Louis Toussaint Doutrelaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Officier général francais 3 etoiles.svg Louis Toussaint Simon Doutrelaine
Naissance
Landrecies
Décès (à 60 ans)
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Général de division
Années de service 1837-
Commandement 5e Corps d'Armée

Louis Toussaint Simon Doutrelaine, né à Landrecies le 9 juillet 1820 et mort le 1er mai 1881, est un général français du corps du génie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de l'École polytechnique (1837-1839), et de l'école militaire du génie de Metz (1839-1841), il est sous-lieutenant du génie en 1841. Il entre au premier régiment de génie le , y est nommé Lieutenant le . Il intègre l'état-major de la place de Valenciennes le , y est nommé capitaine de 2e classe . Il est officier d'ordonnance au ministère de la Guerre , participe au siège de Rome en 1849, à la campagne de Paris en 1851. Il est nommé capitaine le , commandant le , lieutenant-colonel le . Il est fait officier d'ordonnance du major général de l'armée d'Italie avant de participer à la campagne d'Italie de 1859. De retour en France, il est nommé chef du génie de Paris rive gauche le , puis directeur des fortifications de Mézières le .

Chef d'état-major du génie au siège de Oaxaca pendant la guerre du Mexique, il est à l'origine avec Eugène Boban de l'envoi en France des plus belles collections d'art précolombien. Il est nommé colonel le , puis commandant des opérations du génie Mexique le . Membre de la commission scientifique du Mexique, il était son représentant officiel au Mexique. Il est aussi membre du haut comité de l'instruction publique, président de la comision cientifica literaria y artistica de Mexico. Il devient général de brigade en mars 1867 puis il est nommé directeur du génie au ministère de la guerre, membre du comité des fortifications. Il commande le génie du 7e corps sous le général Douay durant la guerre de 1870, avant de finir prisonnier à Sedan.

À partir de la fin 1870, le général Doutrelaine, prisonnier libéré, est un homme fatigué, en mauvaise santé, il le reste jusqu'à la fin de sa vie, essayant dès qu'il le peut, de rejoindre sa famille à Landrecies. Il est néanmoins convié par ordre à participer au négociation de Bruxelles sur la délimitation de la frontière début 1871. Il fait nommer son ami le scientifique Aimé Laussedat, alors officier de génie démissionnaire, à la commission de délimitation diplomatique. Durant l'été, il ne peut participer au travaux de terrain et se retire la commission de délimitation des frontières de l'Est, toute en restant informé des évolutions par Laussedat.

Il est nommé général de division le , puis président du comité des fortifications, il prend le commandement du 5e corps d'armée à Orléans le .

À sa mort, il a été inhumé au cimetière de Landrecies.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Légion d'honneur : chevalier, le 27 juillet 1849 ; officier, le 13 août 1859 ; grand officier, le 12 juillet 1880 ;
  • Médaille de la campagne d'Italie, du Mexique, 2e classe de l'ordre de Pie IX,
  • Ordre du Médjidié de Turquie,
  • Commandeur de l'ordre de Saint-Grégoire.
  • Commandeur de l'ordre de Dannebrog du Danemark

Sources externes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]