Manuel Bandeira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuel Bandeira
Description de cette image, également commentée ci-après

Manuel Bandeira en 1938.

Nom de naissance Manuel Carneiro de Souza Bandeira Filho
Naissance
Recife, Brésil
Décès (à 82 ans)
Botafogo, Rio de Janeiro, Brésil
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Portugais
Mouvement moderniste
Debout (de gauche à droite) : Manuel Bandeira (3e), Alceu Amoroso Lima (5e) et Dom Hélder Câmara (7e) ; assis : Lourenço Filho, Roquette-Pinto et Gustavo Capanema. Rio de Janeiro, 1936.

Manuel Bandeira, né le à Recife et mort le à Rio de Janeiro, est un poète et écrivain brésilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore jeune, sa famille s'installe à Rio de Janeiro. En 1903, il part s'installer à São Paulo, où il suit un cursus d'ingénierie à l'école d'enseignement technique supérieur. L'année suivante, il interrompt ses études à cause d'une tuberculose et retourne à Rio de Janeiro. Durant cette période, il commence à écrire de la poésie. En 1917, il s'installe à Rio de Janeiro, où il s'essaye à la critique littéraire et enseigne à la Faculté nationale de philosophie de l'université fédérale de Rio de Janeiro.

En 1922, un de ses poèmes Os Sapos est lu lors de la semaine d'art moderne, qui est un évènement important pour le mouvement moderniste brésilien. Manuel Bandeira n'y participe pas, car il ne partage pas l'avis des modernistes face au Parnasianisme. Néanmoins, il influencera beaucoup les modernistes qui voient en lui un précurseur du Mouvement moderniste.

Le 13 octobre 1968, il décède d'un arrêt cardiaque.

La poésie de Bandeira[modifier | modifier le code]

Manuel Bandeira se qualifie comme étant un « poète mineur ». Une musicalité et une simplicité se dégagent de ses vers-libres. Sa poésie est une poésie lyrique, élégiaque, dont les principaux thèmes sont la solitude, la perte, le désir.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • A Cinza das Horas, 1917
  • Carnaval, 1919
  • O ritmo dissoluto, 1924
  • Libertinagem, 1930
  • Estrela da Manhã, 1936
  • Lira dos Cinquent'anos, 1940
  • Belo belo, 1948
  • Opus 10, 1951
  • Estrela da Tarde, 1963

Prose[modifier | modifier le code]

  • Crônicas da provincia do Brasil, 1937
  • Itinerario de Pasargada, 1954
  • Flauta de Papel, Alvorada Edições de Arte, 1956
  • Andorinha, andorinha, 1966

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]