Ma famille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une série télévisée image illustrant la Côte d'Ivoire
Cet article est une ébauche concernant une série télévisée et la Côte d'Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ma famille
Titre original Ma famille
Genre Comédie dramatique, sentimentale, romance
Création Akissi Delta
Production LAD Production
Pays d'origine Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Chaîne d'origine La Première
Nb. de saisons 5
Nb. d'épisodes 300
Durée Environ 1 h/ 1 h +
Diff. originale 2002-2007 / 2017 sur Nollywood TV

Ma famille est une série télévisée ivoirienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 2002[1] par Akissi Delta, la série fut produite par Lad Production, et est diffusée sur La Première, Africable, la télévision Gabonaise, RTGA,.

Akissi Delta a reçu le prix de la meilleure scénariste en 2008 par le Bureau ivoirien du droit d'auteur (BURIDA)[2].

Presque tous les acteurs de la série étaient déjà célèbres avant de tourner la série[réf. nécessaire]. Cette série était diffusée tous les dimanches à 19 heures 30 minutes sur la Première . Elle a permis aux ivoiriens de se divertir au plus fort de la crise[interprétation personnelle], d'ailleurs le premier épisode s'intitulait Couvre feu et concubines[réf. nécessaire].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Michel Bohiri, homme à femmes et époux de Delta Akissi et son ami de toutes les situations, et Gohou Michel qui a aussi pour femme Clémentine Papouet sont deux redoutables dragueurs qui n'hésitent pas à envoyer leurs conquêtes dans leurs familles.

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

La plupart des épisodes citées ci-dessous comprennent plusieurs parties

  • Couvre feu et Concubines
  • Le droit des enfants
  • La pension
  • Sida
  • Le Marabout de ces dames
  • La Femme de mon époux
  • L'Intrus
  • Journée continue
  • Bulletin de salaire
  • Linges sales
  • Séparation de corps
  • Le Divorce
  • Bohiri exige le partage des biens
  • Delta refuse le divorce
  • La Réconciliation
  • La Réconciliation 2e partie
  • Sous-marin
  • Seconde Épouse (La Rivale)
  • Seconde Épouse (Cohabitation)
  • Seconde Épouse (La Rivale)
  • Testament
  • Mes ex
  • Les Griffes de ma belle-mère
  • Les Mic-macs du mariage
  • Les Préparatifs du mariage
  • Enfin le mariage !
  • Les Visiteurs
  • Attiéké
  • Fanatique
  • Le Deuil
  • La Vengeance de Delta
  • Mon enfant
  • La Révolte
  • De quoi souffre Bohiri
  • Insuffisance rénale
  • Carnet intime
  • Le Chat du voisin
  • Les Emmerdeuses
  • Infidélité
  • Trahison
  • Quitte-moi
  • Affectation
  • Le Prétendant
  • Mensonges et Commérages
  • Confessions
  • Ménages
  • Les Départs
  • La Guerre
  • La Politesse

En Afrique centrale et francophone, cette série rencontre un succès[3]. Les acteurs principaux, Michel Bohiri, Amélie Wabehi, Michel Gohou et Nastou Traoré sont des membres de la troupe des Gaous d'Abidjan[réf. nécessaire]. Seule Akissi Delta n'appartient pas à la troupe.

Le groupe devrait se déplacer au Congo-Kinshasa où il a signé un contrat avec la chaîne RTGA de Pius Muabilu pour une exclusivité de production entre le Congo-Kinshasa, le Congo-Brazzaville et le Cameroun[réf. nécessaire].

Au Congo-Kinshasa, Ma famille est en tête des audiences, loin devant les films nigérians[3].

En septembre 2016, Akissi Delta annonce le retour de la seérie pour une nouvelle saison rebaptisée Ma grande famille à travers 300 épisodes de 26 minutes[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]