Lucien Campeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Lucien Campeau (cardiologue)
Lucien Campeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Nationalité
Activité

Lucien Campeau (Waterville, Maine (États-Unis) 15 juillet 1914 - Saint-Jérôme, Québec (Canada), 29 mars 2003) est un historien canadien, professeur d'histoire et jésuite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Waterville, Maine, États-Unis, en 1914, sa famille d'origine québécoise francophone revint s'établir au Québec à Courcelles, en Beauce, alors qu'il était âgé de six ans. Il compléta des études classiques au Séminaire de Saint-Victor de Beauce et entra chez les Jésuites en 1936. Ordonné prêtre en 1948, il se spécialisa en histoire ecclésiastique à l'Université Grégorienne à Rome.

Il enseigna au scolasticat de l'Immaculée-Conception (51-68) et à l'Université de Montréal (68-80). Il se signala par la qualité de ses recherches en histoire de la Nouvelle-France, de Montréal et aussi en histoire religieuse canadienne. Il a produit plusieurs ouvrages historiques dont les Monumenta Novae Franciae et un grand nombre d'articles dont pour la Revue d'histoire de l'Amérique française et la Société des Dix où il occupa le siège no 2, à compter de 1973.

Il fut reçu membre de l'Ordre du Canada en 2003.

Il est reconnu pour ses travaux sur l'histoire de la Nouvelle-France et l'histoire religieuse au Canada.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Catastrophe démographique sur les Grands Lacs ; Les premiers habitants du Québec, Montréal : Éd. Bellarmin, 1986.

La mission des Jésuites chez les Hurons, Montréal, Éditions Bellarmin, 1987.

The Jesuit Mission Among the Hurons 1634-1650, trans. by LONC, William & TOPP, George (trans.), 2000.

Distinctions[modifier | modifier le code]