Mad-Jarova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mad-Jarova
Madriana MAD JAROVA big.jpg
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
SofiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Diplômée de l’Académie des Beaux Arts. Académicien de l’Accademia Internazionale Greci Marino et Accademia del Verlano.
Mouvement
Distinctions
Prix de la Critique 1971. Médaille d’Or Académie de Lutèce 1973. Prix Girga 1974. Premier Grand Prix d’Europe 1975. « Diplôma di Benemerenza » au Forum International de Rome. Médaille d’Or du Mérite et Dévouement français. Coupe de l’Académie de Lutèce. Docteur Honoris Causa de l’Académie culturelle de France. Rosette d’honneur de l’Encouragement public. Médaille de bronze Arts Sciences et Lettres. Membre de l’Académie Européenne des Arts. Palette d’Or des Beaux Arts de la Fédération Internationale du Commerce, de l’Industrie et de l’Economie. Grand Prix Humanitaire de France, Prix Renaissance des arts 2004.

Mad-Jarova est une artiste peintre, sculpteur, écrivain, philosophe, architecte et décoratrice française d'origine bulgare. Elle a consacré sa vie à l’art, à la science et à la philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et famille[modifier | modifier le code]

Mad-Jarova reçoit la vocation d’artiste, dès l’âge de quatre ans, pour consacrer sa vie à la peinture et à la sculpture. Elle est née le 16 février 1937 à Sofia, en Bulgarie, dans un milieu d’intellectuels. Son père Dontcho Madjarov était l'un des éditeurs les plus importants dans le pays.

Petite fille, elle subit la guerre et la misère du régime communiste. Son père étant considéré comme ancien bourgeois, sans travail, la famille est dans la misère. Dès l’âge de 13 ans, Mad-Jarova travaille, parallèlement à ses études qu’elle réussit brillamment. À l’école des Beaux Arts, elle est exclue du Komsomol, à cause de ses origines, de sa forte personnalité et de ses idées originales qui ne correspondent pas au standard de la jeunesse communiste. Malgré cela, elle gagne le concours pour entrer à l’Académie des Beaux Arts en 1957 qu’elle termine avec succès. Par la suite, elle travaille comme professeur pendant deux ans et c'est avec beaucoup de difficultés qu'elle réussit en 1966 à quitter la Bulgarie et traverser le rideau de fer, toute seule, sans argent et sans connaître personne pour lui venir en aide. En passant par Vienne en Autriche, la destination est Paris.

Première exposition en 1970[modifier | modifier le code]

Après beaucoup de péripéties, elle expose au Salon des artistes français et au Salon des Indépendants. Sa première exposition personnelle à Paris en 1970 à la galerie Henquez a un grand succès.

Cette exposition est suivie par une activité constante à travers des expositions à Paris et en province, dans plusieurs galeries et châteaux, ainsi qu'à l'étranger :' The Breakers Palm Beach' en Floride (USA), 'Palffy Palais' à Vienne (Autriche), 'Enfac' à Turin (Italie), 'Galerie Forum International' à Rome (Italie), 'Kunsthuis Van Het Oosten' à Enschede (Hollande), 'French Gallery' à Boston (USA), 'Galerie Paris-Moscou à Sofia (Bulgarie).

Invitée pour la France au Festival ''route de la soie'' en Chine et invitée spéciale ''Réalité secrète'' au Japon.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Elle reçoit de nombreux prix.

Mad-Jarova est membre du Cercle des artistes Européens.

Académicien à Mondial Art Académie - MAD JAROVA (France).

Création de l'institut Mad-Jarova pour les Arts la Science et la Philosophie en 2010[1][modifier | modifier le code]

Cette association, à but non lucratif, a pour but de promouvoir son œuvre dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de la science et de la philosophie.

Manifeste du Supraréalisme 2017[2][modifier | modifier le code]

En 2017, Mad-Jarova dépose le Manifeste du Supraréalisme à la SCAM et devient la Fondatrice d’un nouveau courant de pensée qui concerne les arts visuels, la musique, la littérature, le cinéma, la science et la philosophie. Selon ce Manifeste, le supraréalisme est : réalisme, sens et espace intérieur conscient. Par rapport au surréalisme qui exprime la sur-réalité inconsciente, le supraréalisme est la supra-réalité consciente. La rencontre du réel et de l'invisible est la première particularité du supraréalisme[3],[4]

Décorations[modifier | modifier le code]

Diplômée de l’Académie des Beaux Arts. Académicien de l’Accademia Internazionale Greci Marino Accademia del Verbano. Sociétaire et participante dans les principaux Salons parisiens et provinciaux au début de carrière.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Galerie Henquez Saint Joigny (Paris)[5].
  • 1971 : Galerie Saint Placide (Paris) ; Prix de la Critique 1971[6].
  • 1972 : Galerie Marcel Bernheim (Paris)[7].
  • 1973 : The Breakers Palm Beach (Florida - USA) ; Atelier Honfleur (Honfleur) ; Médaille d’Or Académie de Lutèce 1973.
  • 1974 : Galerie Weil (Paris) ; Galerie Rauscher (Strasbourg) ; Prix Girga 1974[8].
  • 1975 : Cercle International de droit (Paris) ; Galerie Saint-Martin (Brest) ; Galerie Rauscher (Strasbourg) ; Premier Grand Prix d’Europe 1975. Diplôma di Benemerenza, Forum International de Rome[9].
  • 1976 : Cercle International de Droit (Paris) ; Galerie Saint-Martin (Brest) ; Médaille d’Or du Mérite et Dévouement français[10].
  • 1977 : Cercle International de Droit (Paris) ; Galerie Saint-Martin (Brest) ; Pallfy Palais à Vienne (Autriche) ; Coupe de l’Académie de Lutèce[11].
  • 1978 : Galerie du Cercle (Paris) ; Galerie Saint-Martin (Brest) ; Docteur Honoris Causa de l’Académie Culturelle de France[12].
  • 1979 : Club International de Droit (Paris) ; Galerie de Savigny (Savigny) ; Galerie Candelot (Angers) ; Galerie Saint Martin (Brest) ; Galerie du Beffroi (Tours) ; Rosette d’honneur de l’Encouragement Public[13].
  • 1980 : Galerie Arc-en-ciel (Paris) ; Galerie Rivages (Douai) ; Galerie Chéné-Rome (Angers ) ; Salons Ricard (Paris) ; Enfac à Turin (Italie), Galerie Forum International à Rome (Italie) ; Médaille d’Argent Arts Sciences et Lettres[14].
  • 1981 : Galerie Syrinx (Paris) ; Salons Ricard (Paris) ; Galerie Rivages (Douai) ; Château d’Artigny (Montbazon) ; Membre de l’Académie Européenne des Arts[15].
  • 1982 : Galerie Rivages (Douai) ; Salons Ricard (Paris) ; Galerie de l’Archevêché (Rouen), Palette d’Or des Beaux Arts de la Fédération Internationale du Commerce, de l’Industrie et de l’Économie.
  • 1983 : Musée Guimet (Paris) ; Galerie de Sèvres (Paris) ; Galerie Evasion par l’Art (Brétigny) ; Galerie de Sevres (Paris)[16].
  • 1984 : Galerie du Musée (Paris) ; Château de Martigné-Briand, Salons Mercurin (Dreux) ; Galerie du Beffroy (Tours) ; Grand Prix Humanitaire de France[17].
  • 1985 : Galerie de Sevres (Paris), Galerie Evasion (Bretigny) ; Galerie Rivages (Douai) ; Orangerie du Parc Villeroy (Mennecy).
  • 1986 : Galerie de Horn, Kunsthuis Van Het Oosten à Enschede (Hollande) ; Galerie de l’Octroi (Brest) ; Galerie A.R.T. (Metz)[18].
  • 1987 : Galerie Herouet (Paris) ; Palais des Congrès (Strasbourg) ; Château des Rohan (Saverne) ; La Cadrerie (Metz) ; Château de Montigny (Perreux-Charny)[19].
  • 1988 : Château Siran (Labarde-Margaux) ; Centre Culturel (Dourdan) ; Maison de la Culture (Marly) ; Galerie Akhenaton (Troyes) ; Galerie Janus (Brest) ; Château de Fontaine-Henri (Thaon)[20].
  • 1989 : Château d’Amboise (Amboise) ; Caves Sainte-Croix (Metz)[21].
  • 1990 : Espace Delpha (Paris).
  • 1991 : Galerie Alma-George V (Paris) ; Caves Sainte-Croix (Metz)[22].
  • 1992 : Galerie du Comptoir Rouennais (Rouen) ; Galerie du Vert Galant (Paris).
  • 1993 : Galerie de Roubaix (Roubaix)[23].
  • 1994 : Caves Sainte-Croix (Metz) ; Galerie du Vert Galant (Paris)[24].
  • 1995 : Galerie du Comptoir Rouennais (Rouen)[25].
  • 1996 : French Gallery à Boston (USA)[26].
  • 1997 : Musée du Gemail à Lourdes.
  • 1998 : Maison de la Culture (Dourdan) ; Musée Municipal (Bourbonne-les-Bains)[27].
  • 1999 : Galerie Thermale (Contrexéville)[28].
  • 2000 : Galerie Remps’Arts (Langres). Galerie Rouennaise (Rouen)[29].
  • 2001 : Galerie du Vert Galant (Paris) ; Parution du livre « Voyage au-delà de l’Infini » « Mad-Jarova et son univers » Éditions Opéra[30].
  • 2003 : Galerie d’Art (Rouen)[31].
  • 2004 : Prix Renaissance des arts 2004[32].
  • 2005 : Création du film sur DVD « Voyage au-delà de l’infini » ; Exposition au Carré à la Farine (Versailles). Espace Culturel Bulgare (Paris)[33].
  • 2007 : Exposition au Carré à la Farine (Versailles)[34].
  • 2008 : Exposition au Carré à la Farine (Versailles)[35].
  • 2009 : Château Pompadour (Pompadour).
  • 2010 : Exposition au Carré à la Farine (Versailles)[36].
  • 2011 : Galerie Marc Laurenti, Salon International d’Art Contemporain (Monaco) ; Musée de Montparnasse (Paris)[37].
  • 2012 : Exposition au Carré à la Farine (Versailles), Exposition « Espace Faubourg » Rue de Faubourg Saint Honoré – Paris[38].
  • 2013 : Exposition à Sofia (Bulgarie) à la galerie Paris-Moscou[39].
  • 2014 : Art Actuel - Paris 8e[40], du 17 décembre 2013 au 15 février 2014, Maison de l'UNESCO, 7 place de Fontenoy Paris 7e, du 7 au 21 mars 2014[41]. Invitée pour représenter la France au Festival ''La Route de la Soie" (Chine)[42]
  • 2016 : Invitée de Prestige au Festival "Chimeria" à Sedan[43]
  • 2017 : Invitée Spéciale "Réalité Secrète" à l'exposition "Espace Peugeot" 62, avenue de la Grande Armée à Paris. Conférence sur le supraréalisme.
  • 2018 : Grade Signature "Espace Wallonie" à Bruxelles (4 mai / 28 juin). Conférence sur le supraréalisme.

Collections particulières[modifier | modifier le code]

M. Schmidt, Me Lévy Hermanos, Me Floriot, M. Marcel Dassault, S. A. R. Salim Al Sabah (Koweït), M. Pollard, (Suisse), M Williams (New York), Mme Roy, M Roger Minne, M. le Préfet Gromand, M. Petrowsky (Vienne), M. Jean Rose (Palais de la Découverte), M. Pesquera (Espagne), M. Ellison (USA), M. Katzenberg Jeffrey (USA), etc.

Quelques références de ventes et côte de Mad-Jarova[modifier | modifier le code]

Son indice de cotation i-CAC

Quelques résultats d'adjudication pour ses oeuvres, répertoriés chez artprice

Résultats d'enchères sur artnet

L'actualité de ses ventes aux enchères sur le catalogue de la Gazette Drouot

Publications[44][modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Mad-Jarova réalise un film de fiction documentaire « Voyage au-delà de l’infini » en 2005, avec des effets spéciaux et des images en 3D. Plusieurs centaines de reproductions de ses œuvres prennent vie dans une ambiance fantastique. En 2012, création du DVD « Face à l’éternité » avec morphing en 2012.

Mad-Jarova sur le net[modifier | modifier le code]

Sites internet créés par Mad-Jarova[modifier | modifier le code]

mad-jarova.fr

mad-jarova.net

suprarealisme.com

On en parle sur le net : références et photos concernant l’œuvre de Mad-Jarova[modifier | modifier le code]

Le Portai des Antiquaires consacre une page avec photos des œuvres de Mad-Jarova

Galerie Mad-Jarova chez ArtsCad

Extrait d’un article consacré à Mad-Jarova dans la revue « Rêve de Femmes »

Des œuvres plus anciennes sont référencées dans le site WWPAS

Petit article avec plusieurs belles reproductions de ses tableaux

Belle présentation avec des photos de qualité dans la Galeria artelibre

Interview réalisée par star-media

Présentation et livre d'or sur le site professionnel Artmajeur consacré aux artistes

Galerie sur artquid

Mad-Jarova sur artisteo, le réseau social de l'art

Portfolio Mad-Jarova sur USEUM

Plusieurs reproductions grand format de ses oeuvres sur Artodyssey

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. déclaration de CREATION de l'association n° W911000881 en date du 03 septembre 2010, sous-préfecture d'Étampes, parution au Journal Officiel associations no 0039 du 25/09/2010, annonce no 01503
  2. Manifeste déposé le 7 juin 2017 chez Clicdépôt, géré par l'association Scam Vélasquez à Paris : numéro d'enregistrement 2017-06-0002-00, auteur 260441 MAD-JAROVA ANTOINETTE
  3. « Supraréalisme conscient de Mad-Jarova, art contemporain et surréalisme »
  4. « suprarealisme : espace intèrieur conscient »
  5. Les Lettres françaises, 5 janvier 1971 ; La Revue moderne, 1er juillet 1970
  6. Le Nouveau Journal, 12 juin 1971
  7. revue littéraire Carrefour, 29 mars 1972 ; L’Opinion, 23 mars 1972
  8. L’Amateur d’art, 26 septembre 1974; Les Nouvelles littéraires, 13 octobre 1974; Nouveaux jours, 15 octobre 1974; Le Peintre, 15 octobre 1974; Alsace, 5 octobre 1974.
  9. Ouest France, 15 juin 1975; Le Télégramme, 17 juin 1975; Les Dernières nouvelles d’Alsace,10 juillet 1975.
  10. Le Peintre, 15 mars 1976.
  11. L’amateur d’art, 10 mars 1977; Panorama du médecin, 8 mars 1977; Le Télégramme, 17 mai 1977; Ouest France, 10 mai 1977; Quo Vadis (Autriche), 08 octobre 1977.
  12. Le Peintre, 15 juin 1978.
  13. Le Parisien, 25 avril 1979; Le Parisien, 2 avril 1979. 
  14. L’Amateur d’art, 15 janvier 1980; Panorama du médecin, 17 janvier 1980; Le Nouveau journal, 19 janvier 1980; Ouest FranceLe Courrier de l’ouest, 27 mars 1980. Mid Times - The international newsmagazine vol. 3 - N. 39 - Nov. 1980. (Forum Interart "Una Galleria")
  15. L’Espoir, 10 avril 1981; La Voix du nord, 13 juin 1981.
  16. Le Parisien, 4 août 1983.
  17. Connaissance des arts, 10 mai 1984; Prévisions, du 26 mai 1984 au 30 mai 1984; L'Echo Républicain, 29 août 1984.
  18. Le Républicain Lorraine, 5 décembre 1986.
  19. ABC Décor, février 1987; Liberté, 7 août 1987; Yanne Magazine, 30 mai 1987. 
  20. Le Parisien, 21 janvier 1988; Le Républicain, 25 novembre 1988; Libération, 29 juin 1988.
  21. Le Républicain, 14 septembre 1989 au 21 janvier 1989; L’Est éclair, 15 février 1989; La Nouvelle république, 3 août 1989 "Mad-Jarova, reine d'Amboise" Olivier Pouvreau; Les Demeures historiques, août 1989 au 04 octobre 1989.
  22. Le Parisien, 28 septembre 1991; Art et Valeurs, mai 1991.
  23. La Voix du nord, 20 mars 1993.
  24. Le Républicain Lorrain, 29 septembre 1994 et 30 septembre 1994.
  25. Normandie, 25 février 1995.
  26. Life style, 18 octobre 1996; The Boston Phoenix, 24 octobre 1996, Post-Gazette 18th of October 1996 "The Socially Set" by Hilda M.Morrill, "Mercer Public Relations" 18 Nov. "Arts&Entertainment - The TAB recommends
  27. L’Est républicain , 5 août 1998, 22 août 1998.
  28. L’Est Républicain, 10 octobre 1999.
  29. Journal de la Haute Marne, 6 mai 2000; La Croix de la Haute Marne.
  30. Femmes Artistes International, numéro spécial 46; 3e Millénaire, no 63 et 66.
  31. Paris Normandie, 9 mai 2003.
  32. Renaissance des hommes et des idées, juin 2004; Langres Journal de la Haute Marne, 13 juillet 2004.
  33. Les Nouvelles de Versailles, octobre 2005.
  34. Les Nouvelles de Versailles, 14 mars 2007.
  35. Les Nouvelles de Versailles, 3 septembre 2008.
  36. Le Républicain, 29 avril 2010; Le Messager, octobre 2010.
  37. Catalogue officiel de l’exposition Artmonaco’11, page 27
  38. Mentionné sur le site internet www.galerie-ces-arts.com de la galerie Ces Arts, .
  39. En Bulgarie : Sunny city, special communication 02 avril 2013 GSM : 084 766 066. 
  40. Mentionné sur le site internet www.art-actuel.com  (dans Evènements puis Actualités)
  41. Mad-Jarova représente la Bulgarie pour la Journée internationale de la femme.[1]
  42. Invitée pour la France au Festival de la Route de la soie du 12 au 27 septembe 2014
  43. Festival "Chimeria" 2016 du 22 octobre au 6 novembre, voir dossier de presse
  44. « référencement à la Bibliothèque Nationale de France »