Manfred Meurer (géographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manfred Meurer.

Manfred Meurer, né le à Aix-la-Chapelle et décédé le [1], est un universitaire allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Meurer étudie la géographie et la biologie à l'Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle. De 1988 à 1992, il occupe un poste de professeur de géographie physique et de géoécologie à l'Université catholique de Eichstätt-Ingolstadt. Depuis 1992, il est professeur titulaire à l'Université de Karlsruhe où il devient directeur de son institut de géographie et de géoécologie.

Meurer est considéré comme l'un des rares experts allemands en activité à être un spécialiste de la géographie de la Tunisie, en particulier des écosystèmes forestiers du nord du pays dont celui des Mogods.

Parmi ses élèves académiques figurent Tillmann Buttschardt, Eckhard Jedicke et Hans-Niklaus Müller.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Manfred Meurer, « Effects of shrub utilization on the vegetation cover in the Tunesian Mogod Mountains and suggestions for ecological suitable improvement measures », Natural Resources and Development, no 28, éd. Institut für Wissenschaftliche Zusammenarbeit, Tübingen, 1988, p. 108-125
  • Manfred Meurer, « Geo- und weideökologische Untersuchungen im Mogod-Bergland Nordwest-Tunesiens unter besonderer Berücksichtigung der kleinbäuerlichen Ziegenhaltung », Erdwissenschaftliche Forschung im Auftrag der Kommission für Erdwissenschaftliche Forschung der Akademie der Wissenschaft und Literatur Mainz, XXIX, éd. Franz Steiner Verlag, Stuttgart, 1993 (ISBN 3515056378)
  • Manfred Meurer et Ludwig Nutz, « Brand und Beweidung als landschaftsmodifizierende Ökofaktoren im östlichen Mediterranraum - das Fallbeispiel Naxos », Themen, Trends und Thesen der Stadt- und Landschaftsökologie. Festschrift für Hans-Jürgen Klink, XIV, éd. Geographisches Institut der Ruhr-Universität Bochum, Bochum, 2003, p. 110-116

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Dittmann, Wer ist wo ? Geographinnen und Geographen an Universitäten, Hochschulen und Forschungseinrichtungen in Deutschland, Österreich und der Schweiz, Bonn, 2006 (ISBN 3000167641)

Références[modifier | modifier le code]