Pierre-Valentin Marchesseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Valentin Marchesseau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Courcôme
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Site web

Pierre-Valentin Marchesseau, né le à Bizerte (Protectorat français de Tunisie) et mort le à Courcôme[1] dans la Charente, est un naturopathe français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pierre-Valentin Marchesseau est considéré comme le père de la naturopathie, pour en avoir importé, traduit les concepts en 1935[2],[3]. Il crée en 1973 à Paris l’Institut d’Hygiène Vitale où il forme de nombreux naturopathes. Il fonde également la société d’aliments biologiques Vitagermine[4]. Il auto-publie une cinquantaine d'ouvrages[5] dans lesquels il dispense son savoir naturopathe et qui sont utilisés lors de ses formations[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Anahita Grisoni, « De la naturopathie rurale à la santé naturelle : distanciation et assimilation autour de la notion d’espace », Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol. 8, no 1,‎ , p. 237-259 (DOI 10.7202/1013924ar., lire en ligne)
  3. Christophe MARSOLLIER, L’éducation pour la santé:enjeux et repères épistémologiques, Université de la Réunion (IUFM) (lire en ligne)
  4. a et b Olivier Lepiller 2010,, « Chasser le naturel : l’évolution de la notion de naturalité dans l’alimentation à travers les livres français de diététique « naturelle » depuis 1945 », dans M. Bruegel, M. Nicoud, E. Barlösius, Le choix des aliments : informations et pratiques alimentaires de la fin du Moyen Âge à nos jours,, Rennes, Tours,, Presses Universitaires de Rennes, Presses Universitaires François Rabelais de Tours (Tables des hommes) (lire en ligne), p. 97‑119.
  5. « Pierre-Valentin Marchesseau », sur data.bnf.fr