Georges Grignard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Grignard

Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau : France Villeneuve-Saint-Georges, Val-de-Marne, France
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Drapeau : France Le Port-Marly, Yvelines, France
Nationalité Drapeau : France français
Carrière
Années d'activité 1951
Qualité Pilote automobile
Équipe Talbot-Lago privée

Statistiques
Nombre de courses 1
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Une Talbot-Lago T26 Grand Prix de 1949.

Georges Paul Auguste Grignard, né le à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et mort le , est un pilote français de course automobile, de 1925 à 1956.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débuta en compétition en 1925 alors qu'il était encore employé chez Hotchkiss. Il devint ensuite garagiste à compter des années 1930.

Il courut en Grand Prix, mais également en endurance, et en rallye[1] durant les années 1920 (inscrit lors des éditions 1928 et 1929 du Monte-Carlo par exemple). Avant-guerre il obtint un podium Voiturettes lors du Bol d'or 1936, sur Amilcar.

Disputant une trentaine de Grand Prix hors championnat après-guerre de 1946 à 1953, il s'imposa à celui de la ville de Paris en 1950 sur Talbot-Lago T26C (après avoir été second la saison précédente avec la même voiture). Il obtint deux autres podiums en 1946, aux Grand Prix de Bourgogne (2e) et de Marseille (3e), sur Delahaye 135 S. En 1946 aussi, il finit 4e du Grand Prix de Belgique sur Delahaye 135CS 3,6 L., en SportCars cette fois. En 1949 il termina 5e des 24 Heures du Mans[2] sur Delahaye 135 S avec Robert Brunet, pour son unique apparition[3]. En 1949 toujours il finit 6e lors du Grand Prix de Pau sur Talbot-Lago T26C, associé à Yves Giraud-Cabantous, puis il remporta le Grand Prix de Paris en 1950 avec la Talbot-Lago. Ultérieurement ses T26 (GS et C) 2L. lui permirent d'obtenir une série de secondes places lors de courses parisiennes pour voiture de sport à Montlhéry, durant les saisons 1951-52-53 (Coupes du Salon, puis d'Automne, et enfin de Printemps). En 1953 il fut encore 6e du Grand Prix de Rouen, toujours sur Talbot-Lago (il avait quitté Delahaye à la fin de la saison 1948, pour terminer sa carrière avec cette marque). Pendant les essais de la Coupe du Salon à Montlhéry le 24 avril 1954, Guy Mairesse, qui essayait la Talbot-Lago T26 GS qu'il partageait avec Georges son coéquipier, sort de la route en voulant éviter la Renault 4CV de Jean Gamot, occupant le milieu de la piste, en percutant un mur de béton et se tua. Il cessa la compétition en 1956.

Depuis son garage, il distribua ensuite à travers le monde des pièces unitaires de Talbot-Lago, ayant racheté le fond en 1959.

Il est enterré au cimetière de Puteaux dans le département des Hauts-de-Seine[4].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Qualification Résultat
1951 Privé Talbot-Lago T26C Talbot 6 en ligne Dunlop Monaco 16e abandon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]