Méridienne de Manchecourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Méridienne de Manchecourt
Image dans Infobox.
Vue générale de l'édifice
Présentation
Destination initiale
Monument commémoratif
Destination actuelle
Monument commémoratif
Construction
1748
Propriétaire
État
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Emplacement
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Loiret
voir sur la carte du Loiret
Red pog.svg

La méridienne (ou obélisque astronomique) est un monument commémoratif érigé à Manchecourt, en France.

Généralités[modifier | modifier le code]

Détail du médaillon.

La méridienne est érigée sur le bas-côté de la route départementale 2152, au nord du bourg de Manchecourt, dans le département du Loiret (région Centre Val de Loire). Elle est située sur le tracé du méridien de Paris.

Il s'agit d'un obélisque en pierre, posé sur un socle parallélépipédique et surmonté d'une petite sphère, elle-même terminée par un fer de pique. L'édifice mesure 7 m de haut[1]. Les faces du monument sont orientées selon les quatre points cardinaux. Sur la face sud, un médaillon porte l'inscription « Méridienne de l'observatoire de Paris établie par Cassini en 1748 ».

La méridienne d'Orveau-Bellesauve, de construction et d'histoire similaire, est distante de celle de Manchecourt de 4,65 km, au nord[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le méridien de Paris est mesuré dans la première moitié du XVIIIe siècle ; dans les années 1740, les astronomes français César-François Cassini et Nicolas Louis de Lacaille améliorent la précision de la mesure, conduisant entre autres à la réalisation de la carte de Cassini, une carte générale du Royaume de France. Cassini décide du balisage du méridien par une centaine d'obélisques commémoratif ; celui de Manchecourt est érigé en 1748.

Pendant la Révolution française, l'obélisque est perçu comme idéologiquement lié à l'Ancien Régime. La fleur de lys qui le surmonte est remplacée par un fer de pique. Puis, en 1794, il est abattu, ses pierres servant à rempierrer la route. Les sociétés d'astronomie ayant protesté contre cette interdiction, les habitants de Manchecourt sont contraints de le reconstruire en 1795, à leurs frais[1].

L'obélisque est classé monument historique le 16 septembre 1916[2]. Se situant au milieu de la chaussée, il est déplacé sur la bas-côté en 1931[1].

À l'époque contemporaine, il s'agit de l'un des trois obélisques survivants du projet de Cassini, avec la mire du Nord à Paris et la méridienne d'Orveau-Bellesauve, toute proche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Obélisque astronomique », Commission française pour la protection du patrimoine historique et rural
  2. « Obélisque astronomique, dit aussi Méridienne », notice no PA00098813, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :