Maad a Sinig Mahecor Diouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Articles connexes : Royaume du Sine et Famille Diouf.
Maad a Sinig Mahecor Diouf
Illustration.
Le totem de cette famille (famille Diouf) est l'antilope, symbole de la
grâce, royauté, sagesse, travail dur et protecteur dans la mythologie Sérère.
Titre
Roi du Sine
[1]
(45 ans, 6 mois et 6 jours)
Couronnement
Couronné au Diakhao, (Royaume du Sine), Drapeau du Sénégal Sénégal
Prédécesseur Maad a Sinig Coumba Ndoffène Fandepp Diouf
Biographie
Titre complet Maad a Sinig
Mad a Sinig
Maad Sine
Bour Sine
Hymne royal "Fañ na NGORO Roga deb no kholoum O Fañ-in Fan-Fan ta tathiatia"
Dynastie La dynastie des Guelwar maternelle

et

La dynastie Diouf paternelle

Il appartient à la Maison royale de Semou Ndiké Diouf
Nom de naissance Mahecor Diouf
Lieu de naissance Royaume du Sine, Drapeau du Sénégal Sénégal
Date de décès
Héritier Il fut le dernier roi
Résidence Diakhao

Maad a Sinig Mahecor Diouf (également orthographié : Bur Sine Mahecor Diouf, Bour Sine Mahecor Diouf, Mahékor Diouf, Maye Koor Juuf en langue sérère ou Mahecor Joof en Gambie) fut le dernier roi du Sine (qui fait maintenant partie du Sénégal indépendant). Il a régné de 1924 jusqu'à sa mort en 1969 (, est décédé à Diakhao[2]). Après sa mort, le Royaume du Sine a été incorporé dans Sénégal indépendant en 1969[3].

Maison royale[modifier | modifier le code]

Maad Mahecor Diouf appartient à la dynastie Diouf paternelle de Sine et du Saloum, de la Maison royale de Semou Ndiké Diouf (la maison royale troisième et dernier de la famille Diouf du Sine-Saloum, fondée au XVIIIe siècle par Maad Semou Ndiké Diouf). Sur sa lignée maternelle, il a fait partie de la dynastie des Guelwar[4].

Héritage[modifier | modifier le code]

En 1969, Maad Mahecor Diouf bien que retraité, il a été le seul dirigeant au Sénégal qui possédait un pouvoir réel. Les Royaumes Sérère du Sine et du Saloum ont été les royaumes précoloniaux que pour survivre jusqu'à 1969 (six ans après que le Sénégal gagné indépendant de la France). Le Maad a Sinig (roi du Sine) a été très engagé dans la préservation de la culture et la tradition Sérère. Pendant son règne, le Royaume du Sine était économiquement prospère. Endettement et la migration était rare dans le Sine qu'elle ne l'était ailleurs. Il a joué le rôle traditionnel de Maad a Sinig, qui préside les affaires religieuses de ses sujets et est devenu le point focal du Sine-Sine (habitants de Sine)[5].

Dans une de ses dernières État adresse à ses sujets concernant l'histoire orale du Sine, il a dit:

« Moi, Mahecor Diouf, je suis le porteur de traditions du Sine et l'héritier de Maïssa Waly Dione  »[6] (Maad a Sinig Maysa Wali Jaxateh Manneh - le premier Guelwar à régner dans le Sine - 1350[7])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Soleil
  2. (fr) Faye, Louis Diène, Mort et Naissance le monde Sereer, Les Nouvelles Éditions Africaines, 1983. (ISBN 2-7236-0868-9). p. 59
  3. (en) Villalón, Leonardo Alfonso, Islamic society and state power in Senegal: disciples and citizens in Fatick. Cambridge University Press, 1995. (ISBN 0521460077). p. 53
  4. Diouf, Niokhobaye. p. 722-732
  5. Klein, p. 203-204
  6. Klein, p. 235
  7. Sarr. p. 21

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Diouf, Niokhobaye. "Chronique du royaume du Sine." Suivie de notes sur les traditions orales et les sources écrites concernant le royaume du Sine par Charles Becker et Victor Martin. (1972). Bulletin de l'Ifan, Tome 34, Série B, no 4, (1972)
  • (fr) Sarr, Alioune: " Histoire du Sine-Saloum (Sénégal). Introduction, bibliographie et notes par Charles Becker. Version légèrement remaniée par rapport à celle qui est parue en 1986-87"
  • (en) Villalón, Leonardo Alfonso. Islamic society and state power in Senegal: disciples and citizens in Fatick. Cambridge University Press, 1995. (ISBN 0521460077)
  • (en) Klein, Martin A. "Islam and Imperialism in Senegal Sine-Saloum, 1847-1914." Edinburgh University Press (1968)
  • (fr) Faye, Louis Diène, Mort et Naissance le monde Sereer, Les Nouvelles Éditions Africaines, 1983. (ISBN 2-7236-0868-9)