Madison Smartt Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Madison Smartt Bell est un écrivain américain né le (58 ans) à Nashville, Tennessee.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance à Nashville, et a vécu à New York et à Londres avant de s'installer à Baltimore, dans le Maryland. Il est diplômé de l'Université de Princeton[1],où il remporte le Prix Mathis Ward et le prix Francis LeMoyne Page, et de l'en:Hollins University, il y remporte le prix Andrew James Purdy pour la fiction.

Bell a enseigné dans divers programmes d'écriture créative et est professeur au en:Goucher College à Towson, dans le Maryland.

En outre, il a écrit des essais et des critiques pour Harper[2], la New York Review of Books[3],The New York Review of Books[4],[5], The Village Voice.

Il a été invité par le festival Étonnants voyageurs en 2009[6].

Il est marié à la poétesse Elisabeth Spire.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • Coupes sombres, [« Straight Cut », 1987], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1993, 266 p. (ISBN 978-2742701629)
  • Save me, Joe Louis, [1993], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1994, 425 p. (ISBN 978-2-7427-0238-1)
  • L'année du silence, [« The Year Of Silence », 1987], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1997, 217 p. (ISBN 978-2-7427-1539-8)
  • Dix Indiens, [« Ten Indians », 1997], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1999, 267 p. (ISBN 978-27427-21689)
  • Le soulèvement des âmes, [« All Souls' Rising », 1995], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1999, 597 p. (ISBN 978-2742708765)
  • Le maître des carrefours, [« Master of the Crossroads », 2000], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2004, 1125 p. (ISBN 978-2-7427-4639-2)[7]
  • La pierre du bâtisseur, [« The Stone That the Builder Refused », 2004], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2007, 1040 p. (ISBN 978-2742768493)
  • Toussaint Louverture, [« Toussaint Louverture: A Biography », 2007], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2007, 384 p. (ISBN 978-2742771561)
  • La Ballade de Jesse, [« Anything Goes », 2002], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2009, 354 p. (ISBN 978-2742781980)[8]
  • La Couleur de la nuit, [« The Color of Night », 2011], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2011, 237 p. (ISBN 978-2330000448)[9]

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Son roman Doctor Sleep (non traduit) a été adapté au cinéma (titre français : Hypnotic).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.princeton.edu/paw/web_exclusives/features/features_25.html
  2. http://www.harpers.org/subjects/MadisonSmarttBell
  3. http://www.nybooks.com/authors/13793
  4. http://www.nytimes.com/2010/01/17/weekinreview/17bell.html
  5. http://query.nytimes.com/search/alternate/query?query=madison+smartt+bell&st=fromcse
  6. Michel Le Bris, « Monde en crise, besoin de fiction », sur http://www.etonnants-voyageurs.com,‎ (consulté le 2 août 11)
  7. Magazine Lire, « Toussaint Louverture, le libérateur d'Haïti », sur http://www.lexpress.fr,‎ (consulté le 2 août 2011)
  8. Christophe Mercier, « La guitare fait grandir les garçons », sur http://www.lefigaro.fr,‎ (consulté le 2 août 2011)
  9. Thomas Stélandre, « Maudits des dieux », in Le magazine littéraire, n°514, p. 36, Décembre 2011