Louis Gérard (pilote)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gérard.
Louis Gérard
Louis Gérard, deuxième des 24 Heures du Mans 1939.jpg

Louis Gérard, deuxième des 24 Heures du Mans 1939.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
Nationalité
Activité
Louis Gérard vainqueur du RAC Tourist Trophy 1938, sur Delage.

Louis Gérard, né le à Arras et décédé le à Saint-Cyr-sur-Mer, fut l'un des meilleurs pilotes de course automobile français de son époque et prendra le départ de nombreuses épreuves pour voitures de Sport et de Grand Prix. Une carrière qu'il doit à la ténacité de son fils Jean-Yves qui, subjugué par une superbe Delage D8 exposée avenue de la Grande Armée, fit "des pieds et de mains" pour y attirer son père. ...

Lui qui aimait déjà les belles autos n'eut pas grand peine en accédant à la demande de fils. Entrepreneur et entreprenant ,ce grand blond avait ramené des États-Unis les premières machines à sous.

Quelle ne fut pas la surprise du vendeur Delage quand il dut encaisser le montant d'une Delage D8 payée en sacs de petite monnaie !

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le second d'une fratrie de sept enfants. Sa carrière en sport automobile s'étala entre 1937 et 1952.

Amateur de belles voitures, il fut un important distributeur de machine à sous à Paris durant les années 1930.

Ayant par hasard acheté une Delage en 1937 (payée en pièces de monnaie comme il se devait), il termina dans les cinq premiers des 24 Heures du Mans 1937 dès sa première sortie en course, à l'âge de 38 ans, son équipier d'alors lui ayant suggéré de faire courir le coupé qu'il venait d'acquérir grâce à son fils.avait ramené

Remarqué pour sa fougue, il couru pour l'Écurie Walter S. Watney en 1939, toujours sur Delage. 10 ans plus tard il retrouva celle-ci, toujours lors de l'épreuve mancelle.

En quatre participations aux 24 Heures du Mans, il termina à trois reprises dans les cinq premiers.

En Formule 1, il disputa deux épreuves après-guerre (hors championnat mondial), lors des Grand Prix de Paris 1950, et 1951 (8e sur Delahaye 3000 L6 privée, sa dernière apparition en course à 52 ans).

Il décéda à plus de cent ans, sur le littoral méditerranéen.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Une Delage TT (Tourist Trophy);
Une Delage D6 Grand Prix avant-guerre (1939).
Une Delage D6 Grand Prix après-guerre (1946).

Voitures de Sport:

  • RAC Tourist Trophy, en 1938 sur Delage D6-70 3L. I6 (épreuve alors pour catégorie SportsCars, à Donington Park; 2e français vainqueur de l'épreuve, après Jean Chassagne);
    • 2e du Grand Prix d'Anvers, en 1938 sur Delage D6-70 3L. I6 privée (5e de la première course en 1939, pour W. S. W.);
    • 2e des 24 Heures de Spa, en 1938 sur Delage D6-70 3L. I6 (avec Georges Monneret, vainqueurs de catégorie <4L.);
    • 2e des 24 Heures du Mans, en 1939, sur Delage D6 3L. (avec Georges Monneret, vainqueurs de classe <3L.);
    • 2e des Coupes du Salon, en 1948 sur Delage D6 3L;
    • 2e des Coupes de Vitesse, en 1950 sur Delage D6 3L.;
    • 2e des Coupes du Salon, en 1950 sur Delage D6 3L. (6e en 1949);
    • 2e des 12 Heures de Paris, en 1950 sur Delage D6 3L. (vainqueur de classe Sport 3L.);
    • 3e de la Coupe d'Automne, en 1937 sur Delage D6-70 3L. I6;
    • 4e des 24 Heures du Mans, en 1937 sur Delage D6-70 3L. I6 (avec Jacques de Valence de Minardiere, vainqueurs de classe <3L);
    • 4e des 24 Heures du Mans, en 1949 sur Delage D6 3L. (avec l'espagnol Francisco Godia-Fales, dit Chico, 2es de classe Sport 3.0);
    • 5e du Grand Prix de Rouen, en 1950 sur Delage D6 3L.;

Grand Prix:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]