Géographie du Loiret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le département du Loiret fait partie avec le Loir-et-Cher et l'Eure-et-Loir de l'ancienne province historique de l'Orléanais. Il est aujourd'hui un des départements de la région Centre. Il est limitrophe des départements de l'Essonne, de Seine-et-Marne, de l'Yonne, de la Nièvre, du Cher, de Loir-et-Cher et d'Eure-et-Loir.

Situation[modifier | modifier le code]

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le Loiret est un département plat d'une altitude voisine de 100 m, situé dans la moitié sud du Bassin parisien. L'altitude maximale est de 273 m et la minimale de 66 m.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Eaux superficielles[modifier | modifier le code]

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Carte du réseau hydrographique du Loiret avec représentation des principaux cours d'eau, des sols urbanisés et de la ligne de partage des bassins versants.

Le Loiret est partagé entre les bassins hydrographiques de la Loire (bassin Loire-Bretagne) et de la Seine (bassin Seine-Normandie). Leurs limites suivent les points hauts des régions naturelles de la Puisaye et de la forêt d'Orléans, à faible distance de la Loire elle-même.

La Loire traverse le Loiret du sud-est vers l'ouest en décrivant une grande courbe et se situe dans le sous-bassin de la Loire moyenne, du bec d'Allier[Note 1] au bec de Vienne[Note 2] à Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire). Elle atteint le point le plus septentrional de son cours à Saint-Jean-de-Braye, dans l'agglomération orléanaise. Les affluents directs de la Loire sont nombreux mais très courts. On trouve en rive droite la Cheuille, l’Ousson, la Trézée, la Bonnée, le Cens, les Mauves et le Lien, et en rive gauche l’Avenelle, l’Ethelin, l’Ocre, la Notreure, l’Aquiaulne, la Sange, le Bec d’Able, le Loiret et l’Ardoux. Le sous-bassin du Beuvron est représenté dans le Loiret par le Cosson et la source du Beuvron, qui ne rejoint la Loire que dans le département de Loir-et-Cher[1].

Le bassin de la Seine recouvre la région naturelle du Gâtinais et le pourtour nord-est de la forêt d’Orléans, le nord de la Puisaye et l’extrémité est de la Beauce soit près de la moitié du département. On distingue deux sous-bassins, ceux du Loing et de l’Essonne tous deux affluents rive gauche de la Seine[1].

Le Loing prend sa source dans le département de l'Yonne, en Puisaye, au sud de Saint-Sauveur-en-Puisaye, et traverse le département du Loiret avant de confluer avec la Seine en Seine-et-Marne. Ses affluents sont le Milleron, l’Aveyron, l’Ouanne, la Cléry et le Betz en rive droite, le Vernisson, le Puiseaux, le Solin, la Bezonde et le Fusin en rive gauche.

L’Essonne naît de la réunion, à la limite de la Beauce et du Gâtinais, de deux cours d’eau venus de la forêt d’Orléans, l’ Œuf, venant de la Beauce, et la Rimarde, venant de la forêt d'Orléans. Elle coule du sud au nord et rejoint la Seine dans le département de l’Essonne.

Canaux[modifier | modifier le code]

Le canal d'Orléans, le canal latéral à la Loire et le canal de Briare.

Plans d'eau[modifier | modifier le code]

Eaux profondes[modifier | modifier le code]

Régions naturelles[modifier | modifier le code]

Les régions naturelles du Loiret
  • le Val de Loire est la dizaine de kilomètres d'alluvions située de part et d'autre de la Loire
  • la Beauce située au nord-ouest du fleuve, est un plateau calcaire
  • le Gâtinais située à l'est du département, autour de Montargis, est plus vallonné et plutôt calcaire dans sa partie ouest et argileux vers l'est
  • le Giennois, au sud-est du département
  • la Puisaye se situe entre le Berry et le Gâtinais.
  • la forêt d'Orléans
  • la Sologne, constituant l'essentiel du sud du département, est une vaste forêt marécageuse, longtemps stérile et délaissée
  • le Berry à l'extrême sud-est

On note aussi habituellement l'Orléanais comme région regroupant le Val de Loire autour d'Orléans, ainsi que la forêt d'Orléans.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : transports dans le Loiret.
Carte détaillée du département de la Loiret avec ses réseaux routier et hydrologique principaux

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le réseau routier se compose de 268 km d'autoroutes (A6, A10, A19, A71, A77), de 3 631 km de routes départementales (ou nationales transférées : N 20, N 60, N 152, N 157, N 7) et de 7 196 km de voies communales[2].

Réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le réseau ferroviaire est composé de 513 km d'infrastructures.

Aires et unité urbaines[modifier | modifier le code]

Le Loiret est composé de cinq aires urbaines centrées autour des villes suivantes :

Le département comprend également 29 unités urbaines.

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : climat du Loiret.

Le climat du Loiret est tempéré de type océanique dégradé se caractérisant par des hivers doux et pluvieux, et des étés frais et relativement humides.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le bec d'Allier est la confluence entre la Loire et l'Allier, sur la commune de Marzy, dans le département français de la Nièvre.
  2. Le bec de Bienne est la confluence entre la Loire et la Vienne, sur le territoire de la commune de Candes-Saint-Martin, dans le département français d'Indre-et-Loire.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]