Louis-Camille Fouquet (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Élève de Polytechnique, officier d'artillerie et spécialiste en agronomie, Louis Camille Fouquet (né le à Rugles (Eure) - décédé le à Paris) fut conseiller général du canton de Broglie ainsi que député de 1889 à 1910.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Paul-Philémon Fouquet, député sous le Second Empire. Entré à l'École polytechnique, pour ensuite devenir officier d'artillerie et spécialiste en agronomie, il participe à la Campagne de Metz lors de la guerre de 1870 contre la Prusse, guerre que son père député vota le 16 juillet 1870. Il quitte l'armée avec le grade de capitaine et partit diriger une fabrique de fils de laiton dans la commune de Rugles.

En 1877, il devint conseiller général de l'Eure pour le canton de Broglie. Le , il se présente aux élections législatives sur la liste conservatrice de l'Eure. Il est élu député par 43 108 voix sur 86 584 votants et 106 598 inscrits.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 04/10/1885 - 11/11/1889 : Eure - Union des Droites
  • 22/09/1889 - 14/10/1893 : Eure - Union des Droites
  • 20/08/1893 - 31/05/1898 : Eure - Union des Droites
  • 08/05/1898 - 31/05/1902 : Eure - Union des Droites
  • 27/04/1902 - 31/05/1906 : Eure - Indépendants
  • 06/05/1906 - 31/05/1910 : Eure - Non inscrit
  • 24/04/1910 - 03/12/1912 : Eure - Députés indépendants[1]

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Inscrit à la Chambre au groupe des indépendants, il se spécialisa dans les questions financières, agricoles et militaires.

Il a toujours proposé le même programme à ses électeurs : il ne se départit jamais de son anticolonialisme, considérant les expéditions de XIXe siècle comme des "aventures coupables", se montra toujours un fervent partisan du protectionnisme en matière agricole et industrielle.

Il n'accepta pas la loi du service militaire à deux ans (1905) et vota contre la loi sur le droit d'association.

Il vota également contre la loi du concernant la séparation des Églises et de l'État.

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Louis Fouquet », Assemblée Nationale (consulté le 27 juillet 2009)