturistes, revue mensuelle fondé en 1957, parution du dernier numéro en février 1974
  • Self-magazine, revue mensuelle fondé en 1966
  • Vivre Mieux 2000, revue mensuelle fondée en 1974, dernière parution en novembre 1975 (numéro 11)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Rouet (ill. Jean Retailleau), Chassez la fatigue en retrouvant la forme : culture physique de détente pour tous les âges, Saint-Jean-de-Braye (France, Editions Dangles, coll. « Psycho-soma : le corps et l'esprit », , 274 p. (ISBN 978-2-703-30165-3), Éditorial, p. 1
  2. Émile Valtier, Marcel Rouet, La Culture Physique (37e année), mai 1933, no 517 p. 134. Marcel Rouet écrit au directeur de la revue la Culture physique : « N'ayant jamais fait de culture physique, ni de sport, j'étais très enveloppé. Je me mis à l’ouvrage et j’obtins des résultats dépassant mes espérances les plus optimistes. J’alternai le sport modéré et la culture physique, me développant rapidement à l’étonnement de mon entourage. Seule la culture physique analytique de chambre, me permit d'obtenir ce résultat, j’affirme que seule elle permet l’acquisition d’une forme harmonieuse, ainsi qu’un rendement maximum de la force musculaire. »
  3. a, b et c Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 95.
  4. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ébauche d'ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 21. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  5. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 96.
  6. Marcel Rouet, Toute la culture physique. Nouvelle méthode Franco-Américaine complète, Amiot-Dumont, Paris, 1951, Première partie, chapitre IV, p. 46. Marcel Rouet apprend à utiliser la force de concentration pour le contrôle organique et pour la congestion volontaire et délibérée des muscles : « En 1936, un mois avant le concours du Plus Bel Athlète de France que je devais remporter à l’unanimité du Jury, je pesais 75 kg et j’étais complètement hors de forme, si bien que lorsque j'annonçais mon intention, on pensait que j’étais fou ou prétentieux. En un mois d'entraînement je pris 10 kg de muscles et me présentais en pleine forme au concours. Croyais-vous que j'ai obtenu ce résultat uniquement par le travail musculaire normal ? C’est le secret du développement rapide que je vais enfin révéler en dévoilant les procédés que j'ai toujours utilisés. »
  7. Marcel Rouet, Éditorial, Apollon (2e année), 1947, no 5 p. 3. « Mettre toutes ses forces, dit Marcel Rouet, avec désintéressement au service de l’humanité. »
  8. Marcel Rouet, Les activités du M.C.M.R., Apollon (2e année), 1947, no 5 p. 25. « Mettre toutes ses forces, dit Marcel Rouet, avec désintéressement au service de l'humanité. » Dès 1946, sont institués des cours de Professeurs et Moniteurs du M.C.M.R. La formation de ces représentants du Mouvement repose sur des données techniques absolument nouvelles qui s'inspirent des acquisitions scientifiques de la psychologie, faisant des Professeurs du M.C.M.R. des maîtres experts pour la culture intégrale des individus.
  9. Marcel Rouet, Faîtes-vous une situation brillante et agréable, Apollon (3e année), 1948, no 9 p. 12. Ce cours ne s'adresse pas seulement à tous ceux qui veulent créer en France et à l'étranger un Institut Culturiste Marcel Rouet, mais aussi aux Professeurs d'éducation physique et de culture physique qui veulent perfectionner leurs méthodes en y introduisant le psycho-diagnostic, aux membres du Corps médical, aux étudiants en médecine, qui y trouveront des indications précieuses à la lumière des enseignements culturistes et de la science psycho-morphologique, aux étudiants des Beaux-arts et enfin à tous ceux qui s’intéressent au problème humain.
  10. Marcel Rouet, Cours technique et commercial pour la formation des Professeurs et Moniteurs du Mouvement Culturiste Marcel Rouet, Apollon (2e année), 1947, no 6 p. 35. Marcel Rouet précise sa doctrine d’enseignement : « Professeurs et Moniteurs du M.C.M.R, si vous n’aviez assimilé que des éléments d’anatomie et de physiologie, comme l'on fait jusqu’à maintenant la plupart des éducateurs physiques, vous ne sauriez vous occupez que de l'apparence extérieure sans connaître le pourquoi et le comment des anomalies que vous distingueriez ; votre tâche revêtira une autre ampleur, car nous posons en principe absolu que l'Homme forme un tout d'une indivisible complexité et que pour le perfectionner vous devez avoir étudié dans leur diversité toutes les sciences qui s'attachent à son évolution. »
  11. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Introduction, p. VII-VIII.
  12. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre IV, p. 48-49.
  13. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre IV, p. 53-54.
  14. Marcel Rouet, Culture Physique Athlétique, 1949, Paris, S. Bornemann - Éditeur, p. 27.
  15. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 90.
  16. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 85-86.
  17. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 93. Il est évident qu’à moins d’être spécialement entrainé aux efforts volitifs, la transformation corporelle, sous la seule action plastique de la volonté, exigerait une dépense énorme de temps et d’énergie.
  18. Marcel Rouet, Chassez la fatigue en retrouvant la forme, culture physique de détente pour tous les âges 1975, Éditions Dangles, St-Jean-de-Braye, Troisième édition, Deuxième de couverture.
  19. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Introduction, p. VII. La Doctrine Culturiste est donc un nouvel humanisme fondé sur les droits imprescriptibles de l’être humain dans la collectivité et sur une conception universelle du monde.
  20. Jean Villenave, Vivre mieux 2000 vous apporte autre chose qu’un magazine sans âme, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, novembre 1974, no 2, p. 36.
  21. Pierre-Valentin Marchesseau, Vivre mieux 2000 vous apporte autre chose qu’un magazine sans âme, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, septembre/octobre 1974, no 1, p. 1.
  22. Marcel Rouet, La vie recommence à 40 ans, 1954, Amiot-Dumont, Paris, Chapitre III, p. 169. Il distingue trois modalités de relaxe. La relaxation statique, la relaxation balistique ou en déplacement, et la relaxation dans l’effort musculaire.
  23. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 7.
  24. Marcel Rouet, La vie recommence à quarante ans, 1954, Éditions Amiot-Dumont, Paris, Quatrième partie, Chapitre III, p. 168. La relaxation est un état difficile à comprendre pour celui qui ne l’a jamais pratiquée.
  25. Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris, Septième leçon, p. 1. Pour Schultz, Jacobson, les sophrologues, l’attention, la volonté agissante, ou au moins l’attention expectante (sic), doivent intervenir pour détendre les muscles, pour procéder à la déconnexion du mental.
  26. Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris, Septième leçon, p. 2. Il est à remarquer qu’avant la publication de Relaxation psychosomatique, on n’avait jamais mis l’accent sur ces moyens initiaux des séances de relaxation.
  27. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 232. La création de la méthode de relaxation psychosomatique élaborée par Marcel Rouet remonte à 1942.
  28. Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris, Septième leçon, p. 10-11. La relaxation psychosomatique est indiquée dans de nombreux cas ; si elle ne constitue pas une panacée, on peut dire que certaines affections dites psychosomatiques se trouvent guéries sans qu’aucune intervention thérapeutique soit en cause ; mais sauf avis médical contraire – concernant certaines catégories de psychotiques par exemple – cette discipline apporte une importante contribution aux traitements médicaux.
  29. Marcel Rouet, La relaxation psychosomatique, 1975, Éditions Dangles, St-Jean-de-Braye, Huitième édition, Lexique abrégé relatif à la psychosomatique, p. 304-305.
  30. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient. La solution de vos problèmes personnels par l’autohypnose associée à la pensée créatrice, 1982, Éditions Dangles, St-Jean-de-Braye, Lexique, p. 357. Marcel Rouet nous dit : « La relaxation psychosomatique a en outre, dès l’origine, été adaptée à de nombreux domaines, dont l’amaigrissement psychosomatique, l’asthénie, la grossesse, les difficultés sexuelles et existentielles, etc. »
  31. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient. La solution de vos problèmes personnels par l’autohypnose associée à la pensée créatrice, 1982, Éditions Dangles, St-Jean-de-Braye, Chapitre IV, p. 140. L’infra-hypnose permet d’osciller entre la conscience et l’inconscience, telle personne qui serait évanouie, qui reprendrait conscience pour perdre de nouveau conscience. Avec cette différence que l’auto-hypnotisation n’est pas pathologique et ne présente aucun danger.
  32. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 232. Les techniques de culture humaine sont la relaxation psychosomatique, l’hypnophorèse, le psychodiovisuel, le reconditionnement psychophagique, la prânoxygéno-relaxation, etc.
  33. Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris, Dixième leçon, Hors-texte 9. Le reconditionnement psychophagique dans les surcharges graisseuses, les cellulites et obésités d’origine nerveuse.
  34. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 232. Cette méthode repose sur le reconditionnement alimentaire, la suggestion enregistrée freinatrice de l’appétit pour réduire les excès pondéraux et la cellulite sans régime et par une reprise progressive de l’exercice.
  35. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 231.
  36. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 231. Cette méthode enregistrée conduit le sujet au seuil de l’hypnose et permet au praticien de plonger aisément la personne en hypnose profonde.
  37. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 231. Cette méthode de psychologie fait appel aux diverses sciences humaines d’investigation, réalisant une synthèse permettant une définition caractérielle et tempéramentale de l’individu, le bilan de ses problèmes esthétiques et existentiels, de ses aspirations afin de lui donner un plan de vie personnalisé de plein épanouissement personnel.
  38. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Glossaire, p. 231. Méthode créée par Marcel Rouet pour l’application de ses méthodes audiovisuelles à la relaxation et à l’action psychique par l’association du visuel et de la verbalisation.
  39. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 138. La cabine est équipée à l’intérieur d’un cadre recevant un matelas spécial de relaxation étudié spécialement pour la relaxation scientifique.
  40. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 149. La cabine de relaxation offre une gamme de possibilités thérapeutiques inouïes dans presque toutes les pathologies.
  41. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Cinquième partie, Chapitre 16, p. 174. Au fondu-enchaîné sont adjoint la chromopsychie, l’accompagnement sonore composé de sons et musiques spécifiques, la verbalisation comportant conseils et suggestions, l’effet phosphène pour l’induction hypnogène et une action en profondeur et en durée sur le subconscient.
  42. Marcel Rouet, Psychosomatique de la cellulite. Par l’hypnose, la relaxation, la sophrologie, 1981, Maloine S.A. Éditeurs, Paris, Sixième partie, Chapitre 17, p. 192-193.
  43. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 82. Il est cependant des domaines de la thérapie, où il apparait que la relaxation psychosomatique et l’hypnophorèse constituent les traitements de choix. Ce sont tous ceux qui sont du ressort de la médecine psychosomatique.
  44. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 83-87. D’autres applications concernent la fatigue, le surmenage, ainsi que des possibilités de rajeunissement.
  45. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre VIII, p. 87. Le psychanalyste, comme le psychiatre, peuvent remplacer la phase d’approche, toujours longue et hérissée de difficultés, par la mise en condition de leur malade dans le Complexe Psychodiorelax.
  46. Marcel Rouet, Les techniques de l’acte sexuel, 1974, Éditions J’ai Lu, Paris, Avant-propos, p. 6.
  47. Marcel Rouet, Santé et forces viriles, 1964, L’Inter, Paris, Première partie, Chapitre I, p. 26.
  48. Marcel Rouet, Virilité et puissance sexuelle, 1971, Éditions J’ai Lu, Paris, Chapitre I, p. 13.
  49. Marcel Rouet, Virilité et puissance sexuelle, 1971, Éditions J’ai Lu, Paris, Chapitre 4, p. 79-143.
  50. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Première partie, Chapitre II, p. 28.
  51. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique de la femme, 1971, Éditions de la Pensée Moderne, Paris, Première partie, Chapitre I, p. 9-10.
  52. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Troisième partie, Chapitre IX, p. 123-135.
  53. Marcel Rouet, Le comportement sexuel de la femme et l’art de la séduction érotique, 1972, Productions de Paris, N.O.E, Troisième partie, Chapitre IX, p. 129
  54. Marcel Rouet, Santé et forces viriles, 1964, L’Inter, Paris, Première partie, Chapitre I, p. 23-25.
  55. Marcel Rouet, La magie de l’amour et l’extase érotique, 1964, Éditions J’ai Lu, Paris, Chapitre 8, p. 221-222.
  56. Marcel Rouet, La relaxation psychosomatique, esthétique, médicale, sportive, 1972, Éditions Amphora, Paris, Deuxième partie, Chapitre IV, p. 50 et 61. Troisième partie, Chapître X, p. 108. Cinquième partie, Chapitre XVI, p. 152.
  57. *↑ Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris.
  58. a et b Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Appendice, p. 133-134.
  59. Institut de Ralaxologie Marcel Rouet, Cours d’Enseignement Professionnel de Relaxologie, Formation des Praticiens Relaxologues, 1965, Paris.
  60. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Appendice, p. 133-134. La diffusion d’une pratique aussi nécessaire n’était donc pas critiquable. C’est ce qu’ont compris les médecins qui ont immédiatement fait un distinguo entre la relaxation fonctionnelle qui pouvait constituer une prévention contre le surmenage et les maladies qui en découlent, et la Relaxation psychosomatique dont les applications en ce domaine peuvent apporter une importante contribution à la guérison de nombreuses affections.
  61. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique de la femme, 1971, Éditions de la Pensée Moderne, Paris, Vos Flashes, Flash 45, p. 210. Voici ce qu’a écrit le Docteur Appercé, médecin-chef de l’établissement thermal de Vichy, concernant les indications de l’oxygénation dont il donne la liste à l’usage des curistes : « La fatigue d’abord, le surmenage, la dépression physique, les intoxications chroniques, par le tabac en particulier. Les maladies respiratoires : asthme, emphysème, bronchite chronique. L’artériosclérose et l’angine de poitrine à titre préventif et curatif. Les spasmes de l’appareil digestif, les dérèglements de la nutrition, en outre l’anxiété, l’instabilité et la dépression nerveuse, qui associées à la fatigue physique, constituent certains de ces états qu’on appelle psychosomatique, relèvent aussi des inhalations d’oxygène, combinées de préférence avec la relaxation. Les résultats obtenus après une dizaine de séances d’oxygénation seules ou associées à la Relaxation psychosomatique sont souvent spectaculaires et toujours excellents. »
  62. Marcel Rouet, L’esthétique corporelle. Santé et beauté plastique de la femme, 1978, Éditions Dangles, St-Jean-de_Braye, p. 8.
  63. Emile Valtier, Marcel Rouet, La Culture Physique (37e année), mai 1933, no 517 p. 134.
  64. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient, Éditions Dangles, Saint-Jean-de-Braye, 1982, chapitre VI, p. 274. Marcel Rouet évoque : « Peu favorisé par la nature qui m’avait donné des épaules étroites et peu de muscles, m’étant passionné pour l’hypnose, qui m’avait conféré un fort pouvoir de concentration, je résolus de devenir ce qu’il est convenu d’appeler un bel athlète. Je n’aurais certainement pas obtenu les résultats que j’obtins si je n’avais pas utilisé ma force-pensée pour sculpter mon corps comme je l’avais décidé. »
  65. Marcel Rouet, Techniques et pratiques de l’hypnotisme Productions de Paris N.O.E., 1974, chapitre V, p. 119-120. Marcel Rouet, quand il pratiquait l’hypnose, n’étant pas à l’origine d’une constitution robuste et suivant avec excès l’entraînement mental, il éprouva quelques troubles, fatigue cérébrale, vertiges, etc. il résolut alors de se fortifier physiquement.
  66. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre V, p. 60-61. Marcel Rouet nous dit : « Après avoir étudié toutes les méthodes de culture physique, les ayant ensuite expérimentées en professionnel, nous avons conçu le projet de substituer à la série uniforme de mouvements qui étaient appliquée dans toutes les salles avant que nos méthodes soient connues, une culture physique scientifique qui serait strictement adapté à chaque sujet. »
  67. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 2. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  68. Emile Valtier, A propos des concours de beauté plastique, La Culture Physique (39e année), juillet 1935, no 543 p. 196. Après de longues réflexions et des hésitations nombreuses, le jury désigne Marcel Rouet au premier prix.
  69. Pierre Bardel, André Rolet est le plus bel athlète de France 1935, La Culture Physique (39e année), octobre 1935, no 546 p. 308. Marcel Rouet est classé second à ce concours à ½ point du vainqueur.
  70. Pierre Bardel, Records, La Culture Physique (40e année), août 1936, no 556 p. 241-243.
  71. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 95.
  72. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, * 1937, Éditions J. Oliven, Paris, p. 98-99. Il conseille d’observer la loi d’alternance, qui régit la nature entière et son application en culture physique doit être rigoureuse. À l’activité intense doit succéder le repos absolu.
  73. Marcel Rouet, Santé et beauté plastique, 1937, Éditions J. Oliven, Paris, Chapitre II, p. 42. Il nous dit : « Les appréciations de la beauté diffèrent selon les individus ; d’où la difficulté d’établir un idéal universel. Les Grecs avaient cependant consacré, comme atteignant selon eux la perfection, le Doryphore de Polyclète. Ils en avaient fait le canon de la beauté plastique. »
  74. Marcel Rouet, La doctrine culturiste. L’évolution de la personne humaine, 1950, Éditions de l’Ermite, Paris, Chapitre V, p. 64. En regard des anciennes méthodes de groupe, on ne voit plus en salle un gras et un maigre, un nerveux et un lymphatique, un adolescent et un homme mûr, s’exercer ensemble, exécuter les mêmes exercices à la même cadence.
  75. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.»
  76. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 4. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.»
  77. Marcel Rouet, Les cellulites et obésités d’origine psychique. Leur traitement par le massage réflexogène, la relaxation psychosomatique, la suggestion et l’hypnose, Librairie Maloine S.A. Paris, 1963, p. 9. Ouvrage refondu en 1981 chez le même éditeur sous le titre : Psychosomatique de la Cellulite – par l’Hypnose, la Relaxation, la Sophrologie.
  78. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre X, p. 219.
  79. Marcel Rouet, Toute la culture physique. Nouvelle méthode Franco-Américaine complète, Amiot-Dumont, Paris, 1951, Cinquième partie, chapitre VII, p. 383. Marcel Rouet raconte : « Nous nous souvenons qu’à la fin de l’occupation, alors que nous faisions un numéro de Music-Hall et que nous paraissions nous nourrir suffisamment, nous étions atteint fréquemment de torticolis et de douleurs dans les articulations. Plusieurs contrats en Belgique, nous menèrent Dol Risca et moi à Bruxelles où nous trouvâmes à volonté du lait, de la crème, du chocolat et quelques autres denrées dont nous étions privés et qui ne nous paraissaient absolument pas indispensables. Nous en fîmes immédiatement, par plaisir, une grosse consommation. Après une semaine de travail, nous constatâmes la disparition de nos douleurs et nous ne fûmes plus jamais atteint de torticolis, affection particulièrement gênante lorsqu’on doit se présenter en scène. Nul doute que nous avions, sans le chercher, introduit dans notre alimentation les substances protéiques qui vraisemblablement manquaient à notre organisme. »
  80. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain.
  81. Marcel Rouet, Les activités du M.C.M.R., Apollon (2e année), 1947, no 6 p. 35. Le Mouvement Culturiste Marcel Rouet montre l’ampleur que le Professeur Marcel Rouet donne au problème du développement de la personnalité humaine.
  82. Marcel Rouet, La doctrine culturiste, l’évolution de la personne humaine, 1950, Edittions de l’Ermite, Paris Chapitre VI, p. 76-79. « Muni des données médicales, psycho-morphologiques, des indications des mensurations et des observations effectuées, nous avons en mains, nous dit Marcel Rouet, tous les éléments qui vont nous permettre d’établir le plan d’entraînement de l’élève. »
  83. Marcel Rouet, Cours de culture physique et mentale par correspondance, Apollon (2e année), 1947, no 6, p. 2. Marcel Rouet argumente : « L’ensemble du cours vous permettra d’obtenir, comme les culturistes les plus favorisés s’entraînant en salle, une plastique magnifique et un parfait équilibre physio-psychique.»
  84. Yves Mazelié, Editorial, Apollon (2e année), 1947, no 6, p. 3. Yves Mazelié informe ses lecteurs : « Devant les difficultés actuelles d’impression et sur la demande de la majorité de nos lecteurs, nous avons préféré publier Apollon par cahiers à des dates plus espacées plutôt que d’en faire un magazine de présentation très ordinaire aux articles insignifiants et peu documentés.»
  85. Yves Mazelié, Les activités du M.C.M.R, Apollon (2e année), 1947, no 5, p. 25. Le mouvement culturiste est maintenant officiel, les statuts ayant paru au Moniteur Belge du 11 janvier 1947 ; le mouvement a été reconnu officiellement car entrant dans le cadre des activités de l’O.N.U qui se situent sur le plan international.
  86. Yves Mazelié, Editorial, Apollon-Vénus, décembre 1948, no 11 p. 3. Fin 1948, le Siège Social est définitivement transféré à Paris, 1, rue Saint-Georges dans le IXe, permettant une diffusion facilitée sur toute la France et sur les colonies, ainsi que dans les pays limitrophes et amis, la Suisse et la Belgique.
  87. Marcel Rouet, Encart publicitaire, Apollon, 3e année, 1948, no 9, p. 33.
  88. Marcel Rouet, Culture Physique Athlétique, 1949, Paris, S. Bornemann - Éditeur, p. 4. Dans cet ouvrage, Marcel Rouet divulgue l’entraînement qu’il sait imposer avant les concours de beauté plastique pour s’y présenter au mieux de sa forme. À la lumière des méthodes américaines et allemandes qu’il a étudié, il préconise l’exercice aux poids lourds et moyens pour obtenir la force et le volume musculaire, sans négliger pour autant la souplesse et la détente.
  89. Marcel Rouet, Plaire, 1949, Éditions J. Oliven, Paris, p. 8. Marcel Rouet dans sa préface énonce : « Le charme féminin est étroitement lié à ce constant désir de plaire. Pour accéder à la véritable et durable beauté la femme doit, non seulement développer son corps, avoir une hygiène parfaite, elle doit de plus s’être rendue maîtresse de toutes ses impulsions intérieures, avoir appris à contrôler ses émotions et sa nervosité, en un mot, avoir développé sa personnalité psychique. »
  90. Marcel Rouet, Individualisez votre régime, alimentation - exercice, 1958, Le livre contemporain, Chapitre II, p. 77. La Psycho-Morpho-Synthèse qui exige un examen complet, en faisant le bilan de la personne humaine qu’elle décrit d’une manière rigoureusement scientifique, donne une adaptation parfaite de l’exercice, des disciplines hygiéniques et alimentaires à l’individualité.
  91. Marcel Rouet, L’évolution de la personne humaine. La doctrine culturiste, 1950, Éditions de L’Ermite, Paris, Préface, p. VIII. Cet ouvrage traite du développement de la personnalité, condition essentielle du progrès humain.
  92. Georges Dardenne, Historique de la Culture Physique, 1986, Imprimerie Chauveheid s.a. Stavelot, Chapitre IV, p. 94. La collection Séduction Santé comporte 5 ouvrages parus dans Le guide de la santé – médecine 54
  93. Marcel Rouet, La vie recommence à quarante ans, 1954, Éditions Amiot-Dumont, Paris, Cinquième partie, Chapitre IV, p. 238. Tous les principes exposés dans cet ouvrage ont été adaptés au grand âge, à cette période de la vie très longue, qui se situe entre 60 ans et la fin de l’existence.
  94. Marcel Rouet, Comment obtenir des bras athlétiques. 1956, Éditions S. Bornemann, Paris, Quatrième de couverture. Marcel Rouet complète sa méthode en indiquant, pour le développement des groupes musculaires dont fait l’objet chaque tableau, les exercices sportifs et les mouvements d’opposition qui développent les muscles correspondants.
  95. Marcel Rouet, Comment vaincre la cellulite. 1956, Éditions S. Bornemann, Paris, Quatrième de couverture. Marcel Rouet exhorte : « L’ouvrage enseigne et convainc, le tableau encourage et stimule. » Il donne des conseils précis, en s’appuyant sur des dessins rendant la méthode simple et pratique.
  96. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24. Georges Dardenne donne en préambule (page 1) : « Nous avons fait appel à des anciens culturistes bien connus comme Bernard Wedekrind, Michel Razeau, André Rolet, Jacques Pasquet, Jean Pitet, Charles Schoebel, pour compléter notre documentation relative à ses débuts et à sa carrière de culturiste et d’écrivain. »
  97. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, * 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 7. Cet ouvrage marque une autre orientation de ses méthodes, une autre conception des disciplines physiques permettant au pratiquant d’accroître les résultats obtenus par la simple culture plastique.
  98. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 138. La relaxation scientifique s’accomplit dans une cabine où sont appliqués tous les perfectionnements de la technique qui peuvent avoir des effets relaxants.
  99. Marcel Rouet, Relaxez-vous. Beauté et jeunesse par la relaxation, 1958, Éditions J. Oliven, Paris, Préface, p. 149. Toutes les maladies peuvent être traitées par la suggestion. Elle peut, sinon guérir, du moins améliorer le terrain, lutter et accroître la résistance à l’infection, pour créer les conditions plus propices à la guérison.
  100. Marcel Rouet, Jeunes mamans, retrouvez votre ligne, 1959, Les Productions de Paris, Préface, p. 14. Dans sa préface, la Doctoresse Lagroua Weill-Hallé dit : « Son expérience (en parlant de Marcel Rouet), enrichie de ses dons de psychologue, lui a permis de réunir ici, mieux que des conseils de culture physique banale. C’est toute une ligne de conduite qu’il propose et les femmes qui liront cet ouvrage y trouveront plus qu’elles ne croyaient : une psychologie nouvelle de la femme en couche, une défense morale de son corps et de sa beauté. »
  101. Marcel Rouet, Les techniques de l’acte sexuel, 1974, Éditions J’ai Lu, Paris, Avant-propos, p. 6-7.
  102. Marcel Rouet, Beauté, santé, personnalité, décembre 1969, no 24, Editorial, p. 3. « Self-magazine a maintenant deux années d’existence, il a pris place dans l’éventail de revues spécialisées en hygiène, médecine, diététique, culture physique, etc. Tous les sujets ont été traités chaque mois a travers le prisme de la recherche technique en s’évadant de la routine. Nous avons apporté aux spécialistes comme aux particuliers de nouveaux moyens de fortifier la santé en améliorant la forme corporelle. » Marcel Rouet
  103. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 24.
  104. Pierre-Valentin Marchesseau, Editorial, pourquoi cette nouvelle revue, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, septembre/octobre 1974, no 1, p. 1.
  105. Jean Villenave, F.F.M, Fédération Française de Musculation, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, novembre 1974, no 2, p. 29. La F.F.M a pour objet la diffusion de toutes disciplines naturelles ayant pour but la santé par l’hygiène, la naturopathie, la diététique, la culture physique de santé et la musculation esthétique, athlétique et sportive.
  106. Jean Villenave, Vivre mieux 2000 vous apporte autre chose qu’un magazine sans âme, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, novembre 1974, no 2, p. 36.
  107. René Pernel, Enfin ! Le dictionnaire de la culture physique, Vivre mieux 2000, Le magazine de la culture humaine et des sciences de l’homme, juin 1975, no 8, p. 26-27.
  108. Marcel Rouet, Manuel de relaxation psychosomatique et d’autohypnose, 1963, Éditions Amphora, Paris, Chapitre XI, p. 109-115.
  109. Marcel Rouet, La maîtrise de votre subconscient, 1982, Éditions Dangles St-Jean-de-Braye, Avant-propos, p. 7. « Entre les philosophies d’Extrême-Orient faîtes de renoncement et de non-attachement et les mœurs occidentales matérialistes et acquisivistes, dit Marcel Rouet, il semble qu’un pont puisse être jeté pour réaliser une symbiose qui associerait la sérénité aux joies concrètes que nous apporte le progrès scientifique. Cette conception que reflète notre ouvrage est ce que nous appelons La voie médiale. Elle doit conduire à l’épanouissement personnel qui conditionne la pleine réussite de la vie. »
  110. Georges Dardenne, La vie de Marcel Rouet en anecdotes, Ebauche d’ouvrage non achevé suite au décès de son auteur (1922 – 2011), sans date (collection personnelle), p. 23. Georges Dardenne son ami, raconte : « Marcel Rouet lui confia, lors de leur dernière rencontre, son intention de se faire opérer d’une petite hernie inguinale. Il l’en avait naturellement dissuadé d’utiliser la chirurgie, car il devait connaître un moyen physique de traiter cette pathologie. Mais il avait un ami chirurgien qui lui avait dit qu’il ne s’agissait que d’une intervention bénigne. Quelque temps plus tard Marcel Rouet mourrait des suites de cette opération. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]