Marc Graciano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marc Graciano
Naissance (56 ans)
Dordogne
Activité principale
Écrivain
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Liberté dans la montagne (2013)
  • Une forêt profonde et bleue (2015)
  • Au pays de la fille électrique (2016)

Marc Graciano est un écrivain français né en Dordogne le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Infirmier spécialisé, Marc Graciano publie en 2013 son premier roman, Liberté dans la montagne, en lequel Fabienne Pascaud voit « un texte envoûtant comme une hypnotique litanie, toute de mots rares et vieux, de répétitions et d'énigmes, de merveilleux et d'effroi »[1], « tour de force formel impressionnant » selon Florent Georgesco[2].

À propos de son deuxième roman, Une forêt profonde et bleue, Thomas Stélandre note dans Le Nouveau Magazine littéraire : « On ne sait si on est parachuté au Moyen Âge ou dans un monde mythique, mais l'on est d'emblée saisi par la beauté de décors sauvages et un défilé de scènes sans dialogues, décrites avec un soin extrême »[3]. Pour cet ouvrage, Marc Graciano obtient 5 voix (contre 6 à Douna Loup) lors de l'attribution du prix Virilo 2015[4].

Parmi les influences reconnues (dans Graciano & Co) : Claude Simon, Nicolas Bouvier, Armand Farrachi, Cormac McCarthy, beaucoup plus que Bachelard, Proust, Tolkien, Mircea Eliade, ou le cinéma.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur quelques textes[modifier | modifier le code]

Au pays de la fille électrique[modifier | modifier le code]

Unique incursion hors Moyen-Âge, dans un monde contemporain, de friches urbaines ou industrielles, anti-exotiques. Une jeune fille, seule, avec son sac poubelle comme seul bagage, se fait violer par un groupe : ultra-violent, en langage actuel. La traversée-odyssée se poursuit, malgré tout, avec le respect de ci de là d'un infirmier et de rares animaux, vers l'Océan peut-être.[18],[19]

Enfant-pluie[modifier | modifier le code]

Jeunesse d'un enfant spécial dans une tribu de chasseurs-cueilleurs-récolteurs (sagaies, arcs, bifaces, cerfs, chevaux, oiseaux migrateurs, panthère, miel...). L'accoucheuse, Celle-qui-sait-les-herbes, le forme à devenir son remplaçant pour servir Notre-mère-la-terre.

Le Sacret[modifier | modifier le code]

L'unique phrase d'environ 12 000 mots décrit la découverte d'un sacret (mâle de sacre, espèce d'autour, en fauconnerie), sa capture et son traitement par un jeune garçon, sa convalescence, son entraînement par un autoursier, sa première chasse (levreau, lièvre, renard, canard, héron), et son lâcher...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télérama, 25 mars 2013
  2. Le Monde, 10 mai 2013
  3. « Marc Graciano, guide de haute lignée », juin 2015
  4. Site prixvirilo.com [1]
  5. Isabelle Rüf, « «Liberté dans la montagne», un premier roman réussi où Marc Graciano use de mots oubliés », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Hélène, « Liberté sur la montagne de Marc Graciano », sur lecturissime.com, (consulté le ).
  7. https://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article4112
  8. https://www.ombres-blanches.fr/litterature-fran%C3%A7aise/romans-francais/livre/une-foret-profonde-et-bleue/marc-graciano/9782714311351.html
  9. « Liberté sur la route - En attendant Nadeau », sur En attendant Nadeau, (consulté le ).
  10. http://www.lacauselitteraire.fr/au-pays-de-la-fille-electrique-marc-graciano
  11. « Le Bonheur du monde - En attendant Nadeau », sur En attendant Nadeau, (consulté le ).
  12. « Enfant-pluie, de Marc Graciano », sur Prix Virilo, (consulté le ).
  13. http://www.jose-corti.fr/titres/sacret.html
  14. Sébastien Omont, « La liberté envolée » sur En attendant Nadeau, no 59, 3 juillet 2018 [2]
  15. Sébastien Omont, « Comment être ours » sur En attendant Nadeau, no 82, 24 juin 2019, 184 pages [3]
  16. Marc Graciano, « Le Soufi », sur https://lecadranligne.wordpress.com/catalogue/livres-courants/le-soufi/, (consulté le )
  17. « Marc Graciano "Le Charivari" », sur https://lecadranligne.wordpress.com (consulté le )
  18. https://www.en-attendant-nadeau.fr/2016/12/20/liberte-route-graciano/
  19. Richard Blin, « Faire détonner les contrastes, célébrer le geste juste, Marc Graciano écrit à contre-nuit contre le bourdonnement du grand malheur. », lmda,‎ (lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]